Partagez | 
 

 Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : UNKNOWN
ϟ CELEBRITE : COLIN FORD

ϟ Masculin
ϟ HIBOUX : 308
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 11/07/2012
ϟ GALLIONS : 392
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 6 ans
ϟ PROFESSION : Chasseur de Monstre

(#) ♣ Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Dim Juin 30 2013, 22:30 ϟ



______GODRIC'S HOLLOW______

Il avait suffit d'une seule et unique nuit pour que la neige vienne envahir les toits et les rues de Godric's Hollow. Autant un plaisir pour les enfants qui – de bon matin - s'étaient aventuré d'une part et d'autre de la rue pour s'adonner à une bataille de boule de neige, autant un cauchemar pour le voisin qui guettait attentivement la bande de 'voyou' qui osait perturber sa tranquilité. Les boules de neige fusaient, d'un côté et d'un autre. Frappant les voitures stationné sur le bas côté. S'écrasant contre les boîtes aux lettres. Et s'éclatant contre les carreaux des fenêtres les plus exposé aux lignes de tirs. Cette fois, s'en était trop pour ce cher Monsieur qui sortit sur son pallier, vêtu d'une robe de chambre marron, afin de gronder à l'attention de ceux qu'il considérait de...

- Sale petit garnement !!! Suffit ! Fichez moi le camp de devant ma maison ! Disait-il. Juste avant qu'une boule de neige vienne rafraîchir son visage rubicon. Sous le rire de deux garçons qui – bien au chaud dans le salon – avait observé la scène depuis derrière la fenêtre.

-Trop facile ! Décréta Luka.
- C'est clair, on aurait pu faire beaucoup mieux que ça ! Soutenu aussitôt Léo.

Les deux jumeaux se décollèrent de la fenêtre, pour ensuite descendre de la chaise sur laquelle ils étaient monté pour mieux apprécier ce spectacle auquel ils regrettaient ne pas avoir participé.

-T'y crois toi que le Père-Noël nous a demandé de l'aider avec Remus ? Demanda Léo.
- Bah oui. Pourquoi pas. On est super bien connu au Pôle du Nord, avec tous les vilains Monstres qu'on a chassé. Le Père-Noël a surement entendu parler de nous. Expliqua Luka.
-On pourrait peut-être lui demander un peu plus de cadeaux ! Enchaîna Léo, légèrement rêveur.
- Oui, sûrement qu'il y a pensé ! Assura Luka en grattant l'arrière de sa tête, ce qui le décoiffa d'avantage.
-Bon, on va finir de se préparer...Remus va pas tarder à dit Maman ! Rappela Léo en approchant de sa paire de basket. Et pourquoi le Père-Noël, il a besoin de nous exactement ?
- Paraît qu'il n'a plus d'idée pour le cadeau de Teddy. Commença gravement Luka. Comme si quelque chose lui avait mangé ses idées...tu crois que c'est coup du Père Fouettard ?
- Je sais pas...peut-être aussi que le Père-Noël, bah...il est trop vieux pour faire le Père-Noël. Lança Léo en mettant sa dernière basket au pied, lorsque soudain, on frappa à la porte.


______CHEMIN DE TRAVERSE______

-  Mais tu l'as vu pour de vrai le Père-Noël, R'mus ? Demanda Luka, tandis qu'il arpentait la grande allée principale, un manteau vert sur le dos, une écharpe autour du cou et la main fermement tenu par celle de son cher parrain.

- Mais non Luka ! Il a dit qu'il avait reçu une lettre du Père-Noël ! Ecoute un peu ! Rétorqua Léo, lui aussi, émitouflé dans un manteau bleu et la main tenant solidement celle de Remus.
- Moi j'ai pas entendu ça ! Il a dit que le Père-Noël était venu dans sa maison ! Renchérit Luka. Et puis déjà, j'écoute ! Fais pas ton maître !

- Je fais pas mon maître ! Un, Remus que je fais pas mon maître ? Demanda Léo en levant la tête. Mais le cher Remus n'eut même pas le temps de répondre quoi que ce soit, soudain il du sentir Luka s'agiter soudainement.

- Là-bas ! Là-bas ! Regardez ! C'est des sapins qui chantent ! S'émerveilla Luka, pointant du doigt, un trio de petit sapin – pas plus haut que les jumeaux – entamer un chant de Noël sorcier. Certainement faisait-il partit de la décoration de la boutique devant laquelle ils siégeaient. On va voir ! On va voir ! Lança Luka en tirant de toute ses forces sur le bras de Remus.
-  Non ! Faut aller là-bas ! Y a un bonhomme de neige qui est vivant !Lança Léo, tirant lui aussi – de son côté – le bras de Remus.

Les jumeaux s'excitaient, étirant les bras Remus de chacun de leur côté. A celui qui entraînera Remus le premier de son côté. Il est vrai que le Chemin de Traverse – en cette période de Noël – offrait quelques animations pour souligner l'esprit de Noël, en plus des nombreuses décorations qui s'étendaient d'un côté à un autre de l'allée.


--
♥" Mon Bob, Mon Jack & Mes Chocogrenouilles "♥
Revenir en haut Aller en bas
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …
avatar
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Me
ϟ CELEBRITE : Jude Law

ϟ Féminin
ϟ Sagittaire
ϟ Cheval
ϟ AGE : 26
ϟ HIBOUX : 941
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 502
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ans
ϟ PROFESSION : Professeur de Sortilèges

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Mar Juil 02 2013, 17:58 ϟ


Merlin tout puissant, je ne pensais pas qu’un jour arriverait où je tomberais si bas… Entre les tensions grandissantes à Poudlard entre élèves, le « cas » Clélie et les missions de l’Ordre, je ne sais plus où donner de la tête. Tout semble aller trop vite et je ne trouve plus le moyen de me poser un instant pour essayer de redonner sens à ma vie. Car il se trouve que je n’avais jamais réalisé à quel point je dépendais encore de ma défunte femme. En effet, même après sa mort, j’ai continué à « discuter » avec elle dès qu’un problème se présentait à moi, cherchant à profiter de ses bons conseils, autrement dit essayant de me mettre à sa place et de deviner ce qu’elle me conseillerait de faire. Sauf que depuis « l’incident Clélie », le simple fait de penser à Dora me panique encore plus. J’évite donc le sujet et me perd dans une fuite vers l’avant qui m’empêche d’avoir à réfléchir à mes actes passés, voire pire futurs. Mais, évidemment, à force de courir les yeux fermés, il était prévisible que j’allais finir par me manger un poteau et le poteau dont il est présentement question est l’arrivée imminente de Noël. Or, je n’ai pas la moindre idée de quoi offrir à mon fils.

Alors, en père indigne que je suis, j’ai eu une idée comme une autre. Bon, non, je le reconnais, j’ai eu une idée plus stupide qu’une autre : j’ai décidé de demander de l’aide non à un autre adulte, ce qui aurait sûrement fait plus de sens, non j’ai choisi d’interroger les « experts » en personne, j’ai nommé mes filleuls préférés. Après tout, qui mieux que deux garçons de six ans pour savoir ce dont un garçon de quatre – presque cinq – peut vouloir ? Certes, Teddy est plus calme que les jumeaux sur beaucoup de points – quoi que vis-à-vis de Léo ça se discute – mais je me suis quand même dit qu’un enfant préférerait sûrement un jouet dont je n’ai même pas idée de l’existence à un livre d’images. Enfin, avec mon fils, allez savoir, alors au pire je prendrais plus d’un cadeau. Non, en fait, c’est une évidence, je prendrais plus d’un cadeau. Je ne le vois pas assez et, de plus, j’ai « trompé » sa mère si on peut dire - même s’il n’est pas au courant bien sûr ! - alors j’ai beaucoup de choses à me faire pardonner. Bien entendu, être le genre de père qui achète l’amour de son fils ne me réjouit pas du tout, mais je ne vois pas d’autre solution. Heureusement pour ma pomme que Teddy est vraiment un ange comparé à d’autres enfants. Non parce que j’aurais pu tomber sur bien pire après tout ce qu’il a vécu. De même avec Andromeda et Ted qui auraient parfaitement pu décider de me contester la garde vu mon incapacité à m’occuper correctement de lui. Oui, il n’y a vraiment rien à dire, je suis un grand chanceux.


-Mais tu l'as vu pour de vrai le Père-Noël, R'mus ?


La voix de Luka me tire de mes pensées et je redescends sur Terre de manière brutale. Ouh là, c’est vrai que j’avais dû inventer ce pieux mensonge pour ne pas briser toutes leurs illusions – et accessoirement éviter que Lils ne me casse le bras par la même occasion – alors là, il me faut absolument une réponse qui tienne la route. Léo me sauve néanmoins la mise avant que je n’ai à sortir une bêtise grosse comme moi. Circée bénisse ce gosse et sa mémoire d’éléphant ! J’écoute d’ailleurs leur dispute avec un sourire amusé et choisit de m’interposer avant que ça ne tourne à la guerre ouverte.

-Luka, ton frère a raison, j’ai bien communiqué avec le Père Noël par hibou alors ne l’embête pas.

Néanmoins, à peine une crise évitée, voilà que la suivante pointe le bout de son traître nez. Bon sang, j’avais oublié à quel point ils pouvaient être hyperactifs ces deux-là ! Quand je pense que Sirius a la chance d’avoir Alix comme filleule, à côté des jumeaux c’est de la tarte. Quoique, en ce moment, avec les problèmes de cœur qu’elle semble avoir, sans compter les problèmes avec Lily, peut-être pas tant que ça finalement. Mais, bon, peu m’importe pour l’instant, il faut déjà que je choisisse entre les propositions des garçons. Ne serait-ce que pour éviter d’être écartelé vivant, ce qui je vous assure, est loin d’être agréable. Très loin même.

Je jette un coup d’œil à droite et voit la chorale de sapins dont Luka nous parle. Ils sont posés devant la boutique de jouets magiques, un incontournable. Quant au bonhomme de neige cité par Léo, il fait la devanture de la ménagerie magique. Or, étant donné que je doute que Teddy ne souhaite un Niffleur pour Noël, il est encore trop jeune pour s’en occuper de toute façon, je fais bien vite mon choix. Reste néanmoins à éviter que Léo ne se vexe. Je vérifie donc que le bonhomme de neige qui lui plaît est bien fixé au sol, que le sort qui l’anime n’est que partiel et qu’il ne risque par conséquent pas de disparaître et, lorsque c’est fait, je fais ma proposition.

-On va d’abord voir les sapins, vu qu’ils sont devant la boutique de jouets et ensuite, en sortant, on ira voir le bonhomme de neige, ça vous va ?


Au pire, je recourrais au chantage affectif, jusqu’ici ça a plutôt bien marché avec eux et puis comme leur mère n’est pas dans le coin, je devrais être tranquille. Il me suffira de ne pas me montrer en sa présence le temps qu’elle se calme. Facile.



Overgrown puppy Resident werewolf

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : UNKNOWN
ϟ CELEBRITE : COLIN FORD

ϟ Masculin
ϟ HIBOUX : 308
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 11/07/2012
ϟ GALLIONS : 392
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 6 ans
ϟ PROFESSION : Chasseur de Monstre

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Mar Juil 02 2013, 19:32 ϟ



Le sourire de la victoire arborait les lèvres de Luka, tandis que Léo fronçait légèrement ses sourcils, symbole du mécontentement. Remus avait dû trancher et l'avait fait de manière à ne provoquer aucune jalousie, puisque Léo semblait finalement accepter qu'il devrait attendre pour approcher le bonhomme de neige, même si au fond de lui, il grondait l'injustice dont-il pensait être victime.

Alors, ils approchèrent des trois sapins qui parvenaient à attirer la vive attention des passants, dont la plupart s'arrêtait pour montrer à leurs enfants. Les trois sapins chantaient chant de Noël sur chant de Noël, tous en chœur, gigotant dans leur pot en terre cuite au rythme de leur mélodie. Ils chantaient assez bien pour des sapins qui – certainement – une fois le sort retiré ne seraient pas aussi divertissants. Luka les regardait avec émerveillement. Il trouvait ça 'cool'. Et il imaginait très bien un sapin chantant dans le salon. James et Lily se donneront certainement un plaisirs à supporter les chants d'un sapin de Noël à longueur de journée.

Très vite, Léo leva son regard sur la vitrine que proposait la boutique de Monsieur Pumpkin.

Monsieur Pumpkin est le seul et unique fabriquant de jouets du Chemin de Traverse. Il est connu pour son goût aux déguisements et son caractère très joueur. Monsieur Pumpkin fait la joie d'un bon nombre d'enfants qui ont réussit à pousser leurs parents à entrer dans la boutique. Car paraît-il, qu'une fois entrer, il est difficile d'en ressortir.

Alors Léo s'intéressait à la vitrine. Quelques jouets y étaient présenté. 'Le jeu de l'Epouvantard', '1,2,3 Cognard ! ', 'Splash Chaudron' et ...

- Remus ! Regarde ! Interpella Léo en lâchant la main de son parrain pour aller se plaquer contre la vitrine. C'est le jeu avec le vif d'or ! Ajouta Léo, pointant son doigt sur une copie du vif d'or en plastique. L'un des derniers jeu sorti du moment, la règle était simple, il suffisait d'activer le vif d'or et de l'attraper. Bien évidemment, ce vif d'or là allait bien moins vite que les véritables que l'on trouve sur les matchs de Quidditch. Cependant, ce jeu faisait fureur auprès des enfants de sorciers. A croire que tous voulaient s'entraîner pour devenir attrapeur.

Luka arriva jusqu'à son frère. Regardant à son tour la vitrine. Lui semblait soutenir un tout autre jeu. 'Splash Chaudron', un jeu bien plus salissant – donc bien amusant d'après Luka – que le jeu du vif d'or. 'Splash Chaudron' se présentait sous la forme d'un petit chaudron et d'une quarantaines d'ingrédients. Le  but était de mettre le plus d'ingrédient possible sans faire vomir le chaudron qui manifestait son trop plein par un jet de bouillie verte translucide.

Si la vitrine plaisait déjà aux jumeaux, alors il serait déconseillé à Remus de les emmener à l'intérieur de la boutique. Cependant, avait-il le choix ? Car dans cette boutique, sans nul doute, le cadeau de Teddy s'y trouvait. D'ailleurs, la vive excitation des jumeaux n'avaient pas tardé à s'exprimer.

- Allez, vite, on rentre !!! Lancèrent Luka et Léo, en même temps. Chacun saisissant leur parrain par la main pour l'entraîner dans la boutique qui regorgeait déjà de clients de tout âge. Un petit tintement accueillit Remus et les jumeaux. Le magasin semblait proposer autant de jouets que ce qu'il y avait de clients. Le plafond semblait avoir été soumis à un enchantement à l'occasion de Noël. Une pluie de flocons de neige multicolore tombait du plafond, sans pour autant laisser la moindre trace sur le sol. Un fond musical accompagnait les clients dans leur course. Des clients qui défilaient à la caisse derrière laquelle un employé - déguisé en lutin – passait chaque article avec une humeur des plus jovial. Plus loin, d'autres employés, certains occupés à répondre aux questions des plus petits et des plus grands. Certains parents couraient après leurs enfants, les menaçant de ne pas avoir de cadeau sous le sapin si ils n'écoutaient pas. D'autres enfants pleuraient, déçu de ne pas pouvoir posséder leur jouet préféré dans l'immédiat. Un sorcier grognon dans un coin, certainement lassé de voir sa femme accourir au moindre trouvaille de leur fils. Bref ! Un grand chambardement avait lieu chez Monsieur Pumpkin. Un chambardement où certains sorciers ressortait les mains chargés de sac plein à craqué. Luka et Léo était d'accord sur une chose; c'était magiquement cool cet endroit ! D'ailleurs Luka commençait à s'agiter légèrement, une puissante envie de vouloir se dégourdir les pieds à travers la boutique.


--
♥" Mon Bob, Mon Jack & Mes Chocogrenouilles "♥
Revenir en haut Aller en bas
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …
avatar
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Me
ϟ CELEBRITE : Jude Law

ϟ Féminin
ϟ Sagittaire
ϟ Cheval
ϟ AGE : 26
ϟ HIBOUX : 941
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 502
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ans
ϟ PROFESSION : Professeur de Sortilèges

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Sam Juil 06 2013, 18:23 ϟ


Je suis plutôt agréablement surpris par la chorale de sapins, je m’attendais à pire. Pour une bande de conifères rétrécis, ils font un joli canon. J’en viens même à me demander si le sort à l’œuvre n’est pas celui qu’utilisait le professeur McGonagall pour animer les statues du château à l’époque de ma scolarité car je jurerais que ce ton de contralto ressemble trait pour trait à celui de l’armure de Sir Anthony O’Brian résident du couloir est du troisième étage. Bien entendu, sachant que depuis le « changement de direction » les festivités de fin d’année ne sont plus vraiment au goût du jour, je n’ai pas eu l’occasion de lancer le sortilège depuis un certain temps donc je n’en mettrais pas ma baguette à couper, mais je suis nettement plutôt convaincu de mon rapprochement. Néanmoins, la question restera en suspens puisque je n’ai pas encore eu l’occasion d’interroger le propriétaire de la boutique que Léo attire déjà mon attention sur … le jeu du vif d’or.

Très honnêtement, je n’ai pas la moindre idée de ce dont il peut bien vouloir parler, je n’ai jamais entendu parler d’un tel jeu mais je n’ai pas besoin de le voir non plus pour en deviner le principe. Et, effectivement, à peine mon regard tombe-t-il sur la devanture que je remarque un bel assortiment de faux vifs d’or se déplaçant dans une petite cage de présentation. Leur vitesse, déjà remarquable n’a néanmoins rien à voir avec un vif de compétition, ils sont parfaitement adaptés à des enfants. Et, qui plus est, de ce que je peux lire sur le petit présentoir explicatif posé devant la cage, il y a trois niveaux de rapidité qu’un simple coup de baguette permet de régler. Apparemment, les vifs de la vitrine sont réglés au niveau intermédiaire.

Quoiqu’il en soit, les étoiles dans les yeux de Léo me confirment sa filiation avec un certain lunetteux que je ne nommerais pas. Il n’y a que le fils de James pour avoir une telle fascination pour un vif d’or a à peine six ans – James qui je le rappelle est sûrement le seul poursuiveur de ce monde à être capable d’attraper un vif plus rapidement que la plupart des candidats au poste d’attrapeur de l’équipe des Lions. Et après on essaye de me faire croire que Léo est le « plus calme » des jumeaux, la blague. Quoique, quand je remarque ce qui a attiré le regard de Luka, je me dis qu’un vif est bien innocent à côté de 'Splash Chaudron'. Comptez sur Luka pour trouver le jeu le plus salissant qui soit ! Essayons de voir le bon côté des choses, sa mère sera peut-être heureuse de le voir se découvrir un goût précoce pour les potions. Néanmoins, là n’est pas la question pour le moment, puisqu’au vu de la façon dont je me fais entraîner vers l’intérieur du magasin, j’ai bien l’impression que mes filleuls ont joyeusement oublié que nous ne sommes pas ici pour que je leur achète quoi que ce soit mais pour trouver le cadeau de Noël de mon fils.

Je passe néanmoins le seuil à leur suite et décide qu’il faut que je reprenne les choses en main avant que le contrôle ne m’échappe totalement. Et avec les fils Potter tout le monde sait que ce serait le désastre assuré. Je jette donc un coup d’œil rapide à l’organisation de la boutique tandis qu’ils s’impatientent clairement et en comprend bien vite le fonctionnement. Les rayons sont rangés par tranches d’âges visées et ensuite à l’intérieur de chaque « tranche d’âge », des thèmes organisent le tout : sport magiques, farces et attrapes, jeux de réflexion, jeux de rôle et j’en passe et des meilleures. Bon alors déjà, rejoindre la partie six-dix ans car si mon fils n’a pas encore cinq ans – mais ça ne devrait tarder – il est légèrement en avance sur son âge question développement mental, j’aime d’ailleurs à penser que c’est parce que je lui ai toujours parlé comme à un adulte.


-Bon les garçons, on va par là.


Et de les emmener vers le fond du magasin où se trouve ce qui nous intéresse. Puis vient la question fatidique.

-Bon et maintenant, vous qui jouez relativement souvent avec Teddy, à votre avis quel type de jeux il préfère ? Et attention, réfléchissez bien avant de répondre, vous ne voudriez pas faillir au Père Noël. Imaginez un peu si Teddy était déçu avec lui !

Je devrais avoir honte de mentir ainsi à des enfants de six ans mais, à vrai dire, je le vis plutôt bien. Qui sait, il s’agit peut-être là de ma façon de me venger sur leur fâcheuse tendance à me prendre pour un cobaye volontaire à toutes leurs nouvelles « inventions ».



Overgrown puppy Resident werewolf

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : UNKNOWN
ϟ CELEBRITE : COLIN FORD

ϟ Masculin
ϟ HIBOUX : 308
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 11/07/2012
ϟ GALLIONS : 392
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 6 ans
ϟ PROFESSION : Chasseur de Monstre

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Lun Juil 08 2013, 13:45 ϟ



Soudainement, le visage des jumeaux arborait un air grave. Jamais ils n'oseraient tromper le Père-Noël, et encore moins décevoir Teddy. Regardant attentivement leur parrain, ils mesuraient l'énormité de la responsabilité à laquelle ils devaient répondre; Trouver LE cadeau que Teddy rêverait avoir. La tâche s'annonçait un peu plus difficile qu'au début, surtout dans un magasin tel que celui de Mr. Pumpkin. Les jouets, il y'en avait des centaines, si ce n'est plus.

Ni une, ni deux, Luka et Léo étaient déjà en train d'observer – au loin – les rayons. L'un se tenant le menton et l'autre se grattant l'arrière de son crâne.

Il faut dire que Teddy s'amusait de beaucoup de choses. La chasse aux monstres bien évidemment, même si Luka et Léo ne le trouvait pas assez 'grand' pour aller sur le terrain. Il y avait aussi les Farces et Attrapes, combien de temps Teddy avait-il pu passer entrain de regarder les jumeaux remanier quelques pétards pour – sois disant – les rendres un peu plus 'cool'. Sinon, Luka avait souvenir que Teddy aimait beaucoup s'amuser avec l'ardoise magique sorcière, c'est vrai qu'il était amusant de voir ses dessins prendre vie. Léo, lui avait souvenir que Teddy aurait aimé avoir un balais pour pouvoir voler.
Dans tout les cas, les jumeaux étaient d'accord sur une chose, le cadeau de Teddy devait être unique. Tout du moins, ' presque '.
Alors, en compagnie de leur parrain. Les jumeaux approchèrent du rayon des sports magiques. C'est Léo qui ouvrait la marche. Cette histoire de balais lui hantait l'esprit. Il voulait montrer à Remus.

- Là ! Regarde ! C'est ça ! Lança Léo en pointant du doigt le haut d'un rayon où était rangé une dizaine de boîte contenant les balais volants pour jeune sorcier. De petit balais répliquants l'apparence de véritable balais de vol, à une échelle un peu plus réduite. C'est super, vas-y, prend s'en un ! Lança Léo. C'est comme des vrais ! Teddy aimerait sûrement !

Luka ne semblait pas vraiment de l'avis de son frère. Bien qu'un balais était – à coup sûr – un beau cadeau, il n'en était pas moins LE cadeau. Alors, pendant que Léo faisait l'éloge des balais pour jeune sorcier à Remus, Luka s'éloigna jusqu'au rayon des Farces et Attrapes. Juste le temps de trouver LE cadeau, car si il y avait bien quelque chose que Teddy rêverait, c'était ici que ça se trouverait.
Le rayon des Farces et Attrapes émerveillait le regard de Luka qui ne savait plus vraiment où donner de la tête. Entre les Feu d'Artifice, les paquets de Bombabouse directement importé de chez un dénommé Zonko, les Kit pour jeune sorcier malicieux, les sachets de puces sauteuses éphémères...ce rayon était presque un aperçu du paradis pour des gosses aux pulsions blagueuses. Mais, parmis tout ces choix, il y en a bien un qui provoquait l'admiration.

Malicious ! La main malice...à ne pas mettre entre toutes les mains ! Annonçait la pancarte sous laquelle il ne restait que quelques boîtes en carton renfermant cette 'Main Malice'. Luka s'approcha et saisit l'une de ces boîtes. Il la tourna de toute les manières possible, la secoua et fini par faire face aux consignes écrites à l'arrière de la boîte.

- A-tten...Atten...ti...Bref ! Luka cessa de s'intéresser aux consignes. Il jeta un coup d'oeil à gauche et à droite pour enfin ouvrir la boîte en toute discrétion. A peine il releva le couvercle qu'une main jaillit de l'intérieur. Luka échappa la boîte sous l'effet de surprise. Devant lui, se dressait une main qui reprenait son équilibre du haut de ses cinq doigts - faisant craquer chacune de ses articulations - pour ensuite poursuivre Luka à travers le rayon de Farces et Attrapes.
Malgré sa course, la main parvint à s’agripper à l'une de ses baskets et se glissa tout le long de sa jambe jusqu'à venir se nicher sous son manteau, puis sous son pull afin de l'agresser d'une multitude de chatouilles. Des chatouilles auxquelles Luka ne pu résister. Prit d'une crise de fou rire, Luka en tomba à terre et se roula sur lui-même.

- Arrête...ça chatouille...Parvint à s'exclamer Luka entre deux éclats de rires. Finalement, cette main malice n'était peut-être pas LE cadeau que Teddy aimerait avoir.


--
♥" Mon Bob, Mon Jack & Mes Chocogrenouilles "♥
Revenir en haut Aller en bas
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …
avatar
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Me
ϟ CELEBRITE : Jude Law

ϟ Féminin
ϟ Sagittaire
ϟ Cheval
ϟ AGE : 26
ϟ HIBOUX : 941
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 502
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ans
ϟ PROFESSION : Professeur de Sortilèges

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Jeu Juil 11 2013, 14:53 ϟ


La capacité d’imitation des enfants me laissera toujours perplexe. Car je mettrais ma baguette à couper que la position adoptée par Luka ressemble trait pour trait à celle de son père en pleine réflexion tandis que Léo est l’image même de sa mère lorsqu’une potion lui résistait à l’époque de Poudlard. La scène me tire alors un sourire nostalgique mais l’illusion est bien vite rompue lorsque les deux canailles me dirigent vers le rayon « Sports magiques ». Un mauvais sentiment s’empare alors de moi tandis que Léo me montre déjà la version enfants de l’Eclair de feu et commence à m’en faire l’éloge, élément par élément. Que celui qui a dit que Léo ressemblait plus à sa mère qu’à son père se dénonce sur le champ !

Personnellement, l’idée même de laisser mon fils monter sur un balai va contre tous mes instincts de protection. Les loups, qu’ils soient garou ou non, sont des animaux terrestres et j’ai par conséquent une aversion prononcée pour le vol sur balai. C’est anormal. Le moindre défaut et l’on se retrouve à plusieurs dizaines, voire centaines de mètres au-dessus du sol sans contrôle aucun sur l’engin de malheur qui est censé nous servir de moyen de transport ! Même chose pour les tapis volants soi-dit en passant, même si je n’ai eu l’occasion d’en utiliser qu’une seule fois, à l’occasion d’un voyage en Orient pour fêter nos un an de mariage avec Dora. Elle avait insisté lourdement pour tenter l’expérience et j’avais fini par céder après moult suppliques. L’expérience avait été atroce mais le sourire rayonnant qu’elle arborait après coup valait toutes les frayeurs du monde.

Bref, tout ça pour dire que Léo pourrait continuer d’essayer de me convaincre pendant des heures que je refuserais toujours de laisser mon fils ne serait-ce qu’approcher d’un de ces engins de malheur. Les balais n’ont qu’une seule utilité de mon point de vue, permettre aux joueurs de Quidditch de démontrer leur talent, or il est hors de question que mon fils devienne joueur de Quidditch. J’ai beau être un grand amateur du sport, j’ai vu James finir à l’infirmerie suffisamment de fois suite aux blessures acquises lors d’un match pour accepter que mon bébé prenne le même genre de risques. Je m’apprête donc à tenter de laisser clair à mon filleul que son idée est refusée lorsque je réalise que Luka n’est plus à nos côtés. Et, celui-là, le laisser seul n’est jamais une bonne idée. Or, comme laisser l’autre seul n’est pas une bonne idée non plus, je prends Léo par la main et me mets à la recherche de son frère.

Logiquement, je me dirige en premier lieu vers le rayon « Farces et attrapes » et c’est bien là qu’on le retrouve, écroulé de rire au sol, une main détachée de tout corps le chatouillant sans pitié. Réprimant un soupir, je remercie les cieux qu’aucun vendeur ne se soit rendu compte du désordre mis par mon filleul. Puis, je sors ma baguette et fige la « main malicieuse » si j’en crois la description sur le paquet ouvert à mes pieds. Je remets ensuite le tout à sa place tandis que Léo aide son jumeau à se relever. Enfin, je me tourne vers eux et déclare :

-Bon, on va peut-être chercher quelque chose de moins susceptible de causer plus de chaos que nécessaire vous n’êtes pas d’accord ? Qu’est-ce que vous pensez d’un jeu de société ? Comme ça vous pourriez en profiter aussi.

Et sans attendre leur réponse, je les entraîne vers une partie du magasin moins « risquée » si je puis dire. Quoique, maintenant que je vois trôner sur le présentoir le fameux « Splash chaudron » qui se trouvait déjà exposé dans la devanture, je me dis que je vais probablement devoir m’avouer vaincu et reconnaître que le cadeau de mon fils mettre forcément le foutoir dans notre appartement. Enfin, à son âge, c’est normal dirons-nous.



Overgrown puppy Resident werewolf

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : UNKNOWN
ϟ CELEBRITE : COLIN FORD

ϟ Masculin
ϟ HIBOUX : 308
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 11/07/2012
ϟ GALLIONS : 392
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 6 ans
ϟ PROFESSION : Chasseur de Monstre

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Mer Juil 17 2013, 20:50 ϟ



Les jumeaux échangèrent un regard, tandis que Remus était en train de les attirer dans le rayon dédié aux jeux de sociétés. Pauvre Remus, il pensait ainsi s'éloigner de tout jeux qu'il jugeait un peu trop brusque pour Teddy. Mais ça, c'était avant de voir l'immense pancarte annonçant le jeu du 'SPLASH CHAUDRON'. Luka s'empressa de faire remarquer l'annonce à Remus, mais ce n'était rien comparé au moment où Luka aperçu la possibilité de pouvoir essayer ce jeu. Effectivement, juste à côté de l'immense pile de 'Splash Chaudron' il y avait un petit stand derrière lequel un employé du magasin, vêtu d'un costume de lutin, permettait aux enfants d'essayer ce chaudron dégoulinant d'une masse verte et gélatineuse.

Approchez jeunes gens ! Venez essayer le Splash Chaudron ! Invita le jeune homme à l'intention des jumeaux. Luka fut le premier à se détacher de la main de Remus pour s'attarder sur le stand où un petit chaudron était juste à sa porté. Tu connais la règle ? Lui demande l'employé. Met autant d'ingrédients que tu le peux dans ce chaudron, sans le faire cracher ! Entendu ? A t-il continué en regardant Luka avec un large sourire, laissant ce dernier se dépatouiller avec les multiples combinaisons d'ingrédients disponibles.

Luka, un sourire au lèvre, jeta dans le chaudron tout ce qui pouvait lui passer sous la main. Une fausse araignée, un faux serpent, une mini chaussette, un petit chapeau de sorcier, une étoile de mer...absolument tout. Au fur et à mesure que les ingrédients défilaient le chaudron laissait échapper des sons semblable à celui d'un estomac en pleine digestion et l'intérieur passait d'une couleur à une autre. Tandis que l'employé commençait à reculer d'un pas en arrière.

Pendant ce temps, Léo n'avait que faire d'observer son frère jouer les maître de potions. Il profita alors de ce moment pour regarder un peu les autres jouets disponible et c'est alors qu'il découvrit quelque chose de 'Merveilleux'.
Et SPLASH ! Le chaudron éclaboussa Luka et Remus d'une sorte de gelée rougeâtre et gluante. Luka éclata de rire, se tournant vers Remus pour rire de plus belle. L'employé reprit sa place initial et leur souhaita une bonne et heureuse visite, sans pour autant prêter attention à l'expression que Remus arborait sur son visage.

Léo, quant à lui, revint aux côtés de son frère et de Remus, tirant la manche de ce dernier. Lorsque son parrain lui fit face, Léo ne pu se retenir de rire à son tour, mais se retenu suffisamment pour pouvoir lui tendre sa trouvaille.

- C'est pour construire des Monstres ! Un peu comme le monsieur Patate au travail de Maman ! Lui annonce Léo. Sauf que là, on peut faire plein de Monstre et même que ça bouge ! C'est écrit derrière ! Lui annonce fièrement Léo. Le jeune Potter avait donc mit la main sur le jeu du Monstrocréator. Un jeu assez simple et qui amusait beaucoup de jeune sorcier, car comme l'avait précisé Léo, ce jeu permettait aux enfants de créer leur propre monstre en associant différents style de bras, de yeux, de jambes. Et ce qui faisait fureur avec ce jeu, c'est qu'il était possible d'animer le Monstre – pas plus haut que trois pommes - une fois créé. Luka rejoint son frère, le bousculant au passage.

- LE MONSTROCREATOR ! Se mit à crier Luka, ses yeux grand ouvert, observant la boîte de jeu comme si l'objet était des plus précieux. Où t'as trouvé ça ? Demanda t-il à Léo.
- Juste derrière, pendant que tu jouais ! Annonça Léo, croisant ses bras, un sourire en coin. Il semblait assez satisfait d'attirer autant l'attention de son frère. Je penses que Teddy aimerait l'avoir !
- Et comment ! Il paraît qu'on peut faire plein de Monstre....même des DRAGONS ! Et qu'ils peuvent voler après ! R'mus ! R'mus, fais voir ! S'exclama Luka en sautillant sur place, mais bien vite, il cessa tout agitation et regard le Splash Chaudron avec une petite moue.


--
♥" Mon Bob, Mon Jack & Mes Chocogrenouilles "♥
Revenir en haut Aller en bas
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …
avatar
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Me
ϟ CELEBRITE : Jude Law

ϟ Féminin
ϟ Sagittaire
ϟ Cheval
ϟ AGE : 26
ϟ HIBOUX : 941
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 502
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ans
ϟ PROFESSION : Professeur de Sortilèges

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Ven Juil 19 2013, 15:10 ϟ


Un instant j’ai cru pouvoir y échapper. Je me suis dit que j’étais encore à temps de faire demi-tour en emmenant les garçons loiiiin, trèèèèèèèès loin du Splash Chaudron mais malheureusement ils ont été plus rapides que moi. J’aurais pourtant dû le savoir que la progéniture de Corn’ ne pouvait qu’avoir un sixième sens pour trouver tout jeu capable de mettre le chaos dans une pièce en un temps record. Je me laisse donc entraîner la mort dans l’âme vers le stand d’essai derrière lequel se tient un vendeur déguisé en lutin qui me jette un regard que je ne sais si interpréter comme moqueur ou compatissant en nous voyant arriver. De toute façon, aussi vite qu’il était arrivé, il disparaît, remplacé par un sourire commercial pour s’adresser aux jumeaux et leur expliquer le principe du jeu. Comme si qui que ce soit avait besoin de précisions pour comprendre qu’il suffit de jeter tout ce qui vous tombe sur la main en priant pour que le chaudron ne régurgite pas le tout.

Luka par exemple n’a même pas attendu la fin du discours du vendeur pour entamer la démonstration de son « talent » pour le jeu. Et à le voir lancer tous les ingrédients à portée de main sans considération aucune, je me dis que sa mère aurait une attaque si elle nous avait accompagnée. Elle qui passait des heures à Poudlard à essayer de me faire comprendre la délicatesse inhérente à l’art des potions, elle aurait eu un bel infarctus en observant son cadet. D’ailleurs, ce qui devait arriver finit par arriver et je ne me recule pas à temps. Je me retrouve alors couvert de la tête aux pieds d’une espèce de masse visqueuse couleur sang qui – seule qualité rédemptrice – ne sent rien du tout. Sinon, je crois définitivement que mes sens surdéveloppés auraient crié grâce. Parce qu’il me faut déjà toute ma patience pour ne pas craquer lorsque le vendeur a l’audace de nous souhaiter une bonne journée après avoir été à l’origine de mon désagrément actuel. Surtout qu’évidemment Luka explose de rire en nous voyant, bien vite suivi par son frère qui vient de nous rejoindre. Juste ce qu’il me fallait : toujours pas de cadeau – car il est désormais évident que je n’offrirais jamais Splash Chaudron à Teddy, Merlin seul sait l’état dans lequel il laisserait l’appartement ! – et mes filleuls qui rient de moi. Je suis tombé bien bas.

Heureusement mon dépit est cette fois-ci de courte durée car Léo me fait découvrir un jouet qui pour une fois me semble avoir un très bon potentiel, tant pour plaire à mon fils que pour ne pas détruire notre lieu de vie commun. Je me nettoie donc d’un sort avant de faire de même avec Luka tandis que Léo nous explique le principe du « Monstrocreator ». J’aime d’ailleurs beaucoup sa comparaison avec le Monsieur Patate de la garderie de Lils. C’est vrai que le principe est très similaire maintenant que j’y pense. Ainsi, pour une fois le danger est minime puisque sans l’utilisation d’une baguette – ce que mon fils ne peut bien entendu pas encore faire de lui-même – il n’y a pas de risque d’animation du monstre créé. De plus, ça va l’amener à faire travailler son imagination. Je suis donc définitivement convaincu par ce cadeau. C’est beaucoup mieux que le Splash Chaudron et dix fois moins dangereux qu’un Eclair de Feu miniature. De toute façon, avec James comme parrain, je ne me fais pas de souci, que j’en ai envie ou non, Teddy va bien vite apprendre à voler.

-Léo, là je dois dire que tu t’es surpassé, je suis totalement d’accord avec toi, Teddy va adorer ce cadeau. Il ne me reste donc plus qu’à envoyer une lettre au Père Noël pour le prévenir.

Autrement dit, il me reste à revenir un jour seul pour l’acheter loin de la vue des garçons.


-Et vous alors ? Qu’est-ce que vous allez demander au Père Noël ? Et puis surtout est-ce que vous avez été assez sages pour mériter des cadeaux ?

Quoi, comment ça je traumatise mes filleuls ? Pas du tout ! Petit un, je m’informe de quoi leur acheter pour Noël – même si quelque chose me dit qu’ils ont déjà fait leur choix – et, petit deux, je me venge « légèrement » de leur sale manie de me prendre pour un cobaye à leurs farces. Après tout, la vengeance ne connaît pas d’âge.



Overgrown puppy Resident werewolf

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : UNKNOWN
ϟ CELEBRITE : COLIN FORD

ϟ Masculin
ϟ HIBOUX : 308
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 11/07/2012
ϟ GALLIONS : 392
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 6 ans
ϟ PROFESSION : Chasseur de Monstre

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Mar Juil 23 2013, 22:08 ϟ


Assez sage ? A en voir l'expression que portait le visage des jumeaux, on aurait pu croire que cette question leur paraissait étrange. Peut-être même déplacé. Léo, de son côté, se disait avoir suffisamment bien travaillé à l'école pour mériter l'attention du Père-Noël. Quant à Luka, il ne semblait vouloir s'encombrer la tête avec ce genre de réflexion, pour lui, s'était une évidence: Bien sûr, qu'il méritait des cadeaux, avec tous ces Monstres chassés et après avoir aidé le Père-Noël pour le cadeau de Zéphyr, comment pourrait-il ne pas mériter des cadeaux...

C'est alors, que les jumeaux acquiescèrent d'un hochement de tête, parfaitement synchronisé. Apparemment, ni l'un, ni l'autre ne semblait douter de leur sagesse durant l'année. Enfin. Presque. Léo s'inquiétait de Luka, se rappelant le nombre de fois où son frère avait été punis, ainsi que toutes les bêtises qu'il avait pu collectionner en parallèle. Pour Léo, Luka pourrait très certainement ne pas attirer la sympathie du Père-Noël cet année. Luka, lui, se rappela la fois où Léo avait refusé de partager le dernier cookie avec lui, ainsi que le jour où Léo n'avait pas voulu ranger les jouets qui ' sois disant ' ne lui appartenait pas. Pour Luka, cela pourrait suffire pou que Léo n'ait pas de Noël cette année. Puis, c'est ensemble, qu'ils se sont souvenu de tous leurs faits qu'ils avaient commis tout les deux et surtout, toutes les choses qu'ils avaient fait subir à Remus...comme ce fameux jour où ils avaient échangé le contenu de la salière par des graines Poussvit. C'est ainsi que Remus s'était retrouvé attaqué par une explosion de racines sortant tout droit du fond de son assiette. Ou bien encore la fois, où il avait éparpillé des ClakFess sur le canapé de Remus, ou encore lorsqu'ils lui avaient fait goûté un Langvelu en lui disant que ce n'était qu'un bonbon ordinaire. Le pauvre Remus s'était retrouvé avec une langue aussi bien coiffé qu'une tête. Toutes ces choses, accumulés, laissait les jumeaux songeur.

Pourtant, c'était drôle. Pensa Luka. Mais pas pour le Père-Noël. Se dit Léo. Peut-être que c'est pour nous rattraper que le Père-Noël nous a donné cette mission. Se rassurèrent les jumeaux, chacun dans un coin de leur tête. Oui, c'est sûrement ça ! Luka en était persuadé. Et comment, on a pas fait tout ça pour rien ! Continua Léo. Alors, les jumeaux étaient sûr d'eux. Cette année, ils auront un Noël...enfin, ils croisèrent leurs doigts. Parce qu'on ne sait jamais.

- Moi, j'ai demandé la baguette de Merlin ! Lança Léo. La baguette de Merlin était une baguette pour tout jeune futur sorcier qui était bien impatient d'obtenir une véritable baguette. Cette baguette ne lançait aucun sort, mais laissait simplement échapper des jets de lumières inoffensif dont la couleurs variait à chaque lancé. J'ai aussi demandé le jeu de la Guerre de Trolls ! Continua Léo. La Guerre de Trolls était un plateau de jeu où chaque joueurs prenait une équipe de Trolls miniatures et chacun devait combattre l'équipe adverse en commandant leurs armées. Ce n'était ni plus, ni moins, qu'un format détournés du jeu d'échec sorcier. J'ai aussi demandé le Cognard Fou ! Se rappela Léo. Un jeu où le but était d'échapper à un pseudo-cognard.

- Moi, je veux une console de jeux ! Coupa Luka avant que son frère puisse continuer sa liste de cadeaux. Et je veux aussi une grosse chaîne-hifi pour mettre de la musique ! Ah et aussi une 'frabrique' de pétard...j'en ai vu dans la pub Zonko que M'man et P'pa ont reçu l'autre jour ! Mais j'ai oublié de mettre le Splash Chaudron dans ma liste...j'aime bien ce jeu. Je pourrais faire pleins de trucs avec ! S'imagina Luka, avant que son frère prenne la parole.

- Et toi Remus ? T'as été sage ? Demanda Léo, une question souligné par le sourire en coin des jumeaux.


--
♥" Mon Bob, Mon Jack & Mes Chocogrenouilles "♥
Revenir en haut Aller en bas
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …
avatar
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Me
ϟ CELEBRITE : Jude Law

ϟ Féminin
ϟ Sagittaire
ϟ Cheval
ϟ AGE : 26
ϟ HIBOUX : 941
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 502
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ans
ϟ PROFESSION : Professeur de Sortilèges

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Jeu Juil 25 2013, 20:19 ϟ


Aucun doute ce sont bien les rejetons de James. Cette certitude absolue qu’ils n’ont rien pu faire dans toute l’année qui risquerait de leur coûter leurs cadeaux de Noël, ça me rappelle James – et reconnaissons-le Sirius aussi – à l’époque de Poudlard. Peu importât ce qu’ils avaient bien pu faire comme idioties, ils étaient positifs à deux cent pour cent que rien ne pourrait leur arriver en représailles. Pire encore, ils étaient intimement convaincus d’être dans leur plein droit. Finalement, maintenant que je suis le cobaye préféré des jumeaux je comprends en partie la haine que Severus pouvait avoir envers nous. Attention néanmoins, je ne justifie nullement ses actions. Je dis simplement qu’être toujours celui qui s’en prend plein la gueule ça peut être difficile. Après tout, moi il s’agit seulement d’enfants de six ans donc ce n’est pas bien grave mais quand ce sont des adolescents de ton âge qui te poursuivent constamment, force est de constater que les enjeux sont majeurs. Autrement dit, ce que j’essaye de dire ici c’est que, si Rogue était loin d’être exempt de toute faute, nous aurions vraiment dû prendre plus en considération sa situation particulière. Parce qu’il est facile de critiquer quand on est du côté des « gentils », mais nous ne lui avons certainement pas facilité la vie. Peut-être que si au lieu de critiquer constamment son amitié avec Lily, nous l’avions encouragée, il n’aurait pas fait les choix qui nous ont tous tant affecté ? Enfin, rien ne sert de refaire le monde avec des « si ».

J’écoute donc mes filleuls m’énumérer la liste de leurs cadeaux et note que je vais pouvoir tranquillement leur acheter un jeu de Splash Chaudron et un Eclair de feu miniature. En plus, comme ça je ferais plaisir à James ET Lily. Un set de futur potioniste pour l’un – enfin presque, quelque chose de ressemblant quoi – et un balai pour l’autre. Et, qui plus est, cette fois-ci c’est Léo qui se rapprochera de son père et Luka de sa mère. Si ce n’est pas magnifique. Pour un peu je trouverai ça parfait. N’empêche, je constate que si Léo n’a demandé que des objets du monde sorcier, Luka lui est beaucoup plus divisé. J’espère que Lily est capable de gérer cela comme il faut parce que je sais que James a plus de mal à concilier les deux mondes.


-Et toi Remus ? T'as été sage ?

Wow, alerte question piège ! Parce que, s’il est évident que je ne vais pas raconter mes récents « exploits » en chambre aux jumeaux, leur question a immédiatement rappelé à mon souvenir cette nuit étrange que j’avais pourtant tenté d’oublier depuis. Avec plutôt moins de réussite que prévu mais j’aimerais vous y voir vous à gommer de votre mémoire une soirée pareille après un célibat forcé plus long qu’il n’est sain pour un homme censé être dans la force de l’âge. Je me retiens donc de rougir tout juste et réponds, d’une voix plus rauque que je ne l’aurais souhaitée :


-Bien sûr. Vous n’aurez qu’à demander à Teddy pour confirmer. J’ai été un papa exemplaire.

Mensonge éhonté ! Il a passé plus de temps avec ses grands-parents qu’avec moi.

-Et puis vous êtes bien obligés d’avouer que je suis un parrain plutôt cool non ?


Là, par contre c’est bien vrai. J’ai une patience infinie avec eux, et Merlin et leurs parents savent que ce n’est pas donné à tout le monde. Encore moins avec tout ce qu’ils me font subir. En fait je suis un ange … ou alors masochiste, ça se discute.



Overgrown puppy Resident werewolf

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : UNKNOWN
ϟ CELEBRITE : COLIN FORD

ϟ Masculin
ϟ HIBOUX : 308
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 11/07/2012
ϟ GALLIONS : 392
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 6 ans
ϟ PROFESSION : Chasseur de Monstre

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Sam Juil 27 2013, 21:33 ϟ


avertissement !:
 


Sourire narquois. Ils aimaient voir leur parrain tenter de leur arracher quelques compliments à son propre égard. Il faut dire que les jumeaux passaient bien plus de temps à lui jouer des tours que de lui révéler toute la considération qu'ils lui portaient. Remus viendrait-il à s'inquiéter de cette considération ? Avait-il peur de n'être qu'un pauvre cobaye aux yeux des frères Potter ? En tout cas, Luka et Léo comptaient bien le faire douter pour un petit moment...juste pour s'amuser un peu.

- Cool ? Commença Luka, l'air songeur, observant Remus de haut en bas. Qu'est-ce que tu en dis Léo ?
-Je sais pas. Continua Léo, qui approcha de Remus pour en faire le tour. En tout cas, il a l'air d'être assez sûr de lui...Echappa Léo en jetant un regard complice sur son frère.
- Oui...même un peu trop. Renchérit Luka en croisant les bras.

Les deux jumeaux maintenaient cette petite conversation, ne laissant pas à Remus la moindre occasion pour s'impliquer. Ils finirent par tourner tout autour de leur parrain, leur regard ne cessant de le dévisager, un sourire en coin, comme deux vautours flânant au dessus de leur proie. Puis, ils s'arrêtèrent, juste en face. Bras croisés, ils ne semblaient vouloir plaisanter, lorsque Luka vint chuchoter à l'oreille de Léo. Le visage de ce dernier s'éclaircit d'un large sourire et acquieça d'un petit signe de la tête.

- Dis R'mus...si tu es cool, alors tu peux nous emmener au dernier étage ? Demanda Léo, soutenant l'air angélique de son frère, en faisant de même.

Le dernier étage. Certainement l'endroit rêvé pour tout enfant et le plus détesté de tout parent. Il est un lieu chez Monsieur Pumpkin, où les enfants sont conviés. Une immense salle de jeu que Monsieur Pumpkin a imaginer au dernier étage pour amuser son jeune publique avec des jeux qu'ils seraient impossible de trouver ailleurs, même pas dans les rayonnages de la boutique. Léo et Luka ont eu une seule fois l'occasion de monter à ce dernier étage, mais après avoir fait courir leur parent dans tout les sens, James et Lily n'ont plus jamais voulu reprendre le risque d'amener leurs deux enfants dans cet Enfer à jouets. D'ailleurs, ce n'est pas pour rien si certains parents ressortent de cet endroit dans un état second, voir dans une sorte de transe meurtrière, une rumeur viendrait même à dire qu'une mère – dépassé par l'agitation de cet endroit – préféra abandonner son enfant que de rester une seconde de plus à travers cet infernal lieu qui – pourtant – fait la joie de nombreux bambin.

Alors, il serait dommage pour les jumeaux de ne pas tenter leur chance. A coup de bol, peut-être que Remus ne connaissait pas cet endroit, tout du moins, il en ignorait les risques. Renforçant leur sourire, les jumeaux n'attendaient qu'une seule et unique chose; le feu vert de leur parrain.

- Tu verras R'mus ! Là-haut...ont s'amuse...beaucoup ! Ajouta Luka qui eu une sorte rictus à la fin de sa phrase.


--
♥" Mon Bob, Mon Jack & Mes Chocogrenouilles "♥
Revenir en haut Aller en bas
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …
avatar
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Me
ϟ CELEBRITE : Jude Law

ϟ Féminin
ϟ Sagittaire
ϟ Cheval
ϟ AGE : 26
ϟ HIBOUX : 941
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 502
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ans
ϟ PROFESSION : Professeur de Sortilèges

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Lun Juil 29 2013, 21:54 ϟ


Avez-vous déjà entendu le dicton populaire : « Les enfants sont comme les animaux, ils sentent la peur » ? Eh bien je peux vous assurer que dans le cas de mes filleuls c’est on ne peut plus vrai. Du moins, ils sentent toute faiblesse de votre part. A croire qu’ils sont parfois plus primaires qu’humains. Je veux dire, regardez-les à me tourner autour telles deux hyènes cherchant à intimider une proie. Et cet air de conspirateurs, qui croirait qu’ils n’ont que six ans ? Parfois j’ai moi-même vraiment du mal à l’avaler et, pourtant, je me souviens parfaitement de la nuit de leur naissance. Une pleine lune pour le moins mouvementée. Demandez à James il vous le confirmera lui qui dut rester éveillé pratiquement quarante-huit heures de suite pour tenir la main de sa femme après avoir joué avec un lycan adulte toute la nuit durant.

Bref, tout ça pour dire que je me sens limite déprimé quand des gamins pré-pubères s’imaginent qu’ils peuvent me faire tourner en bourrique sans problème. Je suis souvent tombé bas mais, là, tout de même, même mon ego plutôt limité en temps normal en souffre. A tel point que lorsqu’ils me regardent soudain d’un air angélique qui en tromperait certainement plus d’un mais qui me laisse complètement indifférent depuis le temps que j’y ai été confronté, je dois retenir un soupir. De toute façon, leur question est rhétorique. Si je dis non, ils vont râler jusqu’à ce que je finisse par devenir fou ou que je cède. Autant donc nous économiser ces simagrées et un temps précieux à tous.

-Entendu, je vous suis.

Sans surprise, à peine ais-je prononcé ces mots que je les regrette déjà. Un endroit où les jumeaux ont l’air des plus excités d’aller ne peut être synonyme que d’ennuis, à plus ou moins grande échelle. Je les laisse donc me guider la mort dans l’âme vers les escaliers. On croise une ou deux familles de retour et l’air hagard des adultes ne me dit rien qui vaille. Mais dans quoi me suis-je encore laissé embarquer par faiblesse ? Enfin, quoi qu’il en soit, il est temps d’y faire face. J’ai dit oui, maintenant j’assume comme un grand. Ça ne pourra pas être pire qu’une nuit de pleine lune de toute façon. Quoique avec Léo et Luka, tout est toujours possible…

On finit par arriver en haut des marches et on rentre dans une salle… remplie d’enfants qui courent partout et de parents qui semblent au bord de la crise de nerfs. Une mère me regarde d’ailleurs avec un regard affligé et semble murmurer quelque chose qui ressemble dangereusement à « Fou, pourquoi est-il monté ? ». Mais ce n’est sûrement que mon imagination un peu trop développée. Après tout, c’est un parc à jeux pour enfants, pas une salle de torture…


-Aouch !

Je retire ce que je viens de dire sur le champ. Je viens de me recevoir un mini-Cognard en plein dans les reins et lorsque je me retourne pour voir qui en responsable, je vois une fillette morte de rire. Non mais je rêve ! Plus de respect de nos jours, je vais lui apprendre moi à rire à celle-là ! Mais, à peine commençais-je à élever la voix que je constate qu’aucun son de sort de ma bouche. Je retente de parler normalement et tout fonctionne mais si j’essaye de crier à nouveau rien à faire. La petite fille en a d’ailleurs largement profité pour s’enfuir, cognard en main. Je me tourne donc vers les jumeaux pour leur demander des explications sur cet étrange phénomène mais, horreur, ils ne sont plus là ! Oh Merlin je sens que je suis dans la mouise jusqu’au cou…



Overgrown puppy Resident werewolf

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : UNKNOWN
ϟ CELEBRITE : COLIN FORD

ϟ Masculin
ϟ HIBOUX : 308
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 11/07/2012
ϟ GALLIONS : 392
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 6 ans
ϟ PROFESSION : Chasseur de Monstre

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Mar Aoû 13 2013, 21:02 ϟ



Luka suivit Léo, ou bien est-ce l'inverse. Quoi qu'il en soit, les jumeaux n'avaient pas perdu une seule minute de leur temps pour quitter les mains de leur parrain, le laissant ainsi seul à travers le capharnaüm d'enfants qui s'étalait sur tout un étage. Des parents tentaient au mieux de retrouver leur adorable enfant qui s'était transformé en un petit diable à l'instant où il avait franchit le pas de cet étage. La chose semblait clair, même si aucune règle ne la stipulait: Ici, ceux sont les enfants qui font la loi.

Combien de parents rêveraient d'abattre Monsieur Pumkin pour avoir établit un tel endroit. D'ailleurs, on pouvait entendre certains parents sortir – les plus chanceux – en tirant leur enfant derrière eux, pestant de toute leur voix ( tout du moins ce qu'il en restait ) que plus jamais ! Ô grand jamais ! Ils ne reviendraient ici.

Des jeux par milliers, si ce n'était pas plus. A croire qu'il s'agissait de la réserve de la boutique. En tout cas, Luka et Léo semblait se rappeler des lieux. D'ailleurs, ils s'étaient directement précipité vers leur coin favoris, le pont du Troll. Il s'agissait d'une petite plateforme où s'élevait un pont suspendu en bois qui s'agitait dans tout les sens pour faire tomber ses assaillants dans la piscine de fausse morve de Troll qui s'écoulait des narines de la grosse tête de Troll située en arrière du terrain de jeu. Le but était de traverser le pont sans tomber, mais comme tous enfants adoraient plonger dans la piscine de fausse morve, aucun n'était encore parvenu jusqu'à l'autre extrémité du pont. Pourtant, une récompense s'offrait à tous ceux qui y parviendrait. Leo et Luka n'avait jamais eu l'occasion d'aller de l'autre côté du pont la première fois, car leur mère les avait suivit et avait fait une entrée trop brusque sur le pont qui s'était agité puis fait plonger les jumeaux et leur mère dans la piscine à morve. Mais aujourd'hui, il n'y avait pas de Lily Potter, ni de James d'ailleurs pour les empêcher de renouveler l'expérience. Déjà de nombreux enfants sortaient tout heureux de la piscine, tous englué des pieds à la tête.

-Prêt ? Demanda Luka.
- Prêt ! Confirma Léo.

Les jumeaux escaladèrent la petite échelle qui allait les mener à l'entrée du pont. Une fois en haut, ils attendaient que les derniers aventurier à s'être engagé sur le pont tombent. Ce n'est qu'une fois que le pont fut vide et calme que les jumeaux ce sont – à leur tour – engagés. Ils avançaient, lentement, très lentement. Ils savaient à quel point ce pont était sensible. Ils entendaient le rire d'autres enfants provenir d'en dessous. De là, les jumeaux pouvaient voir un bon quart de ce que représentait le dernier étage, mais à vrai dire, ils ne semblaient pas perdre leur temps à admirer leur point de vue. Soudain, le pont commença à s'agiter. Les jumeaux s'immobilisèrent d'un seul et même coup.

- Doucement Luka...tu vas trop vite ! Reprocha Léo
-Non, c'est toi ! Rétorqua Luka

Une fois le pont de nouveau stable, ils reprirent leur avancé, tout aussi doucement qu'ils pouvaient. Alors qu'au fur et à mesure ils parvinrent à la moitié du pont, deux autres enfants s'aventurèrent à leur tour, mais pas avec autant de sérieux que les jumeaux.

- Allez vous en ! Pesta Léo à l'attention des deux autres garçons.
-Ouai, barrez vous ! C'est pas votre tour...c'est le nôtre ! Compléta Luka, mais trop tard. L'agitation des deux garçons força le pont à s'agiter. Luka s'accrocha, autant que Léo. Le pont était déchaîné et finit par se retourner complètement, laissant tomber les deux garçons, mais les jumeaux – eux – restaient accroché, suspendu dans le vide, au dessus de ce bassin de gelé verte. Lâche pas Léo ! Dit-il pour encourager son frère, mais bien vite, Luka relança le contraire. Lâche tout Léo ! Lâche tout ! Cria Luka en voyant, parmi la foule, un Remus qui semblait être de mauvais...poils. Luka lâcha prise, et Léo suivit. Un grand 'SBLURCH' suivit. Luka sortit sa tête, discrètement à la surface, suivit de très prêt de Léo. On va sortir un peu plus loin. Faut pas qu'il nous voit !

Lentement, Luka et Léo s'ouvraient un chemin à travers le bassin de fausse morve où certains gamins s'amusaient à éclabousser les personnes qui préféraient rester à l'extérieur de la plateforme. Certains parents, prit d'extrême impatience, s'encourageaient même à plonger à leur tour pour attraper leur garnement qui refusait de sortir. Une fois sortit de la piscine, Luka et Léo, aussi englué l'un que l'autre passèrent derrière Remus et le poussèrent dans la piscine. Ils ne prirent le temps que d'entendre le 'SBLURCH' du plongeon de leur parrain avant de disparaître à nouveau.

Ils s'aventuraient dans la foule jusqu'à trouver un prochain jeu aussi amusant que le dernier.

- Il va pas être content ! S'inquièta soudainement Léo.
-Mais non, il sait s'amuser...ça lui arrive...enfin je crois. Répondit Luka, soudainement hésitant.
- Regarde ! Là-bas ! Un terrain de vol !!! S'exclama Léo en attrapant son frère par la main pour l’entraîner vers le prochain jeu.

Un espace sécurisé de filet à l'intérieur duquel il était possible de chevaucher un mini-balais et de s’élever dans les airs. Léo n'avait pas attendu son frère, il enjamba le premier balais, appuya sur les quelques commandes qui apparaissaient sur le manche et s'éleva immédiatement dans les airs avec la dizaine de petits sorciers qui s'amusait tout autant que lui. Luka enjamba un balais à son tour, mais eu quelque soucis de décollage. Son balais ne voulait pas fonctionner. Il entendit son frère l'appeler d'en haut, mais n'y prêta pas attention, cherchant un maudit moyen pour faire fonctionner ce balais. Soudain, une main englué vint se poser sur son épaule. Luka se retourna et vit une grosse créature recouverte de morve. Luka poussa un cri perçant et soudain le balais s'éleva dans les airs.

- T'en a mis du temps ! Fit remarquer Léo.
-Y a un monstre en bas ! S'écria Luka en pointant du doigt, la créature.
- ...c'est bizarre. On dirait qu'elle veut qu'on descende. Dit Léo en regardant le 'monstre'.
-Ouai, bah, on descend pas ! Faut qu'on sorte d'ici en volant ! Lança Luka, mais le balais semblait ne pas répondre à ses désirs et continuait de tourner en rond dans ce petit espace.
- On peut pas...c'est pas des vrais balais. Ils sont réglé pour ne pas sortir d'ici. Reprit Léo en observant la créature. Je crois pas que ce soit un Monstre...je crois que c'est Remus.
-...Déjà ? Surpris Luka.
-Ouai, il est pas si rouillé que ça finalement. Constata Léo.

Luka regarda à nouveau la créature et reconnu – effectivement – quelques manières de Remus. Il esquissa un sourire, puis il fouilla dans sa poche pour en sortir trois petite boule noir. Léo regarda son frère, essayant de deviner ce que son frère avait derrière la tête. Luka tandis la main et échappa ces trois petites billes qui une fois sur le sol explosèrent en un brouillard épais. Un brouillard qui dévora tout le petit monde présent dans l'espace de vol. Luka ne voyait plus son frère, tout comme Léo ne voyait plus le sien. Aveuglé par cette purée grisâtre qui leur cachait la vue. Certains enfants criaient, certainement prient par la peur, d'autres s'en amusaient.

- Léo ! Descend ! On se rejoins dehors ! Hurla Luka qui commença à descendre jusqu'à sentir ses pieds toucher terre. Rapidement, il se mit à quatre patte et avança, aveuglement, évitant de justesse quelques pieds qui lui auraient accidentellement écrasés les mains. Il passa entre les jambes, manifestant ainsi la frayeur d'une sorcière qui hurla qu'une chose venait de la toucher. Luka se mit à rire, mais cela ne dura pas. Soudain, quelque chose venait de le bloquer, des espèces de filets. Certainement c'était-il prit les mains et les pieds à travers la sécurité du jeu. Plus il se débattait et pire c'était. Soudain, le brouillard se dissipa, comme aspiré, révélant ainsi un Luka Potter coincé entre les mailles du filet de sécurité qui entourait le terrain de vol.[/color][/color]


--
♥" Mon Bob, Mon Jack & Mes Chocogrenouilles "♥
Revenir en haut Aller en bas
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …
avatar
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Me
ϟ CELEBRITE : Jude Law

ϟ Féminin
ϟ Sagittaire
ϟ Cheval
ϟ AGE : 26
ϟ HIBOUX : 941
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 502
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ans
ϟ PROFESSION : Professeur de Sortilèges

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Jeu Aoû 15 2013, 12:56 ϟ


Paumer des gamins, ça la fiche mal. Mais alors vraiment mal. Je n’ose même pas imaginer à quelle sauce Lily me mangerait si je rentrais maintenant chez elle, bredouille, en lui disant que j’ai égaré sa progéniture. Elle m’écorcherait vif avant de me donner en pâture à une horde de dragons affamés et encore ça c’est si elle se sent d’humeur miséricordieuse, sinon Merlin seul sait quelles tortures elle me réserverait. Rien que d’y penser, un frisson terrifiant me parcourt l’échine et je me mets immédiatement à la recherche de mes filleuls car je préfère mille fois faire face à leurs esprits perturbés qu’à la colère de ma meilleure amie. Et croyez-moi quand je vous dis que tous les moyens sont bons lorsqu’il s’agit de sauver sa peau.

Ainsi, j’enclenche à pleine puissance mes sens lupins mais je suis forcé de les assourdir immédiatement car les multiples odeurs qui assaillent mes narines m’étouffent. En effet, si les enfants se réjouissent toujours des fumets les plus horripilants, j’y suis pour ma part des plus sensibles. Je devrais donc m’en remettre à la méthode plus traditionnelle de chercher avec pour seule aide mes yeux et ma compréhension relativement bonne des préférences des jumeaux. Ainsi, je jette un coup d’œil autour de moi pour observer les différentes aires de jeu et mon attention se porte tout d’abord sur le mini-terrain de Quidditch car je ne connais que trop le goût de Léo en particulier pour le vol. Je m’approche donc des lieux mais ne reconnaissant pas la silhouette des deux petits monstres, je tourne mon attention vers d’autres lieux.

« Le paradis des licornes », non trop féminin. « Adopte un dragon », voilà, ça, ça a l’air prometteur. Je me dirige donc vers la zone où plusieurs mannequins volants en forme de dragons tournent autour d’une bande surexcitée d’enfants qui cherchent à s’attirer les bonnes grâces de tel ou tel spécimen en suivant des instructions particulièrement farfelues. Par conséquent, après avoir été traumatisé à vie par un pré-adolescent avec un peu trop d’embonpoint cherchant à effectuer une pirouette dans le vain espoir de convaincre la seule « dragonne » de la horde de s’approcher de lui, je me rends compte que Luka et Léo n’auraient pas la patience pour un jeu pareil. Ils préfèrent des choses plus « aventureuses », comprendre plus dangereuses. Je continue donc à parcourir les lieux des yeux et lorsque mon regard tombe sur « Le pont du Troll », je sais que j’ai gagné le gros lot.

Du moins c’est ce que je pensais mais, une fois arrivé à la hauteur du pont suspendu, aucune trace des garçons. Déçu et réellement surpris, si sûr que j’étais d’avoir trouvé le bon endroit ce coup-ci, je ne sens pas arriver mes deux assaillants et me retrouve plongé dans une piscine de gelée jaunâtre censée représenter de la morve de Troll et dont la seule qualité rédemptrice est de ne pas en être réellement. A part ça, elle sent aussi mauvais au grand désespoir de mon nez et est tout aussi collante. Je ressors donc de fort méchante humeur, bien décidé cette fois-ci à faire payer à Luka et Léo ce dernier tour. Car je n’ai aucun doute sur l’identité de mes attaquants sachant qu’une double paire de petites mains dans le dos en dit bien plus que les jumeaux n’auraient certainement voulu.

Malheureusement pour ma pomme, les garçons ont profité de mon incapacité momentanée à me mouvoir pour s’éclipser. Je ne m’inquiète néanmoins pas, cette fois-ci tant pis pour mon nez je vais les retrouver en deux temps trois mouvements. De toute façon après les dommages causés par la fausse morve de Troll, mon pauvre nez est immunisé. Je ferme donc les yeux un instant et me met à la recherche olfactive de mes filleuls. Le début est un peu compliqué car il faut que je fasse le tri entre toutes les fragrances autour de moi mais au bout d’une minute je les ai retrouvés. En quatre enjambées, je suis au niveau du terrain de vol et ma main se pose sur l’épaule de Luka qui ne m’a pas senti arriver. Chacun son tour ais-je envie de dire.

Il réussit cependant malgré tout à m’échapper et s’envoler. C’est malin car je ne peux pas le suivre, non seulement car j’ai les balais en horreur et ne les utilise qu’en cas de nécessité extrême mais surtout car si je montais sur un des balais pour enfants présents, il se refuserait à décoller, incapable de supporter mon poids. Néanmoins, rien ne m’empêche de faire redescendre les balais d’un coup de baguette – tant pis si ce n’est pas totalement inoffensif, Luka et Léo non plus ne le sont pas et je les supporte quand même. Néanmoins, une purée de pois d’origine jumellesque aucun doute là-dessus s’étend soudain sur le terrain de vol, m’empêchant de mettre mon plan à exécution.

Il faut malgré tout croire que la chance ne m’a pas totalement abandonné car, une fois que la brume noirâtre commence à se lever, parmi la horde d’enfants paniqués je remarque immédiatement Luka empêtré dans le filet de sécurité. Un sourire légèrement sadique se dessine donc sur mes lèvres et je choisis de le laisser se dépêtrer comme il peut quelques instants de plus le temps que je m’auto-lance un sortilège de nettoyage pour avoir de nouveau l’air présentable. Puis, lorsque c’est fait, d’un geste de ma baguette, je desserre les nœuds autour du jeune Potter mais tout en m’assurant qu’il ne puisse pas s’enfuir avant que je ne l’ai bien attrapé par le bras. De là, je l’emmène avec moi, tout en déclarant d’une voix calme mais où pointe très fortement l’agacement – j’ai appris ma leçon, pas d’engueulade autorisée.

-On récupère Léo et on sort d’ici.

Il ne s’agit nullement d’une proposition et je suis bien décidé à quitter ce lieu maudit au plus vite. D’ailleurs, à problème pressant, solution extrême. Je pointe donc ma baguette face à moi et déclare tranquillement, une lueur mauvaise dans le regard :


-Accio Léo Potter.


Je suis précis car je ne voudrais tout de même pas me retrouver avec des dizaines de petits Léo sur les bras. Bien évidemment, le sortilège ne fonctionne pas puisqu’il n’est nullement fait pour attirer des êtres humains mais Léo n’en ressentira pas moins la puissance de ce dernier et c’est cela que je recherche. En effet, poussant mon audition surhumaine au maximum, j’entends bien vite son cri de surprise à quelques mètres sur notre droite. J’y entraîne donc Luka d’un pas énergétique sans lui laisser d’autre choix et attrape Léo de mon autre main. Pourtant, ils sont encore tous gluants et c’est loin d’être agréable mais c’est ça ou ils se tirent. D’ailleurs, pour éviter cela, j’en recours à l’arme suprême : le chantage.

-Bon et maintenant, on s’en va ou bien quand on rentre, je dis à Lily qui est le véritable responsable du fiasco de son dernier gâteau pour la fête des voisins. J’ai accepté de prendre la faute sur moi en sachant qu’elle vous aurait puni trop fermement sachant qu’il s’agissait que d’un accident et surtout en sachant qu’elle ne m’en voudrait pas à moi. Mais je vous avais dit que ce serait à charge de revanche, alors la voici ma revanche. A vous de voir si vous vous sentez prêts à être punis jusqu’à votre majorité ou bien si vous préférez sortir d’ici indemnes
, terminais avec un sourire angélique mais un regard diabolique.

La pose du préfet de Satan comme Sirius, James et Sirius l’ont toujours appelée, celle avec laquelle je les faisais tous les trois chanter allègrement lorsqu’ils me courraient trop sur le haricot.



Overgrown puppy Resident werewolf

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : UNKNOWN
ϟ CELEBRITE : COLIN FORD

ϟ Masculin
ϟ HIBOUX : 308
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 11/07/2012
ϟ GALLIONS : 392
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 6 ans
ϟ PROFESSION : Chasseur de Monstre

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Jeu Aoû 22 2013, 19:14 ϟ


- C'est pas légal ! Dénonça Léo.
- Ouai, je penses pareil...Appuya Luka, même si ce dernier n'avait pas vraiment une véritable représentation du terme 'légal' dans sa tête. Mais son frère parlait rarement pour ne rien dire, donc pourquoi ne pas être d'accord.

Les jumeaux n'avaient finalement plus trop le choix. Remus avait joué son joker. L'affaire du gâteau, Luka et Léo s'en était sorti de peu lorsque Lily avait manqué de les accuser en voyant que son dessert avait terminé, aplatit comme une crêpe, sur le carrelage de la cuisine. Un magnifique gâteau pourtant, à la base. Luka et Léo s'en souvenaient de cet instant. Heureusement, Remus était arrivé à temps, d'ailleurs c'est lui qui était arrivé le premier sur les lieux, juste quelques secondes avant Lily. Même si les jumeaux en faisaient voir de toute leur couleur à leur parrain, ils savaient qu'il était une bonne âme sur qui compter. Bon, bien évidemment, il avait ces limites, comme tout le monde, mais Luka et Léo avaient évité bien des punitions grâce à leur parrain. Quitte à le payer plus tard, comme aujourd'hui.

C'est sans un mot de plus que les jumeaux se sont vu quitter le paradis des enfants. Encore tout dégoulinant. Remus s'en sortait assez bien finalement, pouvant même rendre jaloux certains parents qui auraient aimé s'en sortir de cette manière, mais non, eux étaient encore obligé de courir après leur horrible garnement.

Les bruits de pas des jumeaux étaient assez particulier, certainement due à cette matière gluante qui les recouvrait. Chacun de leur pas produisait des 'shpouic', ou encore des 'Pshouit'. Un délice pour les oreilles, surtout lorsqu'ils décidèrent de s'en amuser en sautant de manière irrégulière sur chaque marche d'escalier, à celui dont les baskets allaient 'prouter' le plus fort. Ce n'est qu'une fois arrivé en bas de l'escalier que ce petit prit fin. Les jumeaux attiraient le regard de certaines personnes, qui ensuite observèrent Remus, se demandant certainement où cet homme avait traîné ces enfants. Mais ce n'était rien comparé à ce que Luka montrait à son frère, sans s'inquiéter de ce que les autres pouvaient en penser.

- Hey Léo ! Regarde ! Luka se boucha l'un de ses narines et souffla très fort. Une bulle de fausse morve se gonfla et s'extirpa de son autre narine jusqu'à exploser dans un 'plop'. Léo essaya à son tour, se faisant rire l'un et l'autre.

Puis s'en sans rendre compte, les jumeaux se sont retrouvé dépossédé de leur revêtement gluantissime. A leur plus grand regret, aussitôt propre qu'ils regardèrent Remus. Ce dernier c'était montré assez silencieux, même trop.

- T'es en colère ? S'enquit Léo, tandis que Luka avançait en sautillant, jouant à une marelle invisible, pour finir à cloche pied. Tu sais, faut pas, c'était marrant...dis, on peut aller chez le Monsieur de la glace ? Demanda Léo, une question qui soudain attira l'attention de Luka.
- Oh oui ! R'mus ! S'il te plaît ! On va chez le glaçonier ? C'est pas loin...


--
♥" Mon Bob, Mon Jack & Mes Chocogrenouilles "♥
Revenir en haut Aller en bas
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …
avatar
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Me
ϟ CELEBRITE : Jude Law

ϟ Féminin
ϟ Sagittaire
ϟ Cheval
ϟ AGE : 26
ϟ HIBOUX : 941
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 502
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ans
ϟ PROFESSION : Professeur de Sortilèges

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Sam Aoû 24 2013, 19:50 ϟ


Les protestations de Léo réussissent à me tirer un sourire narquois. Car, pour autant qu’user leurs anciennes frasques contre eux soit un moyen injuste d’arriver à mes fins, ce n’est en rien illégal. Jusqu’à nouvel ordre, notre société a un bon millier de défauts que je me ferais un plaisir de développer à un autre moment mais elle n’interdit nullement d’user de chantage sur ses filleuls pour se sortir d’une situation désespérée. Et croyez-moi quand je vous dis que ce fichu « Paradis des Enfants » EST une situation désespérée. Nous quittons donc les lieux sans que je daigne répondre aux récriminations des cadets Potter. De toute façon, ils ont l’air de s’en remettre plutôt vite puisqu’il leur faut à peine quelques secondes pour se trouver une nouvelle source d’amusement ô combien mâture : faire du bruit avec la masse visqueuse qui les recouvre encore de la tête aux pieds. Enfin, que voulez-vous, ils restent des enfants de six ans, la maturité ne fait pas partie de leurs qualités.

Néanmoins, ça ne signifie pas que ce soit une raison pour les laisser faire ce que bon leur semble. Il faut également les éduquer et leur mettre des barrières à ne pas franchir. Ce qui, en l’occurrence, se traduit par leur lancer un sortilège de Nettoyage presto avant que je finisse par m’énerver contre la prochaine personne qui nous regardera de travers. J’aimerais les y voir aussi tous ces badauds à devoir gérer Léo et Luka lorsqu’ils sont en forme comme aujourd’hui !


-T'es en colère ? Tu sais, faut pas, c'était marrant...dis, on peut aller chez le Monsieur de la glace ?
-Oh oui ! R'mus ! S'il te plaît ! On va chez le glaçonier ? C'est pas loin...


Automatiquement je corrige leur grammaire, c’est devenu comme une seconde nature à force d’entendre mes étudiants écorcher notre belle langue anglaise. Parfois ça me fait mal rien que de lire leurs devoirs.

-Glacier, Luka. Celui qui fait les glaces. Si on allait chez un glaçonier – ce qui soi-dit en passant n’existe pas – il ferait des glaçons, ce qui ne nous arrangerait pas beaucoup que je sache. Et, non, Léo je ne suis pas en colère, néanmoins si vous me refaites un coup comme celui du Pont du Troll encore une fois, vous risquez fortement de découvrir à quoi je ressemble quand je suis en colère.

Ce n’est pas beau à voir, si je peux me permettre de rajouter. En règle générale, je n’ai presque jamais eu à en arriver là avec les jumeaux – même chose avec Teddy – mais, si le besoin s’en fait sentir, je sais aussi être ferme. Je suis père et professeur, mine de rien j’y connais quelque chose à la pédagogie, même si je vous avoue que la manière forte n’est pas ma préférée, loin de là. J’ai toujours considéré que faire comprendre à un enfant ou adolescent ce qu’il a mal fait est plus productif que le terrifier par une punition quelconque. S’il a peur de vous, il recommencera dès qu’il pensera que vous ne pouvez plus l’atteindre. Alors que s’il intègre que ce qu’il a fait ne doit pas être reproduit, peu importe les circonstances, les chances qu’il ne recommence pas sont plus élevées. C’est certes une voie plus longue et qui ne donne pas toujours de résultats, mais je n’ai jamais été le type à préférer la facilité.

J’emmène donc les garçons chez Florian Fortarôme et, puisque nous y sommes, je décide de me commander également une glace pour moi.  Pas de raison que j’en profite pas aussi. Je choisis donc une triple boule, au chocolat bien entendu, cela va sans dire. Puis, je me tourne vers mes deux monstres préférés et leur demande :


-Et vous, qu’est-ce que je vous prends les terreurs ?



Overgrown puppy Resident werewolf

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : UNKNOWN
ϟ CELEBRITE : COLIN FORD

ϟ Masculin
ϟ HIBOUX : 308
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 11/07/2012
ϟ GALLIONS : 392
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 6 ans
ϟ PROFESSION : Chasseur de Monstre

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Dim Sep 01 2013, 18:25 ϟ



Des cheveux gris-blanc retombait sur ses épaules, Florian Fortarôme sortait de l'arrière boutique lorsque Remus et les jumeaux firent leur entrer dans la boutique où il y faisait assez frais. La devanture mettaient en avant les nouveautés ainsi que les incontournables qui faisaient encore le bonheur gustatif des sorciers. Tandis que Remus choisissait en premier la glace dont-il avait envi, Luka et Léo fouillaient de leur vif regard l'ensemble de la boutique, jusqu'à aller appuyer leur front contre la vitrine réfrigérée à glace pour imaginer toute les combinaisons inimaginable qu'il était possible de faire avec tout les parfums que Florian Fortarôme avait mis au point.

Il y avait les parfums classiques: chocolat, vanille, citron, pêche, pain d'épice et tant d'autres, puis il y avait les parfums inédits qui faisaient de Fortarôme un glacier unique en son genre. Ainsi, en venant dans son magasin, il était alors possible de goûter une glace qui refermait un coeur de chocolat chaud, ou bien une glace avec laquelle il était possible de faire des bulles de chewing-gum, ou encore une glace qui avait la faculté de rappeler aux consommateurs le goût de son dessert préféré.

Cependant, aucun de ceux-là n'intéressaient Luka et Léo. Déjà, ils savaient laquelle ils désiraient, l'une des nouveautés de la boutique Fortarôme...

- Celle-là ! S'exclamèrent à l'unissons les jumeaux en pointant du doigts un bac qui refermaient une glace multicolor.

Le glacier commença par la glace de Remus, saisissant un corné pour d'un coup de baguette faire léviter trois magnifique boules de chocolat qui vinrent de déposer délicatement sur le cône biscuités. Puis, l'action fut répéter pour préparer la glace des jumeaux, mais cette fois, la glace s'extirpa du bâton sur laquelle le glacier pointait sa baguette, jusqu'à former la glace dans son intégralité. Fortarôme tandis les deux glaces aux jumeaux, puis tandis la dernière à Remus avant de lui annoncer le prix à payer.

- Merci Remus ! Annonça Léo en sortant de la boutique.
- Ouai Merci R'mus ! C'est top cool ! Renchérit Luka.

Certes, les jumeaux Potter étaient peut-être des plus turbulents, mais ils savaient se montrer poli, car jamais ils n'ont oubliés l'art et la manière de leur parent à leur apprendre la politesse.

Tandis que Léo devint rouge des cheveux jusqu'aux ongles des pieds, Luka – lui – prit une tête bleu lorsque sa langue vint lécher la glace multicolor. Les jumeaux se sont immédiatement amusé en remarquant la couleur de l'un et de l'autre, ce qui tourna rapidement à un concour de celui qui changerait de couleur le plus vite. Pendant qu'ils descendait 'calmement' le Chemin de Traverse, les jumeaux enfilèrent une bonne dizaine de couleur chacun, jusqu'à être eux-même multicolor.

- Teddy, lui, il a de la chance, il a pas besoin de glace pour changer de couleur ! Rappela Luka à Remus et Léo avant de devenir jaune.

- Teddy c'est un caméléon ! Articula Léo en devenant orange. J'ai vu ça à la télé, les caméléon il change de couleur...même qu'il peut se cacher pour pas se faire manger.

- Et toi R'mus...pourquoi tu changes pas de couleur comme Teddy ? T'es son papa qu'en même...t'as pas assez de pouvoirs ?


--
♥" Mon Bob, Mon Jack & Mes Chocogrenouilles "♥
Revenir en haut Aller en bas
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …
avatar
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Me
ϟ CELEBRITE : Jude Law

ϟ Féminin
ϟ Sagittaire
ϟ Cheval
ϟ AGE : 26
ϟ HIBOUX : 941
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 502
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ans
ϟ PROFESSION : Professeur de Sortilèges

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Jeu Sep 05 2013, 20:03 ϟ


Tandis que le glacier prépare nos commandes respectives, je lis le petit panneau de présentation qui accompagne la glace choisie par les garçons. « Arc-en-glace : vivez la vie en couleurs ». C’est pour le moins cryptique, je me demande bien ce que cela signifie. Je paye néanmoins les 15 Mornilles et 10 Noises exigées sans rechigner, je fais confiance aux jumeaux pour avoir choisi selon leurs goûts et puis Fortarôme est connu pour créer des produits certes originaux mais jamais dangereux. Qui plus est, je sais qu’à l’instant où Luka et Léo entameront leurs glaces j’aurais la réponse à mes questions. Je me concentre donc sur ma propre glace tandis que nous sortons du magasin.

L’arôme du chocolat me ravit les papilles et le petit bonus d’acheter ma glace chez Fortarôme est que même les saveurs classiques sont « améliorées ». Ainsi, chaque lampée de glace change le parfum : chocolat noir, chocolat aux amandes, chocolat à l’orange, chocolat blanc, etc… Une ribambelle de saveurs toutes plus exquises les unes que les autres vient illuminer ma journée, me faisant oublier les légères mésaventures de tantôt. Pendant ce temps, les deux L jouent à changer de couleur puisqu’il s’agit apparemment de la spécificité de leur fameuse glace. J’aimerais d’ailleurs bien savoir si les saveurs changent avec les couleurs ou non et en tous les cas quelle est la ou les saveurs de leur glace, mais je n’ai pas l’occasion de les interroger puisqu’ils m’adressent soudain la parole.

La référence à Dora – même indirecte – me tord les entrailles. J’ai beau me dire que je suis passé outre son départ de l’autre, mes actions dès que son nom arrive dans une conversation démontrent le contraire. Et que dire de mon aventure désastreuse avec Clélie il y a quelques semaines ? Si ce n’est pas la preuve que je ne suis pas émotionnellement stable, je ne sais pas ce que c’est ! Néanmoins, je suis encore assez maître de mes émotions pour répondre comme il se doit à mes filleuls. Ce n’est pas de leur faute si je suis retardé émotionnellement après tout.


-Ce n’est pas une question de manque de puissance Luka. La capacité de Teddy de changer d’apparence est un don de naissance.


Un don qui fait que je vois tous les jours sa mère en lui et que je ne l’en aime que plus. Certes, au début, dès que ses cheveux changeaient de couleur parce qu’il était triste ou énervé, j’avais les larmes aux yeux, croyant la revoir. Mais, désormais, j’ai appris à vivre avec et, au contraire, je suis heureux de pouvoir conserver une part d’elle avec nous pour le restant de nos vies.

-Ça s’appelle la Métamorphomagie car les sorciers et sorcières qui le possèdent peuvent métamorphoser leur corps à volonté sans passer par des sorts. Teddy n’est donc pas un caméléon Léo mais un Métamorphomage. Il a hérité son don de sa maman, en effet Dora en était une aussi. Mais moi je n’en suis pas un d’où le fait que je sois incapable de me transformer comme lui. Est-ce que c’est plus clair comme ça ?



Overgrown puppy Resident werewolf

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : UNKNOWN
ϟ CELEBRITE : COLIN FORD

ϟ Masculin
ϟ HIBOUX : 308
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 11/07/2012
ϟ GALLIONS : 392
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 6 ans
ϟ PROFESSION : Chasseur de Monstre

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Mar Sep 17 2013, 13:19 ϟ



Les jumeaux acquiecèrent d'un hochement de tête parfaitement synchronisé l'explication de Remus. Pour Luka, Teddy était un Metamophorage, quant aux oreilles de Léo, Teddy était un Metamorphwage. Mais tout semblait être compris pour les deux frères qui passèrent a une autre couleur. L'un devint rose, tandis que l'autre se retrouva peint en marron.

Un don de naissance, la chance, pensait Luka. Changer de physique, c'était un super pouvoir aux yeux du jeune Potter qui s'imaginait bien vite ce qu'il pourrait faire si lui aussi possédait ce don. Déjà, il se voyait bien se transformer en énorme dragon pour terrorrisé les plus grands et aussi se transformer en adulte pour ne plus avoir à obéïr aux ordres de ces parents. Quoi que Luka n'avait pas particulièrement besoin de ce don pour ne pas tenir compte des 'ordres parentales'. En attendant, Léo, lui,  était bien loin de penser à ce qu'il pourrait faire si il avait un don semblable à Teddy. Léo pensait plutôt à une toute autre personne, Dora, la femme de Remus, leur tante qu'il avait déjà vu en photo et en avait entendu parlé par l'intermédiaire de Teddy.

Elle aussi était en haut, dans le ciel, avec Harry. C'était ainsi dans la tête des trois enfants; Léo, Luka et Teddy. Le ciel était un autre monde que personne ne voulait quitter, car c'était ' Trop bien ' selon Luka qui après avoir écouté l'histoire de Peter-pan, n'avait pu s'empêcher de faire le rapprochement entre le ciel et le pays imaginaire. Alors le ciel devenu un pays imaginaire, où il y avait de vilains pirates, de voraces sirènes, mais aussi des fées, des indiens, de grandes forêts magiques, ainsi que les Géants, comme dans l'histoire de Jack et le haricot.  Léo et Luka avait donc une image particulière de ce ciel où tout le monde semblait aller.

-Moi aussi, j'aimerais avoir un don. S'exclama Luka, réveillant Léo de ces pensées.
-Ah ouai ? Et tu vas en faire quoi...tu veux déjà pas d'la magie ! Rétorqua Léo, un sourire narquois au coin des lèvres.
-Pour te la boucler ! Renchérit Luka qui semblait être piqué au vif par la réflexion de son frère.
-Pas si je te la boucle avant ! Continua Léo qui serrait le bâton de sa glace.
-Tu vas faire ça avec ton armée de poupée ? Provoqua Luka qui se retrouva peint de vert.
- ...

Et une boucle de neige vint s'écraser sur la face verte de Luka. Léo l'air innocent, continuant de léchouiller sa glace jusque attraper une teinte bleutée. Luka ne tarda pas à répondre, tenant sa glace entre ses lèvres, il s'empressa de ramasser une poignée de neige pour glisser le tout sous le pull de Léo qui se mit à s'agiter dans tout les sens, produisant une sorte de danse surexcité.
Bientôt, un petite bataille de neige débuta entre les jumeaux, enfin...n'oublions pas Remus qui se retrouva frapper par deux boules de neige simultanément. Le rire des jumeaux résonnaient dans le chemin de traverse, tandis que leur agitation faisait reculer quelques sorciers qui venaient à circuler.

- Allez R'mus ! Joue avec nous ! Lança Luka, sa glace dans une main, tandis que l'autre main cherchait déjà a fabriquer une autre boule de neige.


--
♥" Mon Bob, Mon Jack & Mes Chocogrenouilles "♥
Revenir en haut Aller en bas
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …
avatar
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Me
ϟ CELEBRITE : Jude Law

ϟ Féminin
ϟ Sagittaire
ϟ Cheval
ϟ AGE : 26
ϟ HIBOUX : 941
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 502
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ans
ϟ PROFESSION : Professeur de Sortilèges

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Jeu Sep 19 2013, 21:22 ϟ


Mon explication a l’air de leur avoir suffi. Après savoir ce qu’ils en ont réellement retenu, seul Merlin – et encore ! – le sait, mais je ne m’en inquiète pas outre mesure. Ils ont sûrement compris ce que des enfants de leur âge peuvent comprendre d’une explication concernant un des phénomènes les plus surprenants du monde sorcier. Car, jusqu’à ce jour, personne n’a encore été capable de déterminer les raisons – génétiques ou autre – qui expliquent que certains sorciers naissent avec le don de Métamorphomagie, alors que tant d’autres ne le possèdent pas. Pourtant, des générations de chercheurs en Magie avancée s’y sont collées, mais rien à faire, l’énigme reste entière. A moins qu’un Langue-de-plomb quelconque, travaillant dans le secret fourni par les murs du Département des Mystères, n’ait fait une avancée majeure mais que le gouvernement n’ait pas jugé bon d’en informer la population. Dans le fond, ça ne m’étonnerait même pas tant que cela, après tout quand on pense à tout ce que nous cache les encapuchonnés au pouvoir, ça n’aurait rien de bien surprenant.

Une fois de plus néanmoins, mes divagations internes sont interrompues par les éclats de voix des garçons. Je jette d’ailleurs un regard surpris à Luka après avoir entendu la provocation de son frère. Comment ça il ne veut pas de la magie ? Qu’est-ce que c’est censé signifier ? Un enfant de James et Lily qui renierait son héritage magique ? Après que nous nous soyons battus de toutes nos forces pour que chacun ait la possibilité d’y accéder, ce serait d’une ironie sans nom. Je n’ai malheureusement pas le temps de me préoccuper plus longuement de ce coup du sort car, fidèles à eux-mêmes, les jumeaux choisissent de régler leurs différends d’une façon plus « physique », à savoir en l’occurrence une bataille de neige. Et, bien entendu, je suis pleinement invité à y participer de la façon la plus courtoise qui soit. Comprendre que je me reçois deux boules de neige en pleine figure suivies de regards suppliants pour que je les rejoigne dans leur petit jeu.

Heureusement pour tout le monde, tout mon agacement de tantôt s’est évaporé dans l’atmosphère tandis que je dégustais ma glace, alors j’acquiesce immédiatement. En deux lampées, je fais un sort à ce qu’il restait du délice de Fortarôme. Puis, lorsque c’est fait, je sors ma baguette et fait léviter deux boules de neige qui se dirigent respectivement sur Léo et Luka. Attendez, vous ne vous attendiez tout de même pas à ce que je n’use pas de magie alors qu’ils se sont alliés contre moi ? Je ne fais qu’égaliser les chances parce que, croyez-moi, ce n’est pas leur âge qui les rend moins dangereux. Ils ont hérité du talent pour viser de leur paternel et de l’ingéniosité de leur mère lorsqu’il s’agit d’obtenir ce qu’ils désirent. Et, comme dans le cas présent, il s’agit de leur parrain une fois de plus trempé, je prends mes précautions. Je les poursuis donc sur l’allée principale du Chemin de Traverse, continuant à leur envoyer des boules incessantes. Bien entendu, je m’assure que ces dernières ne puissent pas leur faire de mal en s’écrasant contre le dos de leurs grosses doudounes.

Après quelques minutes de course, des regards outrés à foison et quelques tirs réussis de leur part pendant les instants où je suis obligé de refaire des munitions, je leur laisse un répit et range ma baguette. J’ai suffisamment usé de mon avantage, je prends donc mes deux dernières boules à la main et les lance manuellement cette fois-ci, avant de déclarer :

-Alors, vous déclarez forfait ?

Et, à peine ais-je prononcé cette phrase que je me demande s’ils en connaissent seulement le sens. Je veux dire on parle des rejetons Potter là. Forfait ne fait déjà pas partie du vocabulaire de leurs géniteurs alors du leur…



Overgrown puppy Resident werewolf

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : UNKNOWN
ϟ CELEBRITE : COLIN FORD

ϟ Masculin
ϟ HIBOUX : 308
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 11/07/2012
ϟ GALLIONS : 392
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 6 ans
ϟ PROFESSION : Chasseur de Monstre

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Dim Sep 22 2013, 02:04 ϟ



Le Chemin de Traverse était devenu - pour quelques instants – le terrain d'une bataille de boule neige. Léo et Luka courraient pour aller se mettre à l'abri des projectiles neigeux que leur lançait magiquement leur parrain, afin de mieux riposter par une vague de quatre boule de neige. La bataille dura une bonne dizaine de minute. Une bonne dizaine de minute avant que les dernières munitions de Remus viennent s'écraser mollement sur les bonnets des jumeaux qui – dans leur élan d'attaques – s'arrêtèrent aussitôt...leur bâtonnet de glace à présent entièrement terminé.

Luka et Léo échangèrent un regard remplit d'incompréhension. Déclarer quoi ? Forfait ? Luka attendait une explication de Léo, après tout, il en connaissait pas mal de mot bizarre, mais là, apparement, Léo n'en savait guère plus. Alors les jumeaux observèrent un Remus quelques instants, juste avant de hausser leurs épaules en même temps et de lancer leur quatre boules de neiges, dont-une ( dont le lancement avait certainement été mal jaugée ) cogna le visage d'une pauvre vieille femme qui venait tout juste de sortir de Bonefrange, le coiffeur sorcier du Chemin de Traverse.

La vieille femme, au visage aussi pouponnée qu'une poupée et à la coiffe aussi taillé et dressé qu'un buisson des beaux jardins londonien, poussa une sorte croassement qui avait eu le don d'élargir les paires d'yeux des jumeaux qui cessèrent aussitôt de rires. A vrai dire, les jumeaux s'inquiétèrent au moment où le regard perçant et vert de la vieille sorcière se déposa sur eux.

- Fichtre de garnement ! Croassa la vieille sorcière en remettant en place l'épaisse écharpe en fourrure verte qui était en parfaite armonie avec son long manteau duvet de même couleur. Luka ne pu s'empêcher de voir en cette dame, un espèce de gros chewing-gum à la chlorophyle, cette pensée lui valut un rire qui ne manqua pas de piquer au vif l'attention de la vieille sorcière. Puis-je savoir ce qu'il y a de drôle ?

- C'est que vous ressemblez à un gros chewing-gum... Réléva Luka, sans hésitation aucune. Léo se mordit les lèvres, avant d'éclater de rire à sous tour devant la mine déconfite et rubicon de la vieille sorcière qui se retourna vers le seul adulte qui semblait responsable de ces 'garnements'.

- Et vous ? Vous ne dîtes rien ? Lança froidement la vieille sorcière à Remus. Oh, mais surtout ne vous sentez pas obligé. Continua t'elle amerment alors que Remus semblait vouloir prendre la parole. Pas étonnant que ces enfants soient aussi...désobligeant. Après tout nous vivons dans une époque où les bonnes manières se perdent...de mon temps, les enfants savaient se tenir et non pas se comporter comme des sauvageons.

- Y avait pas d'enfants à l'époque des dinosaures. Répliqua narquoisement Léo qui ne semblait apprécier les manières de la sorcière. Cette dernière prit un air outré, apportant ses mains ganté vert pomme contre sa poitrine, comme entièrement choqué par le toupet dont Léo faisait preuve. Pendant que la vieille sorcière partageait son mécontentement en assommant Remus de paroles incessante sur 'l'éducation exemplaires des jeunes sorciers'. Luka tapa dans la main de son frère, signe d'approbation. Les jumeaux se retenaient de rire en voyant la vieille folle s'acharner sur Remus qui semblait avoir quelques difficultés à prendre la parole.

Les jumeaux profitèrent que le vieille dame leur tourne le dos pour se chuchoter quelques paroles à l'oreille de l'un et l'autre. Discrètement, chacun ramassèrent une bonne poignée de neige pour former une boule. Ils reculèrent de quelques pas en arrière et observèrent d'un regard expert la toiture enneigé sous laquelle se trouvait la vieille dame. Les jumeaux échangèrent un dernier regard avant de lancer de toute leur force, leurs boules de neige qui allèrent entrechoquer le rebord de la toiture où se décrocha une bonne plaque de neige qui vint s'écraser sur la vieille folle qui se cessa soudain son discours pour hurler de froid.

Luka et Léo firent signe à Remus de les suivre avant d'aller courir quelques rues plus bas où la vieille dame ne viendrait pas les retrouver. Certainement trop abassourdi pour avoir le courage de les poursuivre.

-Tape-là ! Lança Luka en levant la main en l'air, attendant que celle de Léo vienne y taper. Tous les deux ravis d'avoir sauvé leur parrain des paroles d'un gros chewing-gum.
-Patapouf ! Ajouta Léo en imitant grossièrement l'instant où la neige s'était abattu sur la sorcière.
-Tape-là R'mus ! Lança Luka lorsque Remus parvint enfin à les rejoindres. Sa main levée, attendant que son parrain puisse y répondre.
- Ouai tape-là ! Vint compléter Léo en levant aussi sa main.


--
♥" Mon Bob, Mon Jack & Mes Chocogrenouilles "♥


Dernière édition par Luka S.J. Potter le Dim Oct 06 2013, 16:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …
avatar
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Me
ϟ CELEBRITE : Jude Law

ϟ Féminin
ϟ Sagittaire
ϟ Cheval
ϟ AGE : 26
ϟ HIBOUX : 941
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 502
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ans
ϟ PROFESSION : Professeur de Sortilèges

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Jeu Sep 26 2013, 20:23 ϟ


Lorsqu’après un échange de regards étonnés, je reçois trois boules de neige sur mon pardessus comme si de rien n’était, j’en déduis aisément que, non, les garçons ne connaissaient pas le sens de l’expression « déclarer forfait ». Ça ou alors ils sont d’extrêmement bons acteurs, je ne saurais dire. Mais, attendez ! Comment ça je reçois « trois » boules de neige ? J’aurais pourtant juré que chacun des jumeaux avait les deux mains prises, or jusqu’à nouvel ordre deux plus deux égal quatre et non trois.

-Fichtre de garnement !

Je me retourne en réprimant une grimace face à la découverte de l’explication de mon mystère. La dernière des boules enneigées n’a pas magiquement disparu, elle a simplement choisi de s’écraser sur une autre victime. Et autant dire que la victime est loin de prendre la chose à la rigolade. Elle commence d’ailleurs à crier sur les Potter avec une telle hargne que c’est à croire qu’au lieu d’avoir légèrement abîmé sa coiffure ils ont plutôt provoqué un incident diplomatique d’envergure internationale. Surtout que, si vous voulez mon avis, la coiffure initiale de la bonne dame était d’un mauvais goût terrifiant, alors qu’elle soit ruinée n’est pas une si grosse perte. Enfin, mon avis justement personne ne me le demande. Parce qu’au moment où la femme m’aperçoit, plutôt que de me laisser m’expliquer, elle préfère m’assommer d’un discours plus conservateur impossible sur l’éducation des enfants, les bonnes manières qui se perdent, le bon vieux temps et j’en passe et des meilleures.

Je fais bien un ou deux essais pour lui expliquer qu’il ne s’agit que d’un enfantillage sans grande conséquence et qu’un petit sort de rien du tout suffirait amplement pour arranger toute son affaire, mais elle refuse de me laisser placer plus d’un demi-mot. Je me résigne donc à la laisser déblatérer, mon pauvre odorat souffrant le martyre en présence de la tonne de parfum qu’elle porte. Enfin, alors que je suis sur le point de la faire taire physiquement si elle me dit ne serait-ce qu’une fois de plus que « de son temps » gna gna gna, Léo et Luka prennent les choses en main. Et, honnêtement, si leur méthode laisse à redire, je suis trop heureux d’avoir enfin un instant de répit pour le leur faire remarquer. Je me laisse donc entraîner par mes neveux, presque déçu de ne pas voir la harpie réapparaître de dessous le tas de neige. Si une malheureuse boule avait chamboulé sa coiffure, je me demande ce qu’il peut bien en rester après que toute une partie de toit lui soit tombée dessus. Malheureusement, la joie sadique de la voir émerger toute décoiffée ne vaut pas le risque de me taper un autre speech moralisateur, je prends donc la fuite à la suite des deux garnements. Pas très adulte responsable comme attitude je vous l’accorde mais on fait ce qu’on peut.

Heureusement, pour me remonter le moral, quand j’arrive à hauteur des garçons, ils me proposent de la toper et je le fais avec un amusement non dissimulé cette fois-ci. Il faut bien avouer que j’ai trouvé leur petit tour des plus malins, c’est tout à fait ce que James ou Sirius auraient fait à leur âge et si cette comparaison ne me rajeunit nullement, au moins elle me tire un véritable sourire.


-Bien joué les garçons. Mais attention, pas un mot à votre mère sinon nous sommes tous les trois fichus.


Parce que croyez-le ou non mais Lily a encore suffisamment d’espoir en la race humaine pour croire que les fils de son illustre mari peuvent être éduqués pour ne pas finir d’aussi insatiables farceurs que leur géniteur. Une belle illusion mais que voulez-vous Lils est ainsi et je n’ai pas le cœur à détruire son petit monde parfait sur ce coup-là. La réalité est déjà bien assez sombre sans que je ne lui donne un coup de main. D’ailleurs, en parlant de réalité sombre, je décide de profiter de l’occasion pour interroger Luka sur la remarque de son frère il y a quelques minutes, celle qui m’avait tant étonnée.

-A part ça, aucun rapport, mais je peux savoir pourquoi Léo a dit tout à l’heure que tu ne voulais pas de la magie Luka ? Il s’est passé quelque chose ? Quelqu’un t’a fait une remarque désagréable ? Tu veux en parler ?

Moi, surprotecteur ? Jaaamais.



Overgrown puppy Resident werewolf

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : UNKNOWN
ϟ CELEBRITE : COLIN FORD

ϟ Masculin
ϟ HIBOUX : 308
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 11/07/2012
ϟ GALLIONS : 392
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 6 ans
ϟ PROFESSION : Chasseur de Monstre

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Dim Oct 06 2013, 15:55 ϟ



'Pas un mot à votre mère...'

Et comment ! Les jumeaux en connaissaient les risque si jamais cela venait à résonner dans les oreilles de Lily Potter. Cependant, Luka trouvait assez amusant d'entendre ce genre de conseil de la part de Remus, à croire que Lily serait capable de le réprimender pour avoir laissé les jumeaux agir de la sorte envers une 'pauvre vieille dame'. De toute manière, Remus n'avait rien à craindre, car Lily n'en saurait rien. Parole des jumeaux Potter !

Une fois les rires atténués, ils continuèrent leur chemin, chacun agrippant la main de Remus. Les jumeaux adoraient encore plus ce dernier lorsqu'il leur été complice, comme à l'instant. Puis un sujet de conversation bien particulier vint déranger Luka qui soupira d'une manière plutôt audible. Il décida alors de faire la sourde oreille et de lâcher la main de Remus...

- Regarde Léo, c'est la fontaine aux sous ! Se justifia Luka pour ne pas avoir à répondre. Il s'approcha donc de la petite fontaine dont le fond était bien souvent recouvert d'un tapis de mornilles et de noises que quelques sorciers lançaient par simple plaisirs de croire à la légende urbaine qui courrait autour de cette fontaine, paraît-il qu'elle avait le pouvoir de porter chance et encore mieux...de réaliser les vœux. Pour les jumeaux, c'était une fontaine qui permettait de leur assurer un peu d'argent de poche en récupérant quelques pièces. Ça non plus, il n'était pas utile que leur mère soit au courant.

Alors que Luka se penchait sur le rebord de la fontaine pour plonger sa main dans le bassin d'eau, Léo lui restait aux côtés de Remus, pestant discrètement contre son frère. Ce n'était pas pour rien si Léo avait fait notion de ce petit 'problème' concernant Luka et la magie. A vrai dire, Léo ne partageait pas l'idée de son frère. Et puis surtout, si Luka refusait d'aller à Poudlard, cela voudrait dire que Léo devrait y aller tout seul...et ça, ce n'était pas vraiment une très bonne idée. Alors, Léo était bien décidé à résonner son frère par toute les manières qui soient possible d'utiliser.

- Pffff. Échappa Léo en regardant son frère, espérant presque que ce dernier tombe dans la fontaine. Peut-être que ça pourrait lui remettre les idées en place. Il m'énerve ! Il fait toujours ça quand il veut pas parler d'un truc...tu sais quoi Remus ? Et bah Luka il veut pas aller à Poudlard à cause de l'autre...Zéphyr ! Articula Léo qui ne semblait pas vraiment apprécier que quelqu'un puisse se mettre à travers lui et son frère. Luka dit que si il va à Poudlard, il va perdre Zéphyr...moi j'ai pas de problème avec Aglaë, parce que je sais qu'on est trop meilleur ami pour se perdre comme ça. Mais Luka, lui, il veut pas comprendre...Remus, j'ai pas envie d'aller à Poudlard tout seul. Rechigna Léo en mettant un coup de pied dans un petit tas de neige, envoyant voltiger au loin quelques éclats. J'ai l'impression que Zephyr parfois...il compte plus que moi. Continua Léo avec une petite moue attristée.

Il est peut-être vrai que Luka parle souvent de Zéphyr, sans vraiment se rendre compte que Léo viendrait à ne plus supporter rien que le nom de son 'meilleur pote'. Zéphyr par-ci, Zéphyr par-là, Léo n'avait pas l'impression de parler autant d'Aglaë, même si elle comptait beaucoup pour lui. Léo avait l'impression que Luka s'amusait beaucoup plus avec Zéphyr, ils jouaient à des jeux que Léo n'avait encore jamais eu l'occasion de jouer avec Luka et lorsqu'il voulait y jouer, Luka disait ne pas avoir envie. C'était énervant pour Léo qui ne se voyait plus comme le seul et unique partenaire de chasse aux Monstre de son frère. Car oui, maintenant, Zéphyr aussi chassait les monstres. Mais Léo avait riposté en proposant l'idée à Aglaë, cette dernière n'avait pas semblé contre, bien au contraire...

- P'pa dit que ça lui passera...mais j'en suis pas sûr. Luka il est trop tête de moule !


--
♥" Mon Bob, Mon Jack & Mes Chocogrenouilles "♥
Revenir en haut Aller en bas
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …
avatar
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Me
ϟ CELEBRITE : Jude Law

ϟ Féminin
ϟ Sagittaire
ϟ Cheval
ϟ AGE : 26
ϟ HIBOUX : 941
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 502
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ans
ϟ PROFESSION : Professeur de Sortilèges

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Dim Oct 13 2013, 13:03 ϟ


Luka est des dizaines d’années trop jeune pour réussir à me détourner d’un sujet qui m’intéresse, en particulier alors que je suis moi-même le spécialiste de m’échapper d’une conversation dérangeante et sait par conséquent immédiatement reconnaître toutes les techniques dans lesquelles je suis passé maître, néanmoins il faut reconnaître que sa tentative est louable. Malheureusement pour lui, son essai d’escapade ne fait que titiller encore plus ma curiosité. Qu’a-t-il bien pu arriver pour qu’il en vienne à refuser seulement d’évoquer l’évènement ? Car mon filleul est bien des choses mais certainement pas un trouillard et il a plutôt l’habitude de nier les actes dérangeants de sa vie qu’à les éviter, son attitude actuelle est donc d’autant plus inquiétante.

C’est finalement Léo qui me sort de mes doutes. Néanmoins, sa phrase ne m’explique en rien l’attitude de son frère. En quoi le meilleur ami de Luka est-il à l’origine de la volonté de ce dernier de se désintéresser de sa magie ? Parce que j’ai beaucoup de mal à imaginer le blondinet que j’ai rencontré une seule fois de loin s’en prendre à Luka pour ses pouvoirs. Certes, les enfants ont des peurs irrationnelles mais ces deux-là m’ont l’air trop proches pour cela. Ou me tromperais-je ? Après tout, il est difficile de réellement connaître quelqu’un jusqu’au moment fatidique où une situation de crise vous présente son caractère profond or, en l’occurrence, on ne peut même pas vraiment dire que je connaisse Zéphyr, alors qui sait si je n’ai pas tort ?


-Luka dit que si il va à Poudlard, il va perdre Zéphyr...moi j'ai pas de problème avec Aglaë, parce que je sais qu'on est trop meilleur ami pour se perdre comme ça. Mais Luka, lui, il veut pas comprendre...Remus, j'ai pas envie d'aller à Poudlard tout seul.

Ah voilà qui rend les choses plus claires. Luka a peur de se retrouver seul sans son meilleur ami et Léo n’est pas mieux qui craint d’être remplacé à la première place du cœur de son jumeau par le susmentionné meilleur ami. Etonnement, je suis presque surpris qu’un problème du même acabit n’ait pas eu lieu plus tôt. En effet, la relation fusionnelle entre jumeaux est souvent mise à mal une première fois lorsque les premiers amis font leur apparition et si, jusqu’ici, Luka et Léo avaient paru y être immunes, il semblerait bien que la bonne époque est terminée. Je décide donc de prendre les choses l’une après l’autre et de m’occuper déjà de rassurer Léo avant de ramener Luka dans la discussion, sinon je crains une nouvelle prise de becs entre les deux et ce n’est nullement ce dont ils ont besoin pour le moment. J’éloigne donc très légèrement Léo de la route pour pouvoir lui parler en toute tranquillité sans perdre Luka de vue pour autant.

-Ton frère est certes obstiné, sur ce point tu as bien raison, mais crois-en quelqu’un qui a longtemps cru qu’il n’irait pas à Poudlard, même si Luka continue de refuser de s’y rendre, le jour où tu reviendras en ayant appris plein de sorts qu’il sera incapable de réaliser, son envie prendra le pas sur son obstination, c’est certain. Car qu’il le veuille ou non, ton frère est tout autant un sorcier que toi et il a besoin d’apprendre à contrôler sa magie sinon celle-ci finira par lui causer des ennuis. Il faut donc probablement juste lui laisser le temps de s’en rendre compte. Le provoquer inutilement ne fera que l’amener à se buter encore plus.

Sur ce point, il est exactement comme sa mère qui a parfois besoin d’un peu de recul pour se rendre compte qu’elle avait tort.

-Quant à ce qui concerne Zéphyr, je pense qu’il a juste peur de perdre son premier ami en dehors de la famille. Après tout, nous savons tous les deux que tu es plus dégourdi que lui en ce qui concerne les questions de sentiments et si toi tu sais que tu ne perdras pas Aglaë en allant à Poudlard, il n’en va pas de même avec Luka. S’il sait qu’étant son frère, tu seras toujours à ses côtés, il n’en est pas de même avec Zéphyr avec qui il n’a pas de liens de parenté. Mais, laisse-moi te prouver qu’il ne t’a pas oublié pour autant. LUKA, m’écriais-je alors, espérant ne pas faire l’erreur de ma vie en appelant ce dernier mais me disant que, même si c’est le cas, mieux vaut la faire maintenant pour pouvoir la réparer ensuite. Est-ce que tu abandonnerais Léo si Zéphyr te le demandais ?

[Hj : Je ne suis pas très fière de cette réponse, donc si elle ne te convient as, j'éditerais sans problème]



Overgrown puppy Resident werewolf

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : UNKNOWN
ϟ CELEBRITE : COLIN FORD

ϟ Masculin
ϟ HIBOUX : 308
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 11/07/2012
ϟ GALLIONS : 392
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 6 ans
ϟ PROFESSION : Chasseur de Monstre

(#) ♣ Re: Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.
ϟ Posté Jeu Oct 24 2013, 19:16 ϟ


Quelques mornilles dans une main frigorifié et mouillé, Luka approchait – non sans un gonflement de joue ( signe d'un long et pénible soupire ) - de Remus et Léo qui semblait s'être concerté dans leur coin. Aussitôt arrivé, aussitôt posé, Luka trouva la question étrange, si ce n'est ridicule...d'ailleurs pourquoi une telle question venait-elle surgir dans la journée ? Qu'est-ce que Léo avait encore raconté ? Luka le dévisagea, sans pour autant comprendre le pourquoi du questionnement. Ceci dit, il fallait y répondre...mais comment.

Toutes questions méritent réflexion, paraît-il. Combien est-il important de ne pas répondre trop précipitamment et Luka semblait l'avoir compris, enfin, il semblait. Luka réfléchissait, a son regard ont pouvait y voir qu'il s'efforçait de trouver une 'bonne réponse'.

- Euh... Échappa Luka, sous le regard quasi meurtrier de son frère qui aurait certainement voulu un peu plus de spontanéité de la part de son frère.

Bien que la question soit des plus importante pour Léo, il en était différemment pour Luka qui ne trouvait pas vraiment l'intérêt puisque Zéphyr ne lui avait encore jamais demandé une telle chose et le jeune Potter était sûr et certain que Zéphyr n'oserait jamais lui demander ça. Alors, pourquoi perdre son temps là-dessus ? Était-ce une question piège ? Luka haussa les épaules, ne cherchant pas d'avantage de réponse, sans savoir que cela était pour rassurer Léo. Ce dernier serra les poings.

- Je sais pas, parce que Zéphyr, il l'a jamais demandé...et puis pourquoi il me le demanderait ? R'mus, t'as question, elle est bizarre ! Rétorqua finalement Luka. Regardez ce que j'ai récupéré ! A t-il enchaîné en montrant les quatre mornilles qu'il venait de pêcher dans le bassin de la fontaine. Tu devrais y aller Léo, ça nous en fera plus !

Léo fit mine d'être complètement désintéressé des mornilles que son frère avait récolté, à vrai dire, il s'en foutait des mornilles et il s'en foutait d'en avoir ou pas. Il se dit que finalement, il aurait dû le pousser son frère dans la fontaine, il l'aurait bien mérité.

- T'en tire une tronche. Fit remarquer Luka qui passait une à une chaque pièce sous son doigt. Bon, on va où maintenant ?

- Moi, j'veux rentrer à la maison... Rétorqua froidement Léo.


--
♥" Mon Bob, Mon Jack & Mes Chocogrenouilles "♥
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le Père-Noël appelle à la rescousse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Règlement de l'école :Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avada Kedavra :: 
♔ autres ♔
 :: 
¤ Londres ¤
 :: Londres Sorcier :: Chemin de Traverse
-