Partagez | 
 

 Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises
avatar
Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Starry Eved
ϟ CELEBRITE : Jared Padalecki

ϟ Féminin
ϟ Cancer
ϟ Cochon
ϟ AGE : 34
ϟ HIBOUX : 1154
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 464
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ANS
ϟ PROFESSION : AUROR

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de James D. Potter ϟ Posté Mar Mai 27 2014, 22:04






"Tous les joueurs"



c'est quoi ce bordel...


HS : Pour des raisons de simplicité j'ai inversé les réponses de James et d'Erwan :)

En fait, je n’aurais jamais du poser la question. Je n’aime pas vraiment la réponse surtout que ce n’est pas Alix qui cause mais son amie. Emily. Je ne me souviens même pas d’elle. J’ai hoché la tête. En même temps, mon temps où j’étais professeur à Poudlard est loin, j’ai oublié pas mal de mes élèves. Peut-être que son visage me dit quelque chose mais je dois l’admettre, si elle ne m’avait pas dit son nom je ne l’aurais jamais ressorti. J’ai observé Erwan Sanders se planquer derrière Remus comme un gamin prit en faute. En revanche, lui, je m’en souvenais bien comme élève et pas seulement parce qu’il m’avait remplacé au poste de professeur de métamorphose. Il trainait souvent avec ma fille, il était lui aussi de Serdaigle. Je ne comprenais pas tellement son comportement. Comme s’il avait quelque chose à se reprocher vis-à-vis de ma fille. Il n’avait pas l’air bien, mieux que ma fille ceci dit mais non, je n’aurais vraiment pas du poser la question. J’ai blêmi lorsqu’Emily a répondu. Mon regard s’est figé sur son abdomen, espérant voir au travers de son haut. Qu’avait-elle fait ? Je savais qu’elle était partie en mission mais Frank n’avait rien voulu me dire de plus. Personne d’ailleurs. Aucun auror que j’avais interrogé n’avait répondu. J’ai senti Remus m’attraper le bras. Emily a finalement détourné la conversation sur Erwan qui se fit encore plus petit qu’il ne l’était déjà. Alix, elle, a tenté un détournement de sujet sur Teddy sauf que moi, je ne suis pas d’accord et si Remus ne me serrait pas autant le bras, je serais déjà sur elle entrain d’observer son abdomen. Ça y’est je suis inquiet. Les paroles d’Emily ont fini de me décomposer. Je hurle tout de suite ou j’attends un peu ? J’ai ouvert la bouche pour la refermer. Je ne comprenais de moins en moins ses paroles. Si Sanders, je mettais un visage dessus, en revanche Rulin je n’avais aucune idée de qui cela pouvait bien être. A par les prétendants de ma fille. Les prétendants ? Mon cerveau a fit tilt. Comment ça les prétendants de ma fille. Je me suis retourné brusquement vers Erwan qui s’était décomposé. Non seulement il a des vues sur ma fille mais en plus il couche à droite et à gauche. Et depuis quand Alix veut quitter le pays. Merlin Remus, retiens-moi… je crois que je vais étriper cette jeune femme pour dire ce genre de choses. Je vais défaillir, cela fait un peu trop d’info à la fois. Blessure, prétendant, départ, infection. Là, c’est trop. Et Remus qui s’est mis à causer, lui aussi. Sainte-Mangouste. Comment ça Sainte-Mangouste… pourquoi faire ? Mon cerveau est totalement embrumé. Trop d’informations en même temps. Et puis, tout à lâché. J’ai retiré violemment mon bras de la poigne de Remus. Je sais parfaitement pourquoi il me retient, je sais parfaitement qu’il a les mots calmes qu’il faut. Moi pas. J’ai attrapé Erwan Sanders par le col de son manteau, je l’ai attiré à moi. La journée avait pourtant si bien commencé… « Toi, on aura une discussion plus tard ! » Erxan a hoché frénétiquement la tête, la bouche ouverte mais aucun son n’en est sorti. On ne séduit pas d’autres femmes si on veut ma fille…. Déjà que pour avoir ma fille, il va falloir me provoquer en duel et le gagner, et ça ce n’est franchement pas gagné.

Je me suis tourné vers Alix, sans lâcher Erwan. J’ai pourtant bien entend les paroles de Remus sur les engueulades, les machins et tout le reste mais mon cerveau n’avait plus aucune commande. Ma file était blessée, elle pouvait peut-être mourir si rien n’était fait et il faudrait que je reste calme ? Alors j’ai hurlé. « Pourquoi tu ne m’as rien dit ? Tu te rends compte ? Un trou dans l’abdomen ?! Merde Alix ! Une blessure magique ne se soigne pas par la médecine moldue ! Ce n’est pas compatible ! Et pourquoi tu veux fuir ? Tu veux faire mourir ta mère, c’est ça ? » Ok je n’aurais pas du dire ça… « J’en ai marre de vos conneries à toutes les deux ! Ca fait des mois que vous ne vous vous adressez plus la parole ! Des mois que je dois cacher à ma femme qu’on se voit en secret juste pour ne pas la blesser ! Je vous aime, elle, toi mais j’en ai marre de m’inquiéter pour rien ! Je déteste voir ma femme malheureuse parce que tu ne veux plus lui parler ! Je m’inquiète tous les jours pour toi parce que tu fais un boulot dangereux ! Un boulot qui m’a prit mon fils ! Je refuse qu’il me prenne ma fille ! J’ai essayé de faire abstraction et de me dire qu’avec Frank tu ne risquais rien mais visiblement j’avais tord ! A quoi tu as pensé Alix en n’allant pas à Sainte-Mangouste ? Si toi tu es prête à mourir moi je ne suis absolument pas prêt à t’enterrer ! Je me fais violence tous les jours pour ne pas t’empêcher de faire ce métier de merde ! » Un serveur est passé avec un plateau rempli de verre de whisky pur feu. J’en ai pris un au passage que j’ai bu d’un trait. Je me suis retenu d’en prendre un second. « Et pourquoi tu veux fuir le pays ? Tu crois que c’est une solution de fuir ? De toute façon, je t’empêcherais de partir ! Pas avant que tu ne te sois soigné, pas avant que tu ne parles à ta mère et surtout pas avant que tu me dises ce que tu fricotes avec Sanders et ce Rulin ? » Je ne perds pas le nord. Pas touche à ma fille. J’ai la tête qui tourne. Je crois que je ne supporte plus l’alcool. Merlin merci, Lily n’est pas dans les parages… cela lui ferait trop de mal de voir sa fille dans cet état et je crois qu’elle n’aurait pas apprécié que je boive un verre.





MATTHEW SCOTT & BELLATRIX LESTRANGE & ZEPHYR CASAR & MORGAN J. EVANS & ERWAN SANDERS

Papa d'Alix Potter & d'Hermione Granger
Papa-Gâteau de Luka Sirius James & Leo Remus Dimitri Potter
Marié à Lily Evans - paix à mon âme
Patron d'un toutou noir Patmol & d'un loulou blanc Lunard

Revenir en haut Aller en bas
http://avadakedavra.forumgratuit.fr
J'attends....
avatar
J'attends....

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Lellia
ϟ CELEBRITE : Andrew Garfield

ϟ HIBOUX : 45
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 22/09/2012
ϟ GALLIONS : 39
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 21 ANS
ϟ PROFESSION : Professeur de Métamorphose

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Erwan Sanders ϟ Posté Mar Mai 27 2014, 22:05






"Tous les joueurs"



je ne suis toujours pas là...



Je veux partir loin. Très loin. Je déteste Emily. Déjà à Poudlard je ne pouvais pas la voir. Elle était l’année en-dessous de moi et déjà, elle m’énervait. Et puis quelle saleté… pourquoi avait-elle été obligée de tout balancer. Alix n’aurait jamais du savoir que j’avais eu quelques aventures à droite et à gauche. Mais c’est de sa faute aussi. Elle n’avait qu’à pas me faire attendre comme elle l’a fait. Le gentil Erwan a disparu, maintenant je n’ai plus de patience. Elle veut Rulin et bien qu’elle le prenne. Je tourne la page. Ou pas. Évidement que non. Je l’aime. J’ai blêmi quand Emily a balancé pour sa blessure. Pourquoi donc ne s’est-elle pas soignée. J’ai failli aller la serrer dans mes bras pour lui dire que j’allais l’accompagner à Sainte-Mangouste mais son père m’empêcha de faire le moindre mouvement. Il se contenta plutôt de m’étrangler. J’ai hoché la tête. Tuez-moi si vous voulez mais vite ais-je voulu lui répondre mais les mots sont restés coincés dans ma gorge. En fait, je n’ai pas vraiment envie d’affronter James Potter. Il peut être doux comme un agneau sauf lorsqu’il est contrarié et là, mon petit doigt me dit qu’il est contrarié. J’ai sursauté lorsqu’il s’est mis à hurler. Il ne m’a toujours pas lâché et s’il continue à serrer si fort je vais finir par suffoquer et étouffer et mourir mais visiblement tout le monde s’en fout. N’empêche que je suis entièrement d’accord avec lui. Alix doit aller se soigner et ne doit pas partir du pays, je ne le supporterais pas. Je l’aime et je ne veux pas qu’elle parte…

En fait si je veux mourir. Je ne veux rien savoir, je ne veux pas affronter Alix. Oui, j’ai couché avec d’autres filles, les premières venues mais ça ne comptait pas. Il n’y a qu’Alix qui compte. Juste Alix. Les autres je m’en fous. Je ne me souviens même plus de leurs prénoms, c’est pour dire. J’ai pris aussi un verre de whisky pur feu. Il a raison, ça fait du bien. Et puis, si Alix dit qui je suis, je suis un homme mort. Je suis celui qui l’a demandé en mariage et ensuite qui a embrassé la première gonzesse venue parce que je n’avais pas de réponse. C’est hyper classe dit comme ça. J’ai ouvert la bouche mais je me suis ravisé. En fait, je crois que la moindre de mes paroles ne fera que m’enfoncer et je crois que, vu l’état de son paternel, il ne vaut mieux pas que j’ouvre la bouche…





Je l'aime. Je l'ai demandé en mariage.
Maintenant...
J'ai cessé d'attendre.
Le nouvel Erwan est arrivé !

~ DOUBLE DE JAMES D. POTTER & MORGAN J. EVAN & BELLATRIX LESTRANGE ~
~ MATTHEW SCOTT & ZEPHYR CASAR ~
Revenir en haut Aller en bas
Mini-Moy
avatar
Mini-Moy

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : UNKNOWN
ϟ CELEBRITE : COLIN FORD

ϟ Masculin
ϟ HIBOUX : 314
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 11/07/2012
ϟ GALLIONS : 404
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 6 ans
ϟ PROFESSION : Chasseur de Monstre

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Luka S.J. Potter ϟ Posté Mer Mai 28 2014, 22:50



Un sort de machin-truc ? Tout s'explique ! Enfin, non, pas vraiment tout, mais je sais pourquoi je ne peux pas aller plus loin avec Léo; quelqu'un nous en veut ! Et ce quelqu'un...bah, c'est nos parents. En tout cas, ça a bien fait marrer Matthew, il est pas cool. Alors que Léo se fait relever, je cherche mon Papa. Je sais que c'est lui ! Ou peut-être que c'est Maman... c'est peut-être les deux. Ils ont osé comploté contre nous, c'est encore moins cool que le rire de Matthew.

- C'est pas juste ! On peut même pas s'amuser...

C'est alors que j'ai entendu la voix de Maman.
Avec Léo, on se regarde. Je sais qu'il sait ce que je pense ce qu'il pense...c'est terminé ! Adios ! On va se faire enguirlander. J'ai envie de dire plein de gros mots, mais j'ai pas envie de mettre Maman encore plus en colère. Rapidement, on essaye de prendre une tête d'innocent, mais ça fonctionne pas...

- Mais... Ouai, j'ai pas eu le temps de me défendre que déjà des 'trucs' nous tombent dans les mains à Léo et à moi. Des serviettes ? C'est encore moins cool que le complot de Maman et Papa, et moins cool que Matthew qui se moque de nous. Je veux pas laver, je veux faire la fête...comme tous le monde. Mais peut-être que c'est pas trop tard. Y a la fille, là, elle nous défend. Ça c'est cool.

- Ouai faut nous lâcher la bride ! Je répète en même temps que Léo, mais le regard de Maman ne dit rien de bon. Ok, pour le moment, on va se taire. Cette fille ? C'est la soeur de Matthew. Avec Léo, on la regarde, elle peut encore nous sauver...quoi que non, en fait. Maman nous rappelle notre nouvelle mission...génial. Mais, j'ai pas dit mon dernier mot, je croises les bras, même si Léo essaye de me tirer vers lui pour aller effacer la blague. Non, M'man...déjà, faut nous retirer le sort d'anti-éloignation ! Vous nous avez comploté ! Sans nous le dire, en plus ! Et après, je vois pas pourquoi lui, il viendrait pas aussi nettoyer...c'est lui qui a eu l'idée, moi d'abord je voulais faire exploser le barbecue ! C'est de l'injustesse !

- ...tice. Me chuchote Leo.
- Ouai, c'est de l'injustice !


--
♥️" Mon Bob, Mon Jack & Mes Chocogrenouilles "♥️
Revenir en haut Aller en bas
Ce que tu vois en moi n'est qu'une illusion
avatar
Ce que tu vois en moi n'est qu'une illusion

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Machy
ϟ CELEBRITE : Lauren Ambrose

ϟ Féminin
ϟ Vierge
ϟ Cheval
ϟ AGE : 27
ϟ HIBOUX : 240
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 174
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 20 ans.
ϟ PROFESSION : Apprentie-Auror.

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Alix Potter ϟ Posté Lun Juin 02 2014, 15:54






Je capitule
ft. LES GENS




On aurait dit qu’Emily avait donné à tous ici présent un coup de massue sur chacun de leur crâne et avec un bonus pour mon père. Je voulais m’échapper et fuir. Même si s’était bête de ma part. Lâche et stupide. Jamais personne ne me laisserait partir –sauf Erwan. Après tout, il se moquait de moi. Je ne pouvais pas savoir s’il avait reçu ma lettre ou non. Si oui, il était vraiment culotté d’essayer de partir en douce comme s’il n’avait pas sa part de responsabilité dans cette histoire ! Je sais que j’y suis pour quelque chose. Mais il y avait des limites à tout pour me faire souffrir ! Et Erwan, lui, avait prit la pire de tous. J’avais mal. A l’abdomen et au cœur. C’était comme si un énorme trou me dévorait toute entière. Cette sensation de manque et d’amertume qui vous pourrissait le cœur... je la connais trop. N’avais-je pas besoin de plus ? On dirait que la vie n’est pas d’accord de mon côté. « Alix, si ce que ton amie est vrai, tu as besoin d’un Médicomage et tout de suite » J’avais tournée la tête vers lui. Remus avait eu la brillante idée de retenir mon père. Avec son ton sérieux, mais rien qui n’accuse, je sais très bien qu’il se retenait de ne pas crier dessus. Remus était d’un calme exemplaire –tout à son honneur. Il avait sa fierté de père et imaginait peut-être même son fils à ma place. Mais il avait du retenu. Il pensait à mon père et à moi ainsi qu’à ne pas attirer l’attention d’autrui sur nous. Voilà pourquoi j’admire Remus Lupin. Malgré tout, il fait preuve de sang froid et on aurait dit qu’il avait la réponse à tout. Il n’est pas aussi fou que mon père et Sirius, alors je me suis demander ce qui les unissait ces trois-là. La raison d’être du Maraudeur en lui, c’était que James et Sirius avait besoin de son cœur calme qui arrive à être en synchronisation avec le leur. Je l’admirais. Je l’enviais. Même s’il allait être sur mon cas. « Ce n’est pas une option, c’est une obligation. Je croyais pourtant qu’en tant que future Auror, tu savais à quel point il est important de faire attention à sa santé, ne serait-ce que pour pouvoir faire ton travail dans de bonnes conditions. Alors, je ne sais pas de quoi parle Miss Duhamel mais peu importe pour le moment. Si tu as vraiment une plaie infectée, c’est direction Sainte-Mangouste sur le champ » Je savais tout cela. Je le savais. C’était bien de me faire la morale, mais je savais très bien tout cela. J’avais agis en tant qu’imbécile et oui je n’avais pas réfléchis sur ce coup. Leur dire la raison condamnerait Erwan sur le champ et me donnait un ticket express pour la fin de ma carrière d’Auror. Hors, je ne voulais pas renoncer. Ni à un, ni à l’autre. Que faire. Remus murmura ensuite quelque chose à mon père. Quelque chose que je ne compris pas. Emily avait agrippé mon bras pour m’empêcher de tomber ou de partir –va savoir. Je ne savais pas sur lequel pencher.

ALIX- « Tu sais, Remus, ton calme malgré la tempête m’a toujours attirée. J’aurais voulus être comme cela, hors je ne le suis pas. J’ai gaffée et je le sais très bien... sauf que j’ai mes propres raisons. Retiens mon père et je me charge de ma vie. Je ne suis pas intelligente comme toi ! Je n’ai aucune obligation à recevoir de toi ! »

Mon ton, contrairement au sien, était très accusateur. Je n’avais pas envie que Remus joue au père avec moi, bien que j’aurais préférée recevoir sa morale seule que celle de mon père toute entier. En parlant de James, celui-ci avait repoussé son ami avec violence. Je craignais la suite. Une partie de moi voulut étrangler Emily. Je me suis surprise à avoir peur de moi-même. Puis, mon père attira Erwan par le collet. Je sursautais, mais au lieu de crier d’arrêter seul un gémissement parcouru mes lèvres. Emily me retiens. Elle ne semblait pas s’en vouloir. Non, peut-être que réellement, elle faisait tout cela pour moi. Bien, si cela était vrai, que quelqu’un lui donne d’autre manière ! « Toi, on aura une discussion plus tard ! » Erwan hocha la tête sans piper mot. Il n’était pas Gryffondor dans l’âme. Personne ne le serait devant mon père. Pourquoi nous en étions-là ?! Je veux retourner dans le passé. Retourner dans mon lit. J’étais bien ce matin. Pourquoi, diable, Emily est venue me voir aujourd’hui !? « Pourquoi tu ne m’as rien dit ? Tu te rends compte ? Un trou dans l’abdomen ?! Merde Alix ! Une blessure magique ne se soigne pas par la médecine moldue ! Ce n’est pas compatible ! Et pourquoi tu veux fuir ? Tu veux faire mourir ta mère, c’est ça ? » Voilà pourquoi je ne t’ai rien dit. Qu’en penses-tu ?! Puis, c’était vraiment mesquin de sa part de mentionner ma mère. Il ne savait rien du tout. Je fronçais les sourcils alors que James explosa; « J’en ai marre de vos conneries à toutes les deux ! Ca fait des mois que vous ne vous vous adressez plus la parole ! Des mois que je dois cacher à ma femme qu’on se voit en secret juste pour ne pas la blesser ! Je vous aime, elle, toi mais j’en ai marre de m’inquiéter pour rien ! Je déteste voir ma femme malheureuse parce que tu ne veux plus lui parler ! Je m’inquiète tous les jours pour toi parce que tu fais un boulot dangereux ! Un boulot qui m’a prit mon fils ! Je refuse qu’il me prenne ma fille ! J’ai essayé de faire abstraction et de me dire qu’avec Frank tu ne risquais rien mais visiblement j’avais tord ! A quoi tu as pensé Alix en n’allant pas à Sainte-Mangouste ? Si toi tu es prête à mourir moi je ne suis absolument pas prêt à t’enterrer ! Je me fais violence tous les jours pour ne pas t’empêcher de faire ce métier de merde ! » Je repris mon bras de force toute en grimaçant un peu. Emily me laissa faire, n’osant pas me rendre encore plus furieuse. Seule geste intelligent de sa part. Je fis face à mon père.

ALIX- « Laisse Lily en dehors de tout cela. Peut-être que ces des conneries, mais ça ne te regarde pas du tout ! C’est une histoire entre elle et moi ... et je comptais lui reparler aujourd’hui même ! Alors, heureux ? Tu pourras te soulager l’esprit de cette horrible torture, parce que James Potter, lui, n’est pas capable d’accepter qu’on peut avoir des différences. Non, faut faire comme James Potter veut parce que lui il connait très bien les relations entre mère et fils, hein !? » Ok, je m’aventure trop loin. J’y peux rien. « Personne ne te demande de t’inquiéter pour moi et... Voilà qui est très mature, tiens ! Vas-y ! Prend toi un verre d’alcool ! Cela a toujours tout arrangé dans ta vie ! Hein ? Vas-y ! Comme cela tu feras le plaisir de Lily ! Et si les jumeaux te voyaient ? Tu es vraiment immature ! Être alcoolique une fois ne t’a pas servi de leçon ?! » Je ressemble à Lily. « Non je ne suis pas allé à Saint-Mangouste ! Oui, une mission s’est mal terminée ! Frank ne t’a rien dit justement pour cette raison et que je lui ai supplié ! Dans n’importe quel métier, la mort nous frôle James. Tu ne pourras pas toujours m’enfermer dans une cage pour ma sécurité ! Je t’ai dis que je n’étais pas Harry !!! »

Je bouillonnais. J’avais mal à la tête. Je clignais parfois des yeux pour reprendre mon calme et suivre la conversation. Mais parfois, j’avais du mal. C’était comme si ma tête devenait en feu.« Et pourquoi tu veux fuir le pays ? Tu crois que c’est une solution de fuir ? De toute façon, je t’empêcherais de partir ! Pas avant que tu ne te sois soigné, pas avant que tu ne parles à ta mère et surtout pas avant que tu me dises ce que tu fricotes avec Sanders et ce Rulin ? » Rien qui sort de ma tête n’est une solution. Mais je n’y pouvais rien, c’est tout ce qui me passait par la tête. Puis, je pars quand je veux et je parle à qui je veux. Je fis un pas de travers vers lui.

ALIX- « Fuir ? Ok... OUI, JE VEUX FUIR ! Pourquoi ? Pourquoi ne me suis-je pas faîte soigner ? Pourquoi je veux partir le plus loin possible ? Bien... moi aussi, j’ai des questions ! » Je regardais Erwan cette fois. C’est à lui que je parlais. « Pourquoi tu as couché avec toutes ses filles ? » Une larme vint rejoindre mon menton. Mon trou qui me dévorait le cœur semblait être devenu un trou noir. « J’ai embrassé Kyles une fois. UNE FOIS ! Et c’est LUI qui m’a embrassé ! Je n’ai jamais voulu ... que tu le vois... Je suis vierge moi, putain ! Pourquoi tu ... je méritais de souffrir autant alors ? J’en ai marre... oui, j’ai fais des erreurs... mais je ne suis pas responsable de tout non plus ! Alors... Ta bordel de demande en mariage, tu vas la mettre dans une autre fille j’imagine ?!!? » Je ne voyais plus clair du tout. Quelques fois, c’était une lumière aveuglante que je voyais et leur silhouette disparaissait lentement. Je me demandais si j’étais entrain de perdre connaissance. Non, c’était différent. Mon crâne me brûlait. Je me retiens de crier. « Je te l’ai dis papa... j’aimais deux gars... mais... là, juste un ... mais... mais... De toute façon... c’est fini ... » Je massais le dessus de mon front. Ça recommence. « Il n’y a aucun espoir. Oui ... tu n’étais peut-être pas prêt à m’enterrer... mais moi ... Oui. Je cherchais peut-être à mourir ! » Puis, leur silhouette disparu.


////VISION////:
 


J’ouvrais les yeux, clignant plusieurs fois pour me réhabituer à la lumière du festival. Personne n’avait bougé. Sauf Emily qui m’avait empoigné les épaules, l’air inquiète. J’avais du mal à retrouver mes esprits. Je soufflais un peu, m’étant calmé. Emily me secoua un peu. « Tout va bien ?! Tu ... » Elle murmura pour que seule moi entende –bonne initiative. « Tu as eu une... tu-sais-quoi ? » J’hochais la tête positivement. Je venais de réaliser ce que je venais de voir. Du moins, d’entrevoir. Puisque cela avait duré en l’espace moins d’une minute. Je me redressais un peu. Espérons que, cette fois, Emily sache garder sa langue. Il serait facile de mettre en cause ma douleur à ma réaction brusque et étrange. « Je ne leur dirais rien. Cette fois, ce sera toi ... » Elle avait raison. Mais pas tout de suite.

ALIX- « Ok, je capitule... je vais à Saint-Mangouste. Mais seule ! »






P.S
J'ai intégrer ici la première vision d'Alix en tant qu'RP. Parce que, en réalité, ce n'est pas la première fois. Dans l'Ordre des choses, cela fait quelques fois qu'Alix à ce genre de flash. Je voulais en faire un exemple ici pour vous montrez comment cela va se passer pour le moment voir si tout est correct pour vous. Sinon je change. Ce qui se passe dans la vision n'est pas à prendre en compte dans vos RP. Voilà.



(c) Brumy don't touuuch.





You think the world runs on logic ?

Come on ! Open your eyes !
Revenir en haut Aller en bas
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …
avatar
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Me
ϟ CELEBRITE : Jude Law

ϟ Féminin
ϟ Sagittaire
ϟ Cheval
ϟ AGE : 27
ϟ HIBOUX : 1010
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 518
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ans
ϟ PROFESSION : Professeur de Sortilèges

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Remus J. Lupin ϟ Posté Mer Juin 04 2014, 18:14



Les Potter me fatiguent. Tous autant qu’ils sont. Il faut toujours qu’ils aillent jusqu’au bout de leurs conneries avant de réaliser seulement la portée de leurs actes. Tant qu’ils n’ont pas blessé toutes les personnes autour d’eux, distribuant mesquineries et vérités brutales à tire-larigot, ils ne sont pas tranquillisés. Et le pire c’est qu’ils ne le font pas volontairement, regrettant immédiatement la portée de leurs actes. Mais, pourtant, c’est comme si leurs gènes contenaient une part de masochisme qui nécessite de se mettre dans la merde la plus totale pour pouvoir en ressortir. Une sorte de « si je ne vais pas jusqu’au fond du trou, je ne pourrais pas reprendre pied pour remonter ». Le problème c’est qu’ils ne sont pas les seuls affectés, loin de là. J’accuse donc les compliments mêlés de reproches d’Alix sans broncher, mais avec une lassitude sans fin. Et ça ne s’arrange pas quand James prend la parole.

Je l’observe commencer par attraper Erwan comme s’il s’agissait d’un vulgaire criminel puis il se tourne vers Alix, sans accorder la moindre attention à mes recommandations, se lançant immédiatement dans les remontrances avant de terminer en beauté par briser je ne sais combien d’années de sobriété d’une gorgée de whiskey. Bien, vraiment mâture. Et Erwan qui suit son modèle. Putain, mais y’en a pas un pour rattraper l’autre !


-Je t’ai dis que je n’étais pas Harry !!!

Non décidemment, pas un seul pour remonter le niveau. Parce que si la remarque de James sur Lily était franchement malvenue tout à l’heure – bien que je comprenne son dilemme, je ne voudrais certainement pas être à sa place – l’insinuation d’Alix sur Harry était totalement déplacée. Je peux comprendre la difficulté de venir après un frère mort aux mains de Voldemort, cette ombre qui ne quitte jamais le cœur de ses parents lorsqu’ils la regardent mais elle n’en sait pas moins que le sujet reste extrêmement sensible pour James. Et pourtant, toute à sa colère, la voilà qui lâche le nom interdit.

La suite n’est pas mieux. Désormais c’est Erwan qui en prend pour son grade et je ne peux m’empêcher d’être déçu de ce que j’apprends de lui. Je ne l’aurais jamais imaginé capable de telles choses mais je fais un effort pour ne pas le juger en me fondant uniquement sur les accusations de quelqu’un de clairement instable. Et puis, de toute façon, la situation ne m’en laisse pas l’occasion car, à peine a-t-elle fini d’exposer toute sa peine au monde – elle vient tout de même de nous déclarer qu’elle avait des tendances suicidaires mine de rien ! – qu’Alix s’effondre. Heureusement son amie la retient.

Trop préoccupé pour bouger, je fais appel à tous mes sens surhumains – qu’ils servent à quelque chose de temps à autres – et suis rassuré d’entendre son cœur battre normalement. Un peu plus rapide qu’il ne faudrait mais vu toutes les émotions qu’elle vient de vivre, rien de bien surprenant. Plus inquiétante est sa respiration saccadée. Je suis donc sur le point de m’approcher pour profiter de sa perte de conscience passagère pour proposer de la transplaner à Sainte-Mangouste – quoique vu son état, le Transplanage n’est peut-être pas forcément recommandé – lorsqu’elle ouvre de nouveau les yeux. Elle échange quelques mots avec Emily que je n’ai pas le temps d’essayer d’entendre dans le fracas de la place et pose à nouveau son regard sur nous. Sentant la situation sur le point d’exploser de nouveau – Alix a peut-être vidé tout son sac mais je doute que ce soit le cas pour James, voire peut-être même Erwan qui sait ? – je prends de nouveau la parole, retenant à grand-peine un soupir énorme.


-Maintenant que tu as dit tout ce que tu avais dire et que tu as perdu conscience, tu veux bien agir en adulte une seconde et accepter d’une bonne fois pour toutes d’aller te faire soigner ? Parce que les trous dans le corps je donne une fois par mois et je t’assure que, pour autant que tu puisses vouloir mourir, ce n’est pas la méthode que je te conseille. A moins que tu ne désires ajouter douleur indescriptible à la liste de tes dernières volontés ?

Sans que je sois capable de me retenir, mon ton s’est fait de plus en plus glacial. Elle ne veut peut-être pas de mes conseils mais je suis professeur et père avant tout et j’en connais un rayon sur les ados qui considèrent tout savoir. Alors, si je n’ai aucune intention de perdre mon sang-froid comme son père et elle, je réalise aussi que si je ne fais pas une petite démonstration de force, je vais continuer à parler dans le vide et il n’en est pas question. Je me tourne ensuite vers James et Erwan, mon regard toujours aussi dur.

-Et vous, franchement ? J’ai du mal à croire que vous avez tous les deux des postes à responsabilités desquels dépendent les bien-être d’autres. En recourir à l’alcool en public, c’est pathétique.

Je suis volontairement brutal, plus cassant que ne le requiert la situation mais le moment n’est pas à faire attention aux susceptibilités de chacun. Après tout, la seule fois où je me suis réellement battu avec James c’était à cause des dégâts qu’avaient causé son alcoolisme et croyez-moi ce n’était pas beau à voir. Je ne suis donc pas prêt à le voir reprendre le flambeau. Quant à Erwan, il est professeur et si c’est comme ça qu’il règle ses problèmes, j’ai peur de savoir ce qu’il donne devant une classe.

-Alors, si vous avez tous fini de vous comporter comme des enfants piquant une crise, merci d’agir en conséquence. Vous avez un million de choses à régler, et personne n’est assez naïf pour croire que tout va s’arranger en un claquement de doigts mais ce n’est certainement pas en vous criant dessus et en recourant à l’alcool pour calmer vos nerfs respectifs que vous arriverez où que ce soit. Parce que, si vous n’aimez pas qu’on vous parle comme à des gamins immatures et bien n’agissez pas comme tel, merde.

A peine, cette grossièreté m’échappe-t-elle, preuve s’il en faut de mon degré d’irritation, que la voix de Teddy se fait entendre au-dessus de ma tête et je le vois qui me fait signe depuis un tapis un peu plus loin. Tant de temps que ça a passé que son tour est déjà arrivé ? A nouveau épuisé par toute cette tirade, je lui rends son salut avec un sourire fatigué, heureux de voir que, lui au moins, s’amuse. Parce que moi, plus ça va, plus je me dis que j’aurais mieux fait de rester chez moi ce matin.

Spoiler:
 



Overgrown puppy Resident werewolf

Spoiler:
 


Dernière édition par Remus J. Lupin le Mer Juin 04 2014, 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sorciers
avatar
Sorciers

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Yumita
ϟ CELEBRITE : Bradley James

ϟ HIBOUX : 95
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/09/2012
ϟ GALLIONS : 104
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 22 ans
ϟ PROFESSION : Infirmier à Sainte Mangouste

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Kyles Rulin ϟ Posté Mer Juin 04 2014, 18:21



Je suis fichu. La mère des jumeaux vient de faire son apparition et je sens qu’on va tous passer un sale quart d’heure. Parce que quelque chose me dit – peut-être les heures à écouter Alix parler de sa vie de famille – que lorsque Mrs Potter est en colère, personne n’échappe à son courroux. Le commencement de ses remontrances vis-à-vis de Matt confirme d’ailleurs mes spéculations. Tout le monde en prend bien pour son grade. Enfin non, pas exactement, parce que Matt en prend plein la figure alors qu’il est innocent dans toute cette histoire. Je suis néanmoins incapable de m’empêcher de rire à ses dépens. C’est tellement rare de le voir ainsi indigné, lui qui est toujours si froid. Certes, je l’ai déjà vu énervé au travail mais ce n’est pas la même chose.

Sa sœur vient ensuite rajouter son grain de sel en déclarant que Mrs Potter devrait se détendre un peu. Or, pas besoin d’être un génie pour savoir que ce n’est pas la bonne tactique à adopter. J’ai suffisamment fréquenté Alix pour savoir que les femmes Potter détestent qu’on critique frontalement leurs décisions. Il convient de s’y prendre par des moyens détournés si on veut arriver quelque part. Enfin, je serai prêt à mettre ma main au feu que la sœur de Matt est une ancienne Rouge-et-Or et, forcément, elle met les deux pieds dans le plat.

La suite est ainsi tout aussi distrayante. Comme prévu, Mrs Potter s’en prend à Kathleen que ça n’a pas l’air de perturber pus que ça. Ensuite, des serviettes apparaissent dans les mains de chaque mâle présent, mais je sais que le pire est encore à venir. Les gamins n’ont rien dit et j’ai un sale pressentiment que c’est au moment de leurs revendications que tout va dérailler.


-Et après, je vois pas pourquoi lui, il viendrait pas aussi nettoyer...c'est lui qui a eu l'idée, moi d'abord je voulais faire exploser le barbecue ! C'est de l'injustesse !

Qu’est-ce que je disais ? Avant que toute l’ire de Mrs Potter ne me tombe dessus, je défends par conséquent mon cas. Je doute fortement que ça ne change quoique ce soit mais je dois au moins essayer, sans compter qu’il convient que je fasse justice à Matt après m’être ouvertement moqué de lui.

-Je reconnais que ce n’était pas spécialement mâture de ma part de les encourager mais avouez qu’il y aurait eu de véritables dégâts si je les avais laissé s’en prendre au barbecue non ? Et puis, il n’y a pas vraiment eu de mal. Quelques passants mouillés, mais rien qu’un sort de nettoyage et de séchage ne puissent réparer. Ah et pour sa défense, Matt a réellement tenté de nous arrêter, c’est juste qu’en dehors du boulot, je ne l’écoute jamais.

Pour ceux qui se demanderaient, oui, je suis bien conscient d’être en train de creuser ma propre tombe. Pourtant, l’amusement provoqué par l’explosion ainsi que l’information scientifique que j’en ai tirée en valaient le coup. Et puis, bon, je n’avais rien de spécial de prévu pour la journée alors s’il faut la terminer à nettoyer les lieux, pourquoi pas ? Ce n’est pas la plus gratifiante des activités mais j’ai appris il y a longtemps qu’on peut apprendre peu importe où et quand. Sans compter que, pour aussi énervée que Mrs Potter puisse être, sans vouloir la vexer, elle n’a aucune espèce d’autorité sur ma personne. Ainsi, si je suis prêt à assumer mes conneries pour donner le bon exemple aux jumeaux - histoire qu’ils comprennent que les farces ont toujours un coût - elle n’en a pas pour autant la possibilité de me faire faire quoique ce soit.



Al... qui ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La vengeance est plus douce que la justice
avatar
La vengeance est plus douce que la justice

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Cap'tain Tapioca
ϟ CELEBRITE : Alfred Enoch

ϟ Féminin
ϟ Sagittaire
ϟ Cheval
ϟ AGE : 27
ϟ HIBOUX : 55
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 05/07/2012
ϟ GALLIONS : 46
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 22 ans
ϟ PROFESSION : Chargé de la sécurité de la Ruelle de l'Espoir

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Dean Thomas ϟ Posté Mer Juin 04 2014, 18:29



Sans vraiment le vouloir j’entends la conversation entre Morgan et Justin et doit reconnaître être particulièrement surpris du tournant pris par leurs propos. Morgan est apparenté à Mrs Potter ? Alors ça je n’aurais jamais pu ne serait-ce que l’imaginer. Bon, vous me direz je ne connais pas la mère d’Hermione si ce n’est par les anecdotes familiales qu’elle partage de temps en temps avec moi donc pourquoi pas ? Je crois d’ailleurs bien que Mione m’a déjà dit que, si elle se sent si proche de … Lily je crois que c’était, c’est car Mrs Potter est fille de Moldus également. Cela rendrait donc plausible son lien de parenté avec Morgan. Enfin, de toute façon, si Morgan le dit, je le crois, je ne vois pas l’intérêt qu’il aurait à s’inventer des parents imaginaires.

-Elle passe sa vie dans ma bibliothèque… je n’aurais bientôt plus de livres à lui faire lire.

Ça c’est bien vrai. Pour un peu, si je ne connaissais pas l’amour inconditionné de Mione pour la littérature, je m’inquiéterais de savoir si elle n’aurait pas un crush sur Morgan. Heureusement, je sais qu’ils sont tous deux très bien dans leurs couples respectifs et que je n’ai pas à m’en faire. Pour aussi incroyable que ça puisse paraître, Mione m’aime et je ferai tout pour que ça ne change pas. Y compris faire face à son psychopathe de père. Non mais c’est vrai quoi ! Je respecte complètement Mr Potter, son cours était même celui qui me plaisait le plus pendant les deux années où j’ai été autorisé à étudier à Poudlard mais si j’en crois Mione, il est totalement surprotecteur lorsqu’il s’agit de ses deux filles et, par conséquent, je n’ai aucune envie d’avoir à le rencontrer. Cependant, pour Mione, je suis prêt à passer sur le grill s’il le faut. Après tout, après avoir côtoyé Lestrange pendant l’essentiel de mon enfance, je ne vois pas bien ce qu’il pourrait me faire. Quoique, si la moitié des histoires de sa jeunesse son vraies, je me méfie…

Enfin, peu importe pour le moment, il ne me connait pas, ne sait probablement même pas que je sors avec sa fille et c’est très bien comme ça. Je reviens donc à la réalité et propose à Morgan l’idée de Mione. Sans surprise, il accepte, je fais néanmoins une moue étrange – mi surprise, mi dépitée – devant sa proposition.


-Moi dans une salle remplie de gosses ? Je crois que je préfère encore faire face à une horde de dragons enragés. Non mais sérieusement, tu sais comme ça peut être vicieux un gamin ? Mione est une naturelle – en même temps vivre H24 avec ses frères ça vous forge une sacré expérience – mais moi le seul enfant que j’ai jamais côtoyé c’est moi-même et même là je ne suis pas sûr que j’aurais aimé jouer les baby-sitters. Alors, une salle remplie d’enfants, malades par-dessus le marché, non merci je décline l’offre. Trop de potentielles catastrophes en gestation.

Pourtant, je sais que si l’idée était venue de Mione, j’aurais craqué, de la même façon que je craque toujours face à elle. Je suis vraiment faible sur ce point. Je sais qu’il y a quelques choses sur lesquelles je ne transigerais pas mais vu qu’elle n’est pas du genre à s’y aventurer, elle gagne toujours. Et puis, dans le fond, j’aime bien lire. Oui, n’ayez pas l’air si surpris. Mione m’a transmis le virus de la lecture – faut dire que chez Lestrange, je n’en avais pas vraiment l’occasion – et depuis, elle fait ma culture littéraire en me prêtant des ouvrages dont elle pense qu’ils me plairont. A ce jour, à une exception près – la poésie baroque c’est vraiment trop pour moi – elle a fait un sans-faute.

-Et toi ? T’as jamais pensé à attirer une clientèle enfantine ou familiale en faisant de même ?

C’est qu’à vrai dire, je n’ai pas la moindre idée de si la bibliothèque fonctionne bien ou non. Mal, ça je sais que non sinon Mione m’en aurait parlé, mais de là à savoir s’il roule sur l’or ou pas, c’est une toute autre histoire.


DC de Remus J. Lupin, Connie Hearts et Kyles Rulin
Revenir en haut Aller en bas
Asocial à temps plein
avatar
Asocial à temps plein

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : woody pepper
ϟ CELEBRITE : Ian Somerhalder

ϟ HIBOUX : 207
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 02/07/2012
ϟ GALLIONS : 137
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 27 ANS
ϟ PROFESSION : MEDICOMAGE

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Matthew Scott ϟ Posté Mer Juin 11 2014, 17:15






"Tous les joueurs"



si je venais vous aider...



Je ne sais pas pourquoi mais je sens que ma sœur ne s’est pas faite une amie… mais rien qu’à sa tête, je peux sans conteste annoncer que Kat s’en contrefout. Elle a toujours dit ce qu’elle pensait, à qui elle voulait et quand cela lui plaisait et ce que pouvait penser les autres, ça lui été toujours passé à des kilomètres au-dessus de sa tête… tout le contraire de moi, en somme. J’ai regardé les deux gamins, indignés. Je les comprends mais je comprends aussi leur mère mais de là à les faire nettoyer… enfin, je ne vais certainement pas en faire la remarque à la Reine Mère. De un, c’est pas mes oignons et de deux, je n’ai absolument pas envie qu’elle s’en prenne à moi. ceci dit, les deux jeunes Potter ne perdent pas le nord en accusant clairement Kyles de complicité. Si un tombe tout le monde tombe, c’est un proverbe moldu… enfin je crois. J’ai beau avoir une mère moldue, il y a des choses que je ne connais pas bien, comme les proverbes… et c’est pas le plus intéressant de la culture moldue, pas pour moi tout du moins. J’observe la scène sans rien dire. Parfois, il vaut mieux se taire. J’ai même donné un coup de coude dans les côtes de ma sœur qui s’apprêtait à répliquer à la remarque des jumeaux, comme quoi ce n’était pas bien de balancer ses complices… j’admets, elle a raison. La délation c’est moche mais c’est une histoire entre Lily, ses enfants et Kyles et nous ne devons pas nous en mêler… Kat m’a lancé un regard de reproches. Je connais ma sœur comme personne et je sais parfaitement ce qu’elle pourrait dire et quand elle va le dire même si elle n’ouvre pas la bouche. Et ce n’est pas la peine d’envenimer la situation. Kyles se défend tant bien que mal, ça pourrait marcher. Avec ma mère, ça marcherait, c’est chose certaine, avec Lily j’en doute. Remarquez, il a parfaitement raison. Le ponch était un cible nettement moins dangereuse… j’ai lancé un regard étonné lorsqu’il a pris ma défense. J’ai fais un grand sourire à Lily. je suis parfaitement innocent. Comme toujours. J’ai hoché la tête. Il est vrai qu’au boulot Kyles m’écoute. En même temps, il a plutôt intérêt. Etant infirmier, il est sensé suivre les avis des médicomages… il y a quand la vie d’un patient en jeu dans notre boulot. Et si je dis blanc et qu’il fait noir, ça va pas tellement le faire… ceci dit, en dehors, il pourrait aussi m’écouter de tant en tant, ça éviterait pas mal d’ennuis… mais que voulez-vous, c’est ce que l’on appelle la jeunesse… oui, je n’ai que 27 ans mais par rapport à lui, je suis bien plus vieux… enfin bref… « D’ailleurs, tu ferais bien de m’écouter plus souvent… » ais-je grommelé alors que Lily lui lançait un regard peu amical. « Quelques passants mouillés ? Vous vous fichez de moi ? Ils sont quinze ! » Ils auraient pu être bien plus nombreux… j’ai observé les passants trempés près du ponch. « Et ils ne nettoieront pas avec un vulgaire sort de nettoyage ! Ils doivent comprendre que ce qu’ils ont fait ce n’est pas bien ! N’est-ce pas les garçons ? » ajouta-t-elle en se tournant vers ses deux fils. « Et vous, vous n’avez qu’à aller les aider, vu que vous êtes autant coupables qu’eux ! Et pas de magie ! » grogna-t-elle. Lily se tourna alors vers Kat et moi, me faisant sursauter. J’ai cru qu’elle nous avait oubliés. « C’est étrange mon mari ne m’a jamais parlé de vous… Lui non plus, d’ailleurs… » reprit-elle en me désignant d’un signe de tête. J’admets, j’ai jamais parlé de ma sœur… en même temps, je ne vois pas en quoi ça la regarde que j’ai une sœur. Et puis d’abord pourquoi son mari parlerait de ma frangine… « Vous savez l’auror Potter et moi, on ne travaille pas souvent ensembles… et puis je n’ai pas jugé utile de lui préciser que Matt était mon frère… j’ignorais qu’ils se connaissaient » répondit ma sœur dans un immense sourire. Je me suis tourné vers Kyles, désespéré. « Je vais venir vous aider à nettoyer… » Je n’ai absolument pas envie de parler de ma vie, des mes amis et d’avoir des reproches parce que ni l’une ni l’autre n’était au courant de mes fréquentations…





love you ♥️ Théo...

©️ Liloo_59

JAMES D. POTTER - ZEPHYR CASAR - ERWAN SANDERS
MORGAN J. EVANS & BELLATRIX LESTRANGE
Revenir en haut Aller en bas
Une grande bibliothèque avec un gros chat
avatar
Une grande bibliothèque avec un gros chat

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Chevalisse
ϟ CELEBRITE : Max Irons

ϟ HIBOUX : 212
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 27/07/2012
ϟ GALLIONS : 215
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 26 ANS
ϟ PROFESSION : BIBLIOTHECAIRE

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Morgan J. Evans ϟ Posté Mer Juin 11 2014, 17:17






"Tous les joueurs"



trop de risques...



Non, je ne savais pas qu’un gamin était vicieux… un adulte, ça l’est. Mais un môme ? En même temps, je ne sais pas ce que c’est qu’un gamin, je ne l’ai jamais été… enfin, j’admets qu’il est sans doute meilleur à chasser le dragon enragé que garder le môme vicieux… j’ai souri. Il est vrai que trop de monde dans la même pièce, ça annonce une catastrophe mais pas forcément parce que ce sont des enfants… enfin, chacun ses envies. J’ai manqué m’étrangler avec ma salive quand il m’a retourné la question. Moi ? Avec des enfants ? C’est la meilleure de l’année… pas que je n’aimerais pas ça mais être durant plusieurs heures avec des gamins, sans défense, qui sentent tellement bons le sang frais. Non, je ne m’aventurerais pas à ça. Trop de risques. Pas pour moi, pour eux. Il vous faut savoir que j’ai beaucoup de difficultés à retenir ma soif de sang frais, les poches c’est bien mais le sang directement à la source c’est mieux. Et je ne veux pas me risquer à accueillir des enfants chez moi durant plusieurs heures, je ne sais pas comment je pourrais agir… surtout que le sang d’un enfant et nettement meilleur que celui d’un adulte…il est nettement plus frais et plus jeune. Il a plus de gout… J’ai hoché la tête. « Comment te dire ça… trop de potentielles catastrophes en gestation… mais pas pour moi » Justin a hoché la tête dépité. Il a toujours pensé que je pouvais combattre ma soif, qu’il me fallait juste un peu de temps et de contact avec les autres pour guérir le mal par le mal. Me mettre en présence constante avec différentes personnes et résister. Je trouve nettement plus simple de rester éloigner des autres… au moins, pas de risque. « Ceci dit, j’ai tout de même des livres pour enfant, surtout côté moldu…les moldus ont tellement de contes pour enfants. Mon préféré c’est le Petit Prince. Et puis, je dois admettre que ma bibliothèque fonctionne relativement bien.. quelque soit le côté dans lequel je suis… il faut dire que je suis la seule bibliothèque qui fait vend et loue les livres… les gens préfèrent louer qu’acheter… mais pour les inconditionnels du livre, ils peuvent acheter… deux en un… » Et puis, à vrai dire que ma bibliothèque fonctionne bien ou pas, cela m’était égal. J’avais mes livres, mon chat et Loïs… c’était le plus important… « Il faudra qu’on aille boire un verre avec Hermione… »





Humain le jour, Vampire la nuit.
Le sang me fait vivre...
Je ne suis qu'un monstre sans vie
Un monstre qui ne devrait pas survivre...
Ma corvée, résister à l'appel
Ne plus jamais chuter
Pour qu'enfin, un jour je sois libéré


~ DOUBLE DE JAMES POTTER - MATTHEW SCOTT - ERWAN SANDERS ~
~ ZEPHYR CASAR - BELLATRIX LESTRANGE ~
Revenir en haut Aller en bas
Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises
avatar
Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Starry Eved
ϟ CELEBRITE : Jared Padalecki

ϟ Féminin
ϟ Cancer
ϟ Cochon
ϟ AGE : 34
ϟ HIBOUX : 1154
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 464
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ANS
ϟ PROFESSION : AUROR

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de James D. Potter ϟ Posté Mer Juin 11 2014, 17:19






"Tous les joueurs"



je m'inquiète pour toi et tu n'y peux rien...



Ma fille… je n’ai pas été le meilleur des pères, je l’admets mais c’est ainsi. Je suis trop protecteur, sans doute, trop tout mais j’ai perdu mon fils et je perde ma fille, ce n’est pas possible. J’ai trop souffert pour Harry et j’en mourrais s’il devait arriver quelque chose à Alix. Quand je l’ai rencontré, je ne connaissais pas sa vraie ascendance. Je la croyais encore la fille de Servilus mais malgré ça, elle restait la fille de Lily et j’aurais tout fait pour qu’il ne lui arrive rien à Poudlard, ni ailleurs mais quand j’ai appris qu’elle était une Potter, ça a été le plus beau jour de ma vie. C’était ma fille et cela peut paraitre égoïste mais elle n’est rien qu’à moi. Et qu’il lui arrive du mal, je tuerais pour elle – même mon meilleur ami, c’est pour dire. Enfin, rassurons-nous, mes meilleurs amis ne feraient absolument aucun mal à ma fille… alors oui, je cris, j’engueule mais c’est le seul moyen de défense que j’ai trouvé. J’ai peur tous les jours pour elle. Je sais bien qu’elle est grande maintenant, qu’elle est adulte et qu’elle peut se débrouiller seule – enfin pas aujourd’hui visiblement lorsque l’on voit dans quel état elle est – mais je ne peux pas m’empêcher d’avoir peur pour elle et de tout faire pour la protéger. Lorsqu’elle a annoncé qu’elle voulait devenir auror, j’ai pris sur moi. Parce que Lily le voulait, parce qu’elle disait qu’Alix devait faire ses choix et que l’on ne devait pas l’empêcher d’y parvenir… j’ai donc pris sur moi en la laissant entrer à l’école des aurors… je suis même aller voir mon imbécile de directeur pour lui demander qu’il accorde l’entrainement d’Alix à Frank. Il a accepté. J’ignore pourquoi d’ailleurs… peut-être parce qu’il s’est dit que comme ça, Alix n’encombrerait pas ses aurors mangemorts… ça doit être ça. Je ne vais pas me plaindre, ça m’arrange. Toujours est-il que je l’ai laissé devenir auror mais je dois l’admettre, même si je suis fier d’elle, je ne peux pas m’empêcher d’avoir peur pour elle dès que je sais qu’elle est sur le terrain. Et sa blessure d’aujourd’hui me prouve bien que j’ai raison de m’inquiéter.

J’observe Remus. Même quand on l’attaque, il ne perd pas son sang froid. Si, une fois. Autant vous dire que j’ai lamentablement perdu la bataille. Je n’ai jamais fais le poids contre Remus mais ce jour-là fut le pire de tous. Je ne sais pas comment il fait pour rester encore avec nous… il doit être un peu maso… mais j’admets, heureusement qu’il est là… sinon, j’ignore comment on aurait tous fini mais certainement pas ainsi.

Je sais que mes paroles ont été assez brutes de décoffrages et qu’il y en a qui auraient du rester bien tassées au fond de ma gorge mais quand je suis énervé tout sort d’abord, je fais le tri ensuite et je m’excuse après. Et il semblerait que ma fille soit exactement comme moi. De un, je ne laisserais pas Lily en dehors de ça. Même si Alix le refuse, Lily reste sa mère et rien que pour ça, elle fait partie de l’histoire. De deux, si c’était réellement une histoire entre elles deux, je ne serais pas pris à parti, ni par l’une, ni par l’autre. Je ne serais pas obligé de mentir à l’une parce que j’ai vu l’autre et je ne serais pas obligé de mentir à l’autre parce que je suis d’accord avec l’une. Non, je ne suis pas heureux… pas aujourd’hui, en tout cas. J’ai ouvert la bouche mais aucun son n’est sorti… je l’admets, je ne sais même pas quoi répondre tellement les mots me choquent… ma mère m’avait pas appris un jour que les enfants ne devaient pas parler comme ça à leurs parents ? Y’a pas de doute, Alix et moi on a exactement les mêmes gènes. Ma mère m’aurait déjà donné trois baffes si j’avais osé ne serait-ce qu’hausser le ton avec elle. Je l’ai déjà fait et j’en ai encore mal, rien que d’y penser… maintenant je comprends l’attitude de mes parents face à la mienne, sincèrement. Mais je dois avouer que je l’ai cherché. Je regrette sincèrement ce que j’ai dit mais ce n’est pas une raison… peut-être que si… pour le verre je plaide coupable. Je n’aurais jamais du mais les pulsions, je ne les ai jamais contrôlées. J’agis d’abord, je réfléchis ensuite. J’ai toujours fait comme ça quand j’étais gosse. Depuis que je suis adulte, je réfléchis d’abord sauf quand je suis mis à l’épreuve avec mes proches et à croire qu’Alix a décidé de me tester… bah, je l’admets… j’ai lamentablement échoué. Si cela n’avait pas été Alix face à moi, j’aurais surement haussé les épaules, tiré la langue et ignorer cette remarque mais je me suis retenu. Je ne crois que ce genre de comportement fasse redescendre la tension qui régnait entre nous. J’y ai déjà pensé à l’enfermer dans une cage, pour être sûre qu’elle soit en sécurité… et pour le coup, je ne suis pas d’accord… on ne risque pas sa vie dans tous les métiers… et dois-je lui rappeler qu’elle n’est pas n’importe quel auror ? Elle fait partie des ennemis de la couronne, comme on pourrait le dire. Traitre à son sang de part son nom, de part son sang – parce que non une sang-mêlé n’est pas un ami au Ministère – et de part le rang qu’elle occupe dans l’Ordre. Alors non, elle ne pourra jamais m’empêcher de m’inquiéter pour elle parce que non, elle n’a pas beaucoup de collègues amis au Ministère, qu’elle le veuille ou non, elle fait parti des aurors à éliminer et croyez-moi que les aurors bien vus par le Ministre sont ceux qui ont prêté allégeance au Ministre en personne et malheureusement pour elle ils sont bien plus nombreux que nous, les traitres. Et effectivement, elle n’est pas Harry. J’ai senti mon estomac se serrer. Je me suis retenu de la gifler. Ça ne m’était jamais arrivé mais la tension était elle que la gifle manqua partir malgré moi. Je ne suis pas de ce genre là, je laisse ça à Lily qui le fait nettement mieux que moi mais si ma raison n’avait pas repris le dessus quelques secondes plutôt ça partait, j’en suis quasiment sûr. Elle a fini par s’en prendre à Erwan… et franchement, je ne veux pas savoir ce qu’il a pu faire pour lui faire autant de mal et… sa quoi ? J’ai écarquillé les yeux… sa demande en mariage ? Merlin dites-moi que je rêve… j’ai mal entendu… sa demande en mariage… mon regard est passé de l’un à l’autre, presque horrifié… je savais qu’elle aimait deux garçons mais j’ignorais que l’un d’eux l’avait demandé en mariage… j’ai senti mes genoux vaciller sous la révélation… non non non, je ne veux pas qu’elle meurt. C’est égoïste mais je l’y en empêcherais. Pendant un instant, j’ai cru que ses paroles allaient se vérifier mais Emily, son amie – enfin je ne qualifierais pas ça d’amie mais ce n’est que mon point de vue – l’a retint avant qu’elle ne tombe. Elle capitule ? Quelle bonne nouvelle, la meilleure de la journée sans doute. J’allais reprendre la parole mais Remus me devança. Je ne sais pas pourquoi mais je le sens légèrement énervé le loulou… quand il s’est tourné vers moi, j’avoue, j’ai reculé – Erwan aussi – et souri bêtement. Je sais bien ce qu’il va me dire et je n’ai absolument pas envie de les entendre… je sais que j’ai eu tord de prendre ce verre, on ne va quand même pas en faire un fromage ? Visiblement si… j’ignorais même que ce mot faisait parti de son vocabulaire. J’ai continué de sourire bêtement. « Je sais » ais-je dit à Remus. De toute façon, je n’avais rien d’autre à dire pour ma défense… je ne suis pas défendable, je le reconnais. Je me suis tourné vers ma fille. Je bouillonne. J'ai envie de hurler toute ma colère mais je m retins. Remus a raison, soyons adultes. « Je l’admets je n’aurais pas du m’énerver mais arrête avec Harry ! Non tu n’es pas lui et je n’ai jamais prétendu que tu l’étais ! Harry, c’est Harry. Toi, tu es ma fille et que tu le veuilles ou non, je m’inquièterais toujours pour toi, et ça tu n’y pourras rien… Tu verras quand tu auras des enfants, tu comprendras… tu ne devrais pas aller à Sainte-Mangouste seule, tu tiens à peine debout… » Erwan s’était rapproché de moi. Il a lancé un regard noir à Emily à en faire réveiller les morts.






MATTHEW SCOTT & BELLATRIX LESTRANGE & ZEPHYR CASAR & MORGAN J. EVANS & ERWAN SANDERS

Papa d'Alix Potter & d'Hermione Granger
Papa-Gâteau de Luka Sirius James & Leo Remus Dimitri Potter
Marié à Lily Evans - paix à mon âme
Patron d'un toutou noir Patmol & d'un loulou blanc Lunard



Dernière édition par James D. Potter le Jeu Juin 12 2014, 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://avadakedavra.forumgratuit.fr
J'attends....
avatar
J'attends....

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Lellia
ϟ CELEBRITE : Andrew Garfield

ϟ HIBOUX : 45
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 22/09/2012
ϟ GALLIONS : 39
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 21 ANS
ϟ PROFESSION : Professeur de Métamorphose

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Erwan Sanders ϟ Posté Mer Juin 11 2014, 17:23






"Tous les joueurs"



je m'inquiète pour toi et tu n'y peux rien...



« Toi, tu n’es vraiment qu’une sale peste ! » Oui, je suis très doué en insulte mais je crois que mon image aurait été encore plus altérée qu’elle ne l’était déjà. J’ai été patient. Pendant deux ans. Deux ans à attendre une réponse qui ne venait pas alors que j’aurais accepté même un non. Mais rien, non. J’aimerais bien les y voir toutes les deux dans ma situation… auraient-elles été plus patientes ? J’en doute sincèrement. Alix n’est pas du genre à attendre quelque chose… elle veut tout, tout de suite et si la situation avait été inversée, elle n’aurait certainement pas attendu deux ans. Et cette connasse d’Emily ? Qu’elle s’occupe de ses oignons avant de s’occuper de ceux des autres… elle n’est bonne qu’à faire mal autour d’elle… parce que c’est beau de prétendre d’être l’amie d’Alix mais dire tout ce qu’elle a dit, ce n’est pas être une amie, c’est faire mal… j’appelle pas ça amie, moi… « Même si c’est lui qui t’a embrassé, il me semble que tu as répondu ? Non ? » Et dire que ce connard m’avait toujours dit qu’on ne piquait pas la copine d’un ami… certes Alix ne l’était pas mais jamais il n’aurait du… jamais. « Je n'ai pas souffert moi, en voyant mon meilleur ami entrain d'embrasser celle que j'aimais? » J’ai beaucoup de rancœur envers Kyles mais j’en ai aussi envers Alix… certes, Kyles l’avait embrassé mais était-elle obligée de répondre ? Et était-elle obligée de me faire attendre durant deux longues années ? Certes, elle n’est pas seule coupable dans cette histoire mais elle n’est pas innocente non plus… « Je suis désolé que tu es appris ça de cette manière… » J’ai lancé un regard noir à Emily. « Mais non, quoi que tu en penses ma demande en mariage n’a été faite qu’à une seule personne et ne sera jamais réitérée si ce n’est qu'à cette personne… maintenant, tu as raison va te soigner à Sainte-Mangouste… et moi, je rentre chez moi… je ne suis pas venu ici pour me faire engueuler et oui Alix, quoi que tu dises ou que tu penses, je suis vraiment désolé… »







Je l'aime. Je l'ai demandé en mariage.
Maintenant...
J'ai cessé d'attendre.
Le nouvel Erwan est arrivé !

~ DOUBLE DE JAMES D. POTTER & MORGAN J. EVAN & BELLATRIX LESTRANGE ~
~ MATTHEW SCOTT & ZEPHYR CASAR ~
Revenir en haut Aller en bas
« Je ne suis personne et tout le monde à la fois »
avatar
« Je ne suis personne et tout le monde à la fois »

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : smoothie
ϟ CELEBRITE : Nobody

ϟ HIBOUX : 212
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 25/06/2012
ϟ GALLIONS : 214
ϟ AGE DU PERSONNAGE : LE VOTRE
ϟ PROFESSION : ESPION D'AK

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Nobody ϟ Posté Sam Juin 28 2014, 14:55



Le Fakir Abdullah, venu d'Egypte, est enfin arrivé. Il est accompagné de son célèbre tapis volant, L'Etoile. Tous les deux sont prêts pour leur numéro spécial "Danse avec la pluie".
Il paraitrait qu'Abdullah est le seul fakir au monde à faire venir la pluie... Sortez les parapluies, vous risquez d'être mouillé...
Abdullah et l'Etoile seront accompagnés par Tarouik, le montreur de Dromadaire. Depuis l'année dernière, son Dromadaire Gipsy a appris à compter !


Post suivant : Luka => mercredi dernier délais... ensuite on passe à Alix.


« Je suis toi. Tu es Moi. Je ne suis personne. Je suis tout le monde. »
« Le monde t'appartient et le monde m'appartient. »

« Je suis Nobody, fervent Serviteur d'AK. »
Revenir en haut Aller en bas
Mini-Moy
avatar
Mini-Moy

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : UNKNOWN
ϟ CELEBRITE : COLIN FORD

ϟ Masculin
ϟ HIBOUX : 314
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 11/07/2012
ϟ GALLIONS : 404
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 6 ans
ϟ PROFESSION : Chasseur de Monstre

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Luka S.J. Potter ϟ Posté Lun Juil 07 2014, 21:05



(hj: Woops désolé...j'avais complètement oublié que c'était mon tour >< )

Leo me dit que ça sert à rien de parler, M'man est trop en colère pour lâcher l'affaire. Alors ? Et bah...on fait ce qu'on nous dit de faire. Avec Leo, on traîne des pieds pendant que Maman continu de parler aux autres, même le torchon traîne un peu parterre...comme quoi, ils sont pas motivé non plus. Faire du ménage un jour de fête, c'est pas cool. Et comme par hasard, le sort machin truc ne nous empêche pas d'avancer...c'est vraiment mal fichu.
En approchant de la grande fontaine à punch, je regarde Leo; faut commencer par quoi ? En plus, les gens nous regarde, M'man veut vraiment qu'on se tape la honte. Je vois Léo qui pose son torchon sur la table et le regarde...je fais pareil que lui, très vite le torchon devient tout mouillé, on dirait une vieille éponge, et ça dégouline de partout. Beurk, on s'en met plein les mains, mais finalement ça devient amusant...

- On dirait des cervelles de Trolls toutes gluantes ! Je mets mon torchon en boule et je le lève vers Leo qui se met à rire. C'est vrai que ça fait comme une cervelle de Troll, quoi que j'ai jamais touché une cervelle de Troll, mais je pense que c'est pareil: mouillé et tout gluant. Eurk !

Je rate Leo avec mon torchon, et lui me rate à son tour, mais son torchon passe juste à côté de moi.

- Manqué ! Tiens prend ça... attaque de fruit sacré ! J'attrape une poignée de rondelle d'orange qui devait sûrement faire trempette dans le punch avant l'explosion, et je lance mon attaque sur Leo qui se retrouve avec deux rondelles sur la tête. J'éclate de rire et lui aussi avant qu'il monte sur la table pour prendre la grande louche qui est restée dans la fontaine.

- En garde ! Il me défi en pointant la louche vers moi.
- Cool, on joue aux pirates ? Je lui demande, la table nous ferait un super bateau.
- Ouai, mais j'suis le capitaine !

D'un coup une grosse voix résonne et annonce l'arrivée d'un Fakécrire. M'man nous en avait parlé, même qu'il fait un truc avec son tapis. En tout cas, ça à l'air de faire bouger beaucoup ce monde ce Fakrékir.

- Hey ! Leo ! On y va, dis ? Je regarde Leo qui s'était déjà fait un cache-oeil de capitaine avec l'une des rondelles d'orange. Je me marre encore plus. Allé, viens, on jouera tout à l'heure...


--
♥️" Mon Bob, Mon Jack & Mes Chocogrenouilles "♥️
Revenir en haut Aller en bas
Ce que tu vois en moi n'est qu'une illusion
avatar
Ce que tu vois en moi n'est qu'une illusion

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Machy
ϟ CELEBRITE : Lauren Ambrose

ϟ Féminin
ϟ Vierge
ϟ Cheval
ϟ AGE : 27
ϟ HIBOUX : 240
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 174
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 20 ans.
ϟ PROFESSION : Apprentie-Auror.

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Alix Potter ϟ Posté Lun Aoû 11 2014, 17:21






Ma fille
ft. LES GENS




Je me sentais fatiguée. Énervée contre tout le monde qui était présent, j’en voulais à la terre entière. Même à ceux qui n’avait aucun rapport dans cette histoire. Mais j’étais avant tout en colère contre moi-même. Pourquoi avais-je eu l’idée idiote de suivre mon amie ici ? Pourquoi ai-je dû aimée cet homme si désespérément au point d’avoir chercher sa jalousie ? Pourquoi mon cœur égoïste avait cherché un autre amour plus loin, du réconfort vers Kyles. Pourquoi suis-je si stupide ? Merde, ce n’était pas compliqué pourtant de dire la simple vérité. Je n’ai qu’à dire que mon malaise venait d’une vision. Bien que ma douleur à l’abdomen grimpait de plus en plus au point d’en trembler légèrement –ce qui passerait facilement pour de l’irritation. Oui. C’est dernier temps, je suis pris avec d’étrange vision qui me donne un mal de crâne atroce. Je ne sais pas ce qui m’arrive et le fait de l’avouer me remplit d’une incertitude sur mon état de santé. Je devais peut-être folle. Je vois facilement les gros titres; La première Potter officiellement folle –les autres suivront peut-être bientôt. Maintenant, j’ai mal au cœur. J’ai envie de vomir. De pleurer. De mourir et m’enterrer sous leurs pieds. Autant m’écraser tout de suite au lieu de me faire la morale. Ce que Lupin n’allait pas tarder à me faire –je comprends pourquoi Sirius évite les sermons de son ami. « Maintenant que tu as dit tout ce que tu avais dire et que tu as perdu conscience, tu veux bien agir en adulte une seconde et accepter d’une bonne fois pour toutes d’aller te faire soigner ? Parce que les trous dans le corps je donne une fois par mois et je t’assure que, pour autant que tu puisses vouloir mourir, ce n’est pas la méthode que je te conseille. A moins que tu ne désires ajouter douleur indescriptible à la liste de tes dernières volontés ? » Alors, j’avais simplement donné l’illusion d’avoir perdue connaissance ? Tant mieux. Je préférais cela qu’à la vérité. Remus, qui était très observateur, si lui n’avait rien vu ... je ne risquais absolument rien. Désolée Papa. Le ton du loup-garou ce fit plus glacial. Avait-il ce ton parce qu’il savait très bien la douleur que procurait la perte d’un être cher ou avait-il vu en moi son fils qu’il se refusait de perdre ? Peu importe la raison, son ton me fit frissonner d’inquiétude et de honte. Cela m’attrista. Remus, qui était jadis mon idole, me voyait comme une moins que rien. Une lâche. Celui-ci se tourna vers James et Erwan. Pendant ce temps, je fixais piteusement mes pieds. « Et vous, franchement ? J’ai du mal à croire que vous avez tous les deux des postes à responsabilités desquels dépendent les bien-être d’autres. En recourir à l’alcool en public, c’est pathétique » Au moins, je n’étais pas la seule à penser que ce moyen était pathétique. Surtout de la part de mon père. Celui-ci savait très bien les conséquences de l’alcool sur une vie. D’accord, je suis blessée. D’accord, j’ai peut-être avoué involontairement que mes idées étaient noires depuis quelques temps. Mais de là à tout gâcher. Bon, peut-être que je devrais me taire tout simplement. « Alors, si vous avez tous fini de vous comporter comme des enfants piquant une crise, merci d’agir en conséquence. Vous avez un million de choses à régler, et personne n’est assez naïf pour croire que tout va s’arranger en un claquement de doigts mais ce n’est certainement pas en vous criant dessus et en recourant à l’alcool pour calmer vos nerfs respectifs que vous arriverez où que ce soit. Parce que, si vous n’aimez pas qu’on vous parle comme à des gamins immatures et bien n’agissez pas comme tel, merde » Ouille. Cela fait plus mal que prévu. Encore une fois, la honte s’empara de moi. Je pouvais décevoir mon père. Ma mère. Mes amis. Mais décevoir Remus Lupin était encore plus douloureux. C’est un ami de la famille. Une bonne personne qui a eu le malheur d’obtenir une fois par mois une douleur qui peut nous tuer. Perdu sa tendre moitié. Qui a un enfant exceptionnel. Cet homme est exceptionnel –et je l’avais déçu. Il ne me regardera plus jamais comme avant. Plus jamais. Je ne bougeai point, mon amie à côté de moi restait de glace à ses paroles. Devait-elle pensée que rien de tout cela ne la touchait –pour elle, il n’y avait que la vérité bonne à dire. Et Remus tombait dans sa palette de couleur. Je n’ose pas relevé les yeux. Je n’ose rien faire. Entre la honte et ma colère qui se battait dans le creux de mon ventre, me donnant la nausée de nouveau. Je cru vraiment vomir cette fois. « Je sais » La voix de mon père me ramena à la situation précédente. Combien de temps s’était écoulé le silence ? Une minute ? Dix ? Je l’ignore. Je relevais un peu les yeux pour croisé ceux de James. Les larmes grimpèrent jusqu’à mes yeux. J’éprouvais un tas de sensations à la fois –je me sentais perdre la raison. J’avais terriblement mal. Physique et psychologique. Mon abdomen me faisait souffrir et mon cœur cognait douloureusement contre ma poitrine à l’annonce qui jouait en boucle dans mon crâne –Erwan et ses aventures. « Je l’admets je n’aurais pas du m’énerver mais arrête avec Harry ! Non tu n’es pas lui et je n’ai jamais prétendu que tu l’étais ! Harry, c’est Harry. Toi, tu es ma fille et que tu le veuilles ou non, je m’inquièterais toujours pour toi, et ça tu n’y pourras rien… Tu verras quand tu auras des enfants, tu comprendras… tu ne devrais pas aller à Sainte-Mangouste seule, tu tiens à peine debout… » Je n’eu pas le temps de répondre, Erwan s’étant rapprocher de mon père pour jeter un regard de la mort à Emily. Celle-ci ne détourna pas les yeux. Au contraire, elle soutenait le regard de mon premier amour. Elle n’avait pas peur. Emily n’était pas une faible femme. Elle avait du caractère et ne se laissait pas abattre. Surtout quand elle pense avoir raison –ce qui était le cas présentement. « Toi, tu n’es vraiment qu’une sale peste ! » Emily échappa un petit rictus. « Wah, professeur, les grands mots que voilà. C’est comme cela qu’on apprend à vos élèves ? Belle génération, dîtes-moi ... Tu ne peux que t’en prendre à toi-même, Erwan Sanders » Elle vint m’aider à me tenir plus correctement, approuvant les paroles de mon père précédemment sur le fait que je tenais à peine debout. Bon, j’approuve ce point –je voulais m’effondrer et que tous se termine sans moi. Malheureusement, Erwan ne me lâcha pas encore. Arrête... pitié... « Même si c’est lui qui t’a embrassé, il me semble que tu as répondu ? Non ?» Répondu ? Il y avait une différence entre répondre passionnément ou simplement bouger les lèvres en ne sachant pas trop ce qui se passe. J’eu un effet de massue sur le crâne. J’avais mal. En gros, tout était de ma faute. Compris. Maintenant, arrête... arrête... « Je n'ai pas souffert moi, en voyant mon meilleur ami entrain d'embrasser celle que j'aimais? » Arrête. Arrête. Arrête. Arrête. « Je suis désolé que tu es appris ça de cette manière… » Il lança un autre regard à mon amie. Celle-ci le soutenue une nouvelle fois, levant les yeux au ciel ensuite d’un air découragée. Le trouvant sûrement bébé. Arrête. Arrête. Arrête. Pitié. « Mais non, quoi que tu en penses ma demande en mariage n’a été faite qu’à une seule personne et ne sera jamais réitérée si ce n’est qu'à cette personne… maintenant, tu as raison va te soigner à Sainte-Mangouste… et moi, je rentre chez moi… je ne suis pas venu ici pour me faire engueuler et oui Alix, quoi que tu dises ou que tu penses, je suis vraiment désolé… » Non. Non. Non. Arrêtez. Laissez-moi. Merde, je pleure. Pourquoi ? Arrête ! Mais merde, épargne-moi !

ALIX-
« J’ai compris... tout est ma faute... je suis la pute de service, je t’ai séduis et volontairement fait du mal. Tu n’es qu’une victime et tu n’as rien à te reprocher. J’ai compris... maintenant... laissez-moi tranquille. Je comprends et je saisies ce que vous pensez de moi. Juste... laissez-moi ... Je vais à Saint-Mangouste avec Emily ... je... ne veux voir personne... pas maintenant... » Je fis quelques pas de travers et Emily me redressa. Elle échangea avec moi un sourire compatissant. Je ne peux lui rendre. « Je suis... désolée... »

Emily m’aida à prendre une direction opposée et à transplaner plus loin jusqu’à Saint-Mangouste. Le voyage fut douloureux, mais heureusement que je n’avais qu’à rester avec elle. Il eu un long silence avant d’atteindre le niveau qui soignerait ma plaie. Puis, Emily me demanda ce que j’avais vu comme vision. Quelque chose que je n’aurais probablement jamais. J’éclatais en sanglot en prononçant faiblement ses mots; Ma fille.







TERMINÉE POUR MOI


(c) Brumy don't touuuch.





You think the world runs on logic ?

Come on ! Open your eyes !
Revenir en haut Aller en bas
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …
avatar
Des cernes, des traces de dent … un loup-garou ! Nan, juste un père célibataire …

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Me
ϟ CELEBRITE : Jude Law

ϟ Féminin
ϟ Sagittaire
ϟ Cheval
ϟ AGE : 27
ϟ HIBOUX : 1010
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 518
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ans
ϟ PROFESSION : Professeur de Sortilèges

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Remus J. Lupin ϟ Posté Lun Aoû 18 2014, 12:28



Un sur trois. C’est un faible score mais sachant contre qui je me battais, je vis la constatation qu’au moins une des trois personnes à qui je me suis adressé a écouté mes remontrances comme une véritable réussite. Sans surprise, il s’agit de James, mon ami de toujours qui, non seulement sait reconnaître ses erreurs lorsqu’il en fait contrairement à ce que croit la majorité mais qui, de plus, est plus âgé et donc – un peu – plus mâture que les deux autres. Concernant Erwan, nous n’avons rien d’autre qu’une relation amicale entre collègues et, dans d’autres circonstances, je ne me serai jamais permis de lui faire la morale mais je me suis laissé emporter par ma colère moi aussi. Après tout, je ne vaux pas mieux qu’un autre. J’ai certes un point de rupture plus résistant que la moyenne mais quand il vole en éclats, mes réactions sont les mêmes que celles de tout le monde. Sa réaction est donc attendue et je le vois partir après s’être mal expliqué avec Alix sans savoir comment réagir. Parce que si j’aimerais m’assurer qu’il va bien, j’ai peur de me mêler de ce qui ne me regarde pas. Nous ne sommes pas amis, pire je suis le meilleur ami du père de la femme qui l’a fait souffrir, alors je doute qu’il veuille épancher ses soucis sur mon épaule. Je me fais néanmoins la promesse de lui laisser bien clair une fois de retour au château que, s’il venait à avoir besoin de discuter avec une personne qui ne le jugera pas pour ses actes passés, ma porte est toujours ouverte. J‘ai moi-même mon lot d’histoires honteuses concernant ma vie sentimentale – demandez à James, Lily ou Sirius qui s’arrachèrent les cheveux face à mon comportement vis-à-vis de Dora – et même si je ne suis certainement pas la personne la mieux placée pour l’aider, je pense pouvoir mettre de côté mon amitié pour James et mon affection pour Alix pour écouter ses problèmes. Il n’y a mine de rien pas si longtemps qu’il était mon élève et que son bien-être m’importait en conséquence. Sans compter qu’il est désormais mon unique allié parmi le personnel de l’école et que je ne voudrais pas que cette histoire nous sépare définitivement. Encore moins quand je suis très mal placé pour lui faire la morale concernant la façon de traiter la femme qu’on aime.

En parlant de la femme qu’il aime, Alix quant à elle, m’a l’air bien trop fragile pour entendre raison. Ses nerfs sont visiblement à fleur de peau et la douleur physique qu’elle doit sans aucun doute ressentir au vu de la blessure qu’elle a à l’abdomen n’arrange probablement pas son état. Elle est au fond du trou et avec un peu de recul, je ne serai pas étonné de réaliser que cet épisode a été une forme d’appel à l’aide. Sa façon à elle de nous montrer qu’elle va mal, très mal, et que ce dont elle a besoin c’est de soutien physique et moral et non de critiques et d’engueulades. Sauf que nous sommes tous humains et qu’il est difficile de passer outre ses propres sentiments blessés pour se préoccuper d’un autre, surtout quand ce dernier – ou en l’occurrence cette dernière – nous agresse pour vocaliser son mal être. Je reste donc sans réagir tandis qu’elle finit de jouer les victimes complètes avant de quitter les lieux à son tour, accompagnée d’Emilie, en direction de l’hôpital je suppose et espère. Un instant, l’existence de cette dernière m’intrigue et je me promets d’essayer de retrouver mes souvenirs d’elle mais le moment n’est pas à m’interroger sur ce drôle de bout de femme dont, le moins qu’on puisse dire, est qu’elle n’a pas peur de dire ses quatre vérités aux gens et encore moins d’affronter les conséquences de le faire. Ce qui compte maintenant c’est qu’elle restera aux côtés d’Alix si on en croit son attitude aujourd’hui et c’est tant mieux car l’aînée des enfants Potter aura sans nul doute besoin de quelqu’un de capable de la maintenir sur les rails. Or le caractère brut de décoffrage de son amie devrait lui faire du bien car je ne doute pas un instant que la fameuse Emilie ne la laissera pas sombrer dans la dépression et qu’elle s’assurera également qu’elle ne fasse pas de bêtise. Je laisse donc le cas Alix à son amie et me tourne vers mon ami à moi, j’ai nommé James Dimitri Potter.

J’échange un regard avec lui et sens toute la fatigue de l’après-midi m’envahir. Il est temps de rentrer se reposer et, pour cela, il convient d’éviter que Lils n’apprenne ce qu’il s’est passé sinon nous sommes bons pour une deuxième crise familiale et, personnellement, je ne m’en sens pas la force. Replaçant une mèche un peu plus longue que les autres derrière mon oreille, je m’adresse donc à lui :


-Laisse-là assimiler tout ce qu’il s’est passé aujourd’hui, vu son état elle va être à Sainte-Mangouste plusieurs jours tu peux en être sûr, tu auras par conséquent l’occasion d’aller la voir plus tard quand vous vous serez tous les deux calmés. En attendant, je serais toi, avant de rejoindre Lils, j’irais me chercher une saucisse à la citrouille pour couvrir l’odeur d’alcool qui émane de toi. Ta femme n’a peut-être pas mon odorat mais, quand il s’agit d’alcool, elle n’en est pas loin donc ce serait une bonne précaution, si tu veux mon avis, finis-je avec l’ombre d’un sourire.

Puis la voix de Teddy me fait tourner la tête et je vois mon fils me faire des grands signes et son air de chiot battu pour que je lui paye un autre tour de tapis volant. Je vous jure il aura ma peau et mon porte-monnaie avec ce regard celui-là ! Je lance donc en guise d’au revoir :


-Bon, j’y vais. Tu sais que je suis toujours dispo si tu veux parler ou juste te changer les idées.

Je commence à prendre la direction du guichet mais, à la dernière seconde, je me retourne et rajoute :

-Oh et Jims, petit dérapage mis de côté, je trouve que tu as drôlement bien géré. A l’avenir, évite juste de malmener chacun des futurs prétendants de ta fille si tu veux retrouver un semblant de relation avec elle. Non pas que je ne comprenne pas le sentiment, tu ne peux pas savoir comme je suis content que Teddy trouve encore les filles « beurk », terminais-je avec un petit rire.



Overgrown puppy Resident werewolf

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sorciers
avatar
Sorciers

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Yumita
ϟ CELEBRITE : Bradley James

ϟ HIBOUX : 95
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/09/2012
ϟ GALLIONS : 104
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 22 ans
ϟ PROFESSION : Infirmier à Sainte Mangouste

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Kyles Rulin ϟ Posté Lun Aoû 18 2014, 13:19



Sans grande surprise, Mrs Potter n’est pas impressionnée par mon petit discours et je dois me retenir de lever les yeux au ciel devant son exagération. Quoiqu’elle en dise, la farce des jumeaux n’était rien d’un autre monde et, si je comprends sans difficulté que c’est son rôle de mère de leur enseigner que chaque action a des conséquences qu’il faut savoir accepter, elle en fait un peu trop à mon goût. Enfin, je ne vais certainement pas me prendre le chou avec elle pour une broutille pareille, ce serait le comble ! Je suis donc les jumeaux en direction de la table du buffet désormais inondée, non sans murmurer à l’oreille de Matt.

-Mais la vie serait bien moins amusante si je t’écoutais, t’es bien obligé de le reconnaître.

Par précaution j’accélère après cette dernière provocation et arrive à hauteur des gamins. Ils se sont déjà lancés dans une nouvelle forme de jeu et je dois reconnaître que leur capacité d’imagination m’impressionne grandement ! Ils sont foutus de s’amuser d’un rien. Enfin, vous me direz ce sont des gosses et c’est bien le propre de l’enfance que de faire d’un bout de bois une épée et d’un bout de chiffon une robe de princesse. Il est d’ailleurs bien dommage qu’on perde ce don avec l’âge, dans certaines situations un peu de rêverie ne nous ferait pas de mal. Après tout, quand la vie s’acharne sur vous, s’imaginer un instant ailleurs peut faire beaucoup de bien si on est capables de ne pas se laisser entraîner à jamais dans un monde imaginaire. Sinon le retour à la réalité est d’autant plus dur. Cependant, ce n’est pas une raison pour ne jamais laisser cours à son imagination, l’être humain vit en effet d’espoirs et d’illusions qu’il s’efforce de rendre réels, non ? Du moins, c’est comme ça que j’essaye de vivre.

-Je vais venir vous aider à nettoyer…

Matt fait son apparition et je sursaute légèrement, perdu que j’étais dans mes pensées. Je lui adresse donc un sourire amusé.

-Fuirais-tu la compagnie féminine, très cher ? Non pas que je te jetterais la première pierre pour cela.

Un instant, mon esprit se laisse aller à penser à Alix et à la réponse qu’elle se refuse toujours à me donner mais je me reprends très vite. Je suis ici pour passer un bon moment, pas pour déprimer. Ce n’est pas moi, tout simplement. J’ai attendu presque deux ans, que me fera un jour de plus ? Pourtant, c’est difficile de ne pas repenser au sentiment de bien-être qui m’envahit la dernière fois qu’on s’est croisés par hasard à Sainte-Mangouste. Bien entendu, je ne veux pas qu’elle se blesse plus souvent juste pour avoir l’occasion de la croiser mais, je mentirais en disant que je ne fus pas extatique d’avoir cette chance de la revoir depuis tout ce temps. Je me suis même pris à espérer de temps à autres que j’ai une chance puisqu’elle semble avoir des problèmes avec Erwan. Oui, c’est atroce de ma part mais on ne contrôle pas son cœur et le mien lui appartient. Putain ce que c’est cliché mais je n’y peux rien si c’est vrai ! Je n’ai après tout jamais été un grand Casanova mais force de constater que deux ans de célibat complet ont probablement quelque chose à voir avec elle.

Une voix annonçant l’arrivée de l’attraction principale de la journée m’empêche de sombrer plus loin dans mes pensées et je décide qu’il est temps de me laisser aller. Tant pis si Mrs Potter me considère irresponsable après coup. Elle n’est pas ma mère et je n’ai pas de comptes à lui rendre. Sans compter que je suis majeur et responsable de mes propres actes, merci bien. Je fais donc disparaître le chiffon trempé avec lequel je n’épongeai à vrai dire par grand-chose et déclare en direction de Matt, une lueur de défi claire dans le regard.


-Bon, ça suffit pour moi. Je suis venu profiter de mon jour de repos, pas faire ce qu’une Potter veut de moi.

Ok, peut-être que je ne parle pas de Mrs Potter pour le coup mais peu importe. Je me tire donc avant de changer de décision de nouveau. Je suis venu m’amuser et, pour une fois, au diable les conséquences !



Al... qui ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La vengeance est plus douce que la justice
avatar
La vengeance est plus douce que la justice

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Cap'tain Tapioca
ϟ CELEBRITE : Alfred Enoch

ϟ Féminin
ϟ Sagittaire
ϟ Cheval
ϟ AGE : 27
ϟ HIBOUX : 55
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 05/07/2012
ϟ GALLIONS : 46
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 22 ans
ϟ PROFESSION : Chargé de la sécurité de la Ruelle de l'Espoir

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Dean Thomas ϟ Posté Lun Aoû 18 2014, 14:03



Maintenant qu’il fait la remarque, je me trouve bien con d’avoir ne serait-ce qu’imaginé une seconde qu’un vampire dans une pièce remplie d’enfants pouvait être une bonne idée. Pour ma défense cependant, il faut rappeler que je m’habitue de plus en plus à la véritable nature de Morgan et au fait qu’il ne correspond pas au stéréotype du vampire sadique et diabolique, loin de là. C’est un gars pratiquement comme un autre qui a eu simplement une malchance absolument terrifiante et qui doit aujourd’hui en payer le prix en vivant l’existence d’une créature sanguinaire. Rien à dire, je n’aimerais pas à être à sa place. A vrai dire, je ne suis même pas certain que je serais capable de le vivre aussi bien. Car, il a beau parler de ses difficultés, il s’en tire drôlement bien. Je veux dire merde, vous avez vu le monde qu’il y a sur cette place aujourd’hui et pourtant il se contrôle ! Peu de vampires ont ce genre de volonté, à ma connaissance, je dirais même aucun mais, qui sait, peut-être existe-il d’autres exceptions ?

-Mon préféré c’est le Petit Prince.

Hey, ça nous fait désormais deux points communs – le premier étant de trouver que Mione est une femme extraordinaire. En effet, elle m’a fait découvrir ce petit bijou de la littérature il y a peu et je suis tombé complètement sous le charme. Au début, j’avoue, je craignais de m’ennuyer avec un livre pour enfants mais elle m’a demandé de laisser au moins une chance à l’histoire avant de la juger. Et autant dire que je n’ai pas regretté de suivre son conseil. J’ai dévoré l’œuvre d’une seule bouchée une nuit où je n’arrivais pas à m’endormir. Et, le lendemain, je suis allé immédiatement lui demander si elle avait d’autres livres du même auteur. Elle m’en a fourni deux mais m’a prévenu qu’ils n’avaient rien à voir ni en termes d’histoire, ni en termes d’écriture. Et elle avait raison, je n’ai pas retrouvé la magie du Petit Prince dans les autres œuvres de Saint-Exupéry mais je me suis bien vite laissé prendre à ses histoires de pilote solitaire survolant la terre, loin des soucis de l’humanité ordinaire. Pourtant, ce n’est pas que j’aime particulièrement voler, je suis même plutôt mal à l’aise sur un balai, mais je m’imagine sans difficulté la tranquillité que l’on doit ressentir lors d’un vol en solitaire au-dessus de l’océan.

Tiré de mes pensées une fois de plus, la remarque de Morgan sur la possibilité d’acheter pour les inconditionnels du livre me tire un léger rire.


-Comme Mione, tu veux dire ? Si elle continue à acheter autant de bouquins, je ne sais pas où est-ce qu’elle va les entreposer.


Quoique maintenant que j’y pense, les Potter sont riches et bien que je n’ai jamais vu le manoir, je peux parfaitement m’imaginer Mione vivant dans une chambre de la taille de mon studio tout entier, voire même deux fois plus grande. Le seul problème c’est que si un jour on emménage ensemble je ne pourrais jamais lui offrir un tel luxe. Alors, bien sûr, je sais parfaitement que ce genre de détails lui est égal mais j’aimerais pouvoir lui offrir tout ce qu’elle mérite. Enfin, ce n’est pour demain l’emménagement alors autant ne pas trop rêvasser.

-Il faudra qu’on aille boire un verre avec Hermione…
-Avec plaisir, je lui en parlerai et la prochaine fois que l’un de nous passe par la bibliothèque, on organise ça.

Je jette ensuite un regard à ma montre et constate que ça fait déjà plusieurs heures que j’ai quitté le QG, je me sens revigoré mais je crains un peu ce que je vais trouver à mon retour. Après tout, vu l’énervement de Selena à mon départ, tout a pu arriver, surtout que ce n’est pas Jordan qui l’arrêtera. Petit un, il n’en aurait pas la force physique et, petit deux, il est incapable de lui refuser quoique ce soit, amoureux transi qu’il est. Enfin, vu mon tempérament en présence de Mione, je ne lui jetterai certainement pas la première pierre. Je m’excuse néanmoins, ayant besoin de me rassurer, ne serait-ce que sur l’état de Noah. Après tout, pour aussi idiot qu’il puisse être quand il s’y met, c’est un super agent de sécurité et je m’en voudrais de le perdre pour une autre de ses conneries. Je m’adresse donc aux deux amis :

-Bon sur ce je vais vous laisser, j’ai laissé le QG en pleine guerre et j’aimerais être certain qu’il tient encore debout. A plus !

Et ni une ni deux, après un dernier salut en guise d’au revoir, je transplane.


DC de Remus J. Lupin, Connie Hearts et Kyles Rulin
Revenir en haut Aller en bas
Asocial à temps plein
avatar
Asocial à temps plein

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : woody pepper
ϟ CELEBRITE : Ian Somerhalder

ϟ HIBOUX : 207
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 02/07/2012
ϟ GALLIONS : 137
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 27 ANS
ϟ PROFESSION : MEDICOMAGE

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Matthew Scott ϟ Posté Lun Aoû 18 2014, 14:42






"Tous les joueurs"



Alors, marché conclu ?



J’ai fait un immense sourire à Kyles. Oui je fuis. « Je n’ai pas spécialement envie de causer de ma vie avec ma frangine et mon ex-patronne, vois-tu ? Et puis, tu me connais moi et les femmes... » Je les ai donc accompagnés. Les deux gamins ont déjà trouvé une nouvelle occupation. C’est dingue la rapidité qu’ils ont à trouvé quelque chose à faire surtout lorsqu’ils n’ont pas envie de faire ce qu’on leur a demandé. Je m’entreprends donc de nettoyer la pauvre table qui, elle, n’a rien demandé à personne. C’est triste la vie d’une table. Surtout lorsque l’on rencontre les jumeaux Potter… enfin, soyons honnêtes, il vaut mieux qu’ils soient ainsi c’est nettement plus joyeux surtout à l’heure d’aujourd’hui et dans l’époque dans laquelle nous vivons.

Kyles finit par jeter l’éponge. Heureusement qu’il n’est pas ainsi dans son travail, cela ferait mauvais genre. Moi, qui, d’habitude suis rarement d’accord avec ce qu’il dit ou ce qu’il fait, pour le coup je le suis. Profiter de son jour de repos. Oui, c’est une bonne idée. Pendant un instant je me suis demandé s’il parlait réellement de Lily Potter mais je ne me serais pas permis de poser la question. Et puis, franchement, je m’en fiche un peu de savoir s’il parle de la mère ou de la fille… pourtant, il devrait se lâcher un peu… oublier Alix, ça lui ferait le plus grand bien… enfin je dis ça mais je ne me suis jamais détaché de Dorian et pourtant lui, il est mort… je n’ai pas vraiment de conseil à donner surtout en matière de love story. Je l’ai salué d’un geste de la main. « Tu as raison profites, demain on a une grosse journée et en plus je ne suis pas là mardi, il faudra compenser » lançais-je, un sourire narquois sur les lèvres. Kyles me pourrit régulièrement mon existence, j’ai donc bien le droit de le faire crouler un peu sous le travail… de temps en temps.

J’ai observé les jumeaux, entrain de s’amuser. Je les ai sifflés pour qu’ils s’arrêtent deux secondes. « Approchez voir tous les deux… J’ai une proposition à vous faire… » J’ai observé leur mère, occupée à discuter avec ma soeur. Mais peu importe, Lily ne regardait pas dans notre direction et c’est tout ce qui comptait. « Bien… je nettoie toutes vos conneries et vous me ramenez deux saucisses à la citrouille, et une figurine de Gipsy le dromadaire… » Je trouvais que c’était un deal tout à fait correct. « Et puis essayez d’être tranquilles, votre mère le sera d’autant plus… ne serait-ce que pour aujourd’hui… » Sait-on jamais, des fois qu’ils m’écoutent… enfin j’en doute. « Alors, marché conclu ? »





love you ♥️ Théo...

©️ Liloo_59

JAMES D. POTTER - ZEPHYR CASAR - ERWAN SANDERS
MORGAN J. EVANS & BELLATRIX LESTRANGE
Revenir en haut Aller en bas
Une grande bibliothèque avec un gros chat
avatar
Une grande bibliothèque avec un gros chat

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Chevalisse
ϟ CELEBRITE : Max Irons

ϟ HIBOUX : 212
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 27/07/2012
ϟ GALLIONS : 215
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 26 ANS
ϟ PROFESSION : BIBLIOTHECAIRE

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Morgan J. Evans ϟ Posté Lun Aoû 18 2014, 15:00






"Tous les joueurs"



il est temps de partir...



Comme Hermione, oui. Elle pourrait me dévaliser ma bibliothèque, qu’elle le ferait. J’en suis sûre. Et je suis sûre qu’elle a une pièce extensible pour y entreposer tous ses bouquins, vous savez comme le sac de Mary Poppins dans lequel il y a tout un tas de truc, même une lampe. J’ai vu ce film il y a peu avec Loïs. Je lui avais dit que je ne l’avais jamais vu et elle s’était mise en tête de me le faire regarder. Je n’ai pas osé lui avouer que Mary Poppins était une icône dans notre monde. Elle ignore que je suis sorcier et vampire. Je ne pouvais donc pas le lui dire. En revanche, je ne savais pas que les moldus avaient fait un film sur elle. A vrai dire, en y repensant, cela ne me surprend pas. Mary Poppins était une sorcière venue d’une famille moldue, elle avait du se faire engager pour jouer ce film. Si cela se trouve, c’est elle qui en avait donné l’idée… quoiqu’il en soit c’était un très bon film. J’avais la nette impression que Dean Thomas, le rebelle de la ruelle, commençait à se détendre en ma présence et le fait qu’il accepte d’aller boire un verre avec moi et Hermione prouvait mes dires. Tant mieux. Certes, je m’en serais remis si Dean ne m’aimait pas mais je dois l’admettre je suis content que cela ne soit pas le cas. J’adore Hermione et je ne supporterais pas de ne plus la voir parce que Thomas ne le souhaitait pas. Je sais que je pouvais faire peur. Je suis un vampire et je fais peur à tout le monde. D’ailleurs, je commençais à avoir faim et trainer ici commençait à se faire sentir. J’ai beau refuser ce que je suis et essayer d’attaquer le moins de personne possible. Je ne peux pas me contrôler indéfiniment et quoique j’en dise le sang frais est bien meilleur que le sang décongelé. J’ai souri. « Un petit coup de baguette et il sera de nouveau debout, ton QG ! » lançais-je. En même temps, je le comprends. C’est tellement dur de diriger toute une équipe. Merlin, merci, je n’aurais jamais à le faire.. J’aurais toujours un vampire au-dessus de moi – ne serait-ce que mon créateur. Je l’ai observé transplané et je me suis tourné vers Justin. « Je crois qu’il va falloir que je rentre... y’a trop d’odeurs et j’ai faim… J’ai pas envie qu’il y ait une catastrophe et non, ton poignet ne sera pas mon diner » Justin a haussé les épaules mais il n’a rien ajouté. Il s’est juste contenté de finir son verre et on a transplané tous les deux.





Humain le jour, Vampire la nuit.
Le sang me fait vivre...
Je ne suis qu'un monstre sans vie
Un monstre qui ne devrait pas survivre...
Ma corvée, résister à l'appel
Ne plus jamais chuter
Pour qu'enfin, un jour je sois libéré


~ DOUBLE DE JAMES POTTER - MATTHEW SCOTT - ERWAN SANDERS ~
~ ZEPHYR CASAR - BELLATRIX LESTRANGE ~
Revenir en haut Aller en bas
Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises
avatar
Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Starry Eved
ϟ CELEBRITE : Jared Padalecki

ϟ Féminin
ϟ Cancer
ϟ Cochon
ϟ AGE : 34
ϟ HIBOUX : 1154
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 464
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ANS
ϟ PROFESSION : AUROR

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de James D. Potter ϟ Posté Lun Aoû 18 2014, 15:57






"Tous les joueurs"



c'est reparti pour un tour...



Alix est partie – enfin – à Sainte-Mangouste. Enfin, j’osais l’espérer parce que connaissant ma fille, elle aurait très bien pu nous le faire croire et ne pas y aller… mais soit, faisons lui confiance, elle est à Sainte-Mangouste. Avec tout ça, je ne sais pas où est ma femme, ni mes gosses. Ils ne doivent pas être bien loin avec le sort que je leur ai envoyé ils ne peuvent pas partir à plus de dix mètres… mais ça n’empêche que je n’aime pas ne pas les voir dans mon champ de vision. Ça m’inquiète. Je suis quelqu’un de très inquiet et angoissé lorsqu’il s’agit d’un membre de ma famille, mes gamins en particulier. Un héritage trop lourd à porter pour eux. Je sais je les étouffe mais ils comprendront plus tard… enfin… s’ils sont comme leur grande sœur, ce n’est pas gagné pour la compréhension. L’avantage, c’est qu’ils ne se sont jamais comparés à Harry et heureusement d’ailleurs, une me suffit.

Maintenant, il allait falloir que je trouve les mots pour l’annoncer à la mère de la concernée. A savoir Lily Potter. Et ça n’allait pas être une partie de plaisir surtout lorsque les mots Alix et Sainte-Mangouste apparaitraient dans la même phrase… ou alors je peux demander à Remus de le faire ? C’est un vrai pote lui, il peut faire ça… et moi, il faudrait que j’arrête de me servir de lui…. Je lui dirais ce soir en rentrant… elle va m’en vouloir d’avoir attendu autant de temps. Remarquez, il n’y aura pas de bons moments pour le faire. Si je le fais maintenant, elle va gâcher l’après-midi des jumeaux en voulant rentrer tout de suite pour aller à Sainte-Mangouste. Je risque de m’en prendre plein la tronche parce que je ne l’ai pas accompagné et que je ne l’ai pas protégé… Mais si je le dis ce soir, je vais aussi me faire engueuler parce que j’ai attendu tout ce temps pour le lui dire… bref… dans les deux cas, je vais me faire engueuler. J’attends ce soir, les jumeau n’ont pas besoin de passer une mauvaise après-midi.

Remus la morale est de retour. Je lui ai fais un grand sourire en haussant les épaules. Ça m’énerve quand il a raison. Et je suis sûr qu’il le sait. Saleté de loup… je n’ai bu qu’un pauvre petit verre, Lily ne va rien sentir… enfin dans le doute… de toute façon, elle finira par le savoir même si je ne le lui dis pas. Elle sait toujours tout et pour le coup Remus a raison, autant ne pas lui donner l’argument pour s’énerver, je prendrais une saucisse à la citrouille. « De toute façon, je suis sûr qu’elle ne voudra pas me voir… et sa mère n’en parlons pas… » Ma fille a un gros problème, elle a les gènes de sa mère et ceux de son père… autant dire que c’est une bombe explosive à retardements. Et je doute qu’attendre que l’on soit calmé tous les deux suffise mais attendons. C’est ce qu’il y a de mieux à faire, je pense… « Je vais suivre ton conseil pour une fois » répondis-je et en plus j’ai faim.

Je l’ai salué et remercié. Il a toujours été là. Je me suis toujours demandé pourquoi ? Parce que franchement, être ami avec un Black et un Potter c’est quand même pas une mince affaire. « Merci Moon’ ». J’ai fais un signe de la main à Teddy alors que son père se retournait une dernière fois. J’ai ris jaune. Je n’y peux rien… pas touche à ma fille… mais j’admets que j’ai été un peu fort avec Erwan Sanders. Mais on ne demande pas ma fille en mariage sans en subir les conséquences et puis il a intérêt à être quelqu’un de gentil avec ma fille sinon… et je vais arrêter de penser au prétendant de ma fille, ça m’énerve… « Je vais y penser la prochaine fois… prépare-toi vite mon pote, avec la bouille de ton fils il va vite les faire tomber … les filles… » J’ai rigolé alors qu’il rejoignait son fils au guichet. J’ai tourné les talons en direction de Lily en grande discussion avec l’auror Scott, il me semble. Je suis passé par le stand des saucisses où j’en ai englouti une en un rien de temps et je me suis approché des deux jeunes femmes, un jus de citrouille pour chacune d’entre elles. Oui, je sais éviter les explosions de ma chère et tendre. Les deux jumeaux étaient en grande discussion avec Matthew Scott… tiens, j’y pense ils ont le même nom tous les deux… « Tenez mesdames » lançais-je en leur tendant les verres. « Oh James, tu étais où ? » Entrain de me fritter avec ta fille, ça fonctionne ça comme réponse ? « J’étais avec Remus, je voulais voir mon filleul sur son tapis volant ! » Lily a hoché la tête. Je crois qu’elle ne se doute de rien… « Tu savais que Kathleen était la sœur de Matthew ? » me demanda Lily. « Je n’avais jamais fait le rapprochement… » Un serveur est passé avec des verres de jus de citrouilles sur un plateau, j’en ai choppé un pour le boire d’une traite. « Les jumeaux ont été sages ? » Vu le regard de Lily, j’aurais du m’abstenir de la question. « Ils ont ait explosé le ponch ». J’ai failli éclater de rire. Dignes descendants de leur papa adoré. J’adore mes mômes. « Je vais les emmener voir Gipsy le dromadaire, je te laisse discuter avec Miss Scott » Je me suis rapproché de deux monstres et de leur maitre chanteur… « Et bien bravo Matthew, c’est comme ça qu’on corrompt des enfants de six ans ? » J’ai fait un grand sourire. « T’inquiète, je ne dirais rien… les garçons vous allez chercher ce qu’il veut et je vous emmène voir Gipsy ou Abdullah, celui que vous voulez… ou même les deux… ok ? »






MATTHEW SCOTT & BELLATRIX LESTRANGE & ZEPHYR CASAR & MORGAN J. EVANS & ERWAN SANDERS

Papa d'Alix Potter & d'Hermione Granger
Papa-Gâteau de Luka Sirius James & Leo Remus Dimitri Potter
Marié à Lily Evans - paix à mon âme
Patron d'un toutou noir Patmol & d'un loulou blanc Lunard

Revenir en haut Aller en bas
http://avadakedavra.forumgratuit.fr
Mini-Moy
avatar
Mini-Moy

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : UNKNOWN
ϟ CELEBRITE : COLIN FORD

ϟ Masculin
ϟ HIBOUX : 314
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 11/07/2012
ϟ GALLIONS : 404
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 6 ans
ϟ PROFESSION : Chasseur de Monstre

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Luka S.J. Potter ϟ Posté Jeu Sep 04 2014, 00:17



- Tu sais, c'est mal poli de siffler les autres !

C'est vrai, c'est mal poli...c'est M'man qui l'a dit. Léo sait siffler, moi pas, quand j'essai, je crache partout. C'est marrant, mais cracher aussi; c'est mal poli. En tout cas, Matthew, il s'en fout d'être mal poli avec nous, même qu'il a nous a dit un gros mot; 'connerie'...ok, ça me fait bien marrer avec Léo d'entendre des gros mots. Même que parfois, avant de dormir, on fait des combats de gros mots, on en connaît plein.
Des saucisses, une figurine de Gipsy et en échange Matthew fait le ménage à notre place. On se regarde avec Léo, la proposition à l'air correct.

- Mais c'est la fête aujourd'hui...on veut s'amuser !

C'est vrai ça aussi; c'est la fête ! Et quand c'est la fête, on s'amuse, c'est pas pour se tenir tranquille...mais bon, si c'est pour M'man soit pas trop énervé ce soir; peut-être qu'ils faut pas qu'on dépasse les bornes des limites. Je comptes sur Léo, il repère mieux que moi les bornes des limites.
Marché conclu ? Et si Matthew nous achetait des bonbons en plus du ménage...ce serait encore plus correct comme proposition. C'est alors que Papa apparaît derrière nous et félicite Matthew de nous co...co...enfin, il le félicite et nous demande d'aller chercher les saucisses de Matthew...en échange on pourra aller voir Gipsy et 'Abidoula'. Finalement, je vais pas rajouter les bonbons. J'attrape Léo et je l'entraîne avec moi vers le grand barbecue.

- Ça veut dire quoi le mot de Papa ? Je demande à Léo. 'Coromachintruc' !
- Corrompt !
- Ouai, ça ! C'est quoi ?
- Je sais pas...en tout cas, Papa était content que Matthew nous corrompt.
- En tout cas, j'ai pas l'impression que ça a changé quelque chose chez nous...
- Moi non plus...on est pareil.

C'est alors que le grand Monsieur du barbecue nous demande ce qu'on veut;

- Deux saucisses à la citrouille...s'vous plaît !

On en prend chacun une et on commence à retourner vers P'pa et Matthew.

- Ça à l'air bon...j'aurais dû en prendre pour nous...j'ai faim. C'est vrai que ça donne envie ces saucisses. Je croquerais bien dans celle que je tiens, mais Matthew va le voir. Je refile alors la saucisse à Léo. Tiens, je vais en chercher d'autres. Je te rejoins !

- Mais...

Pas le temps pour écouter Léo. Je le laisse tout seul et retourne vers le barbecue pendant que lui retourne vers P'pa et Matthew. En attendant mon tour, je m'occupe à regarder les gens qui vont et qui viennent. J'aime bien regarder, y a toujours des têtes bizarres...mais d'un seul coup, je me suis fait déranger par un autre garçon. Je crois qu'on le même âge, en tout cas, il est pas plus petit et pas plus grand que moi.

- Hey ! J'étais là avant toi ! Je lui dis avant qu'il se retourne vers moi et croise les bras. J'aime pas qu'on me regarde comme ça...alors je fais pareil, même pas peur, si je veux, je lui casse les dents. Mets toi derrière ! Je plaisante pas, mais lui non plus. Je vois alors ses mains s'approcher pour me pousser. Je tombe sur les fesses, mais je me relève et le pousse à mon tour. Plus fort. Tellement d'ailleurs qu'il tombe dans les jambes du monsieur de devant qui bouscule la dame et encore un peu plus loin jusqu'à ce qu'une personne tombe sur les grilles du barbecue et enflamme son drôle de chapeau en fourrure. Alors que quelques personnes se précipites vers le chapeau en feu, y a l'autre qui me pousse encore plus fort que la première fois. Je me relève et lui jette une poignée de terre que j'ai ramassé. En plein dans les yeux, il commence à pleurer. Ouai, c'est ça ! Va faire ta connerie ailleurs ! Je lui dis pendant qu'il s'éloigne. À croire que j'ai gagné...j'aime bien gagner.


--
♥️" Mon Bob, Mon Jack & Mes Chocogrenouilles "♥️
Revenir en haut Aller en bas
« Je ne suis personne et tout le monde à la fois »
avatar
« Je ne suis personne et tout le monde à la fois »

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : smoothie
ϟ CELEBRITE : Nobody

ϟ HIBOUX : 212
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 25/06/2012
ϟ GALLIONS : 214
ϟ AGE DU PERSONNAGE : LE VOTRE
ϟ PROFESSION : ESPION D'AK

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Nobody ϟ Posté Dim Sep 14 2014, 11:22



Les joueurs Alix, Morgan, Dean & Remus ont quitté la Fête.

C'est donc au tour de Kyle, Matthew, James & Luka (dans cet ordre évidemment^^)

Je vous rappelle que Gipsy va commencer son numéro ! Il sera suivi de près par Abdullah !


« Je suis toi. Tu es Moi. Je ne suis personne. Je suis tout le monde. »
« Le monde t'appartient et le monde m'appartient. »

« Je suis Nobody, fervent Serviteur d'AK. »
Revenir en haut Aller en bas
Sorciers
avatar
Sorciers

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Yumita
ϟ CELEBRITE : Bradley James

ϟ HIBOUX : 95
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/09/2012
ϟ GALLIONS : 104
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 22 ans
ϟ PROFESSION : Infirmier à Sainte Mangouste

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Kyles Rulin ϟ Posté Dim Sep 14 2014, 18:49



Le sourire narquois de Matt n’augure rien de bon et lorsqu’il déclare qu’il sera absent mardi, je sens que je vais morfler. Je ne dépends en effet pas à proprement parler de son département vu que je suis affilié au Département des Pathologies des Sortilèges alors qu’il travaille à l’étage des Blessures par Créatures mais lorsqu’un Médicomage est absent d’un département, il n’est pas rare que des infirmiers soient déplacés pour pallier au manque. Le nombre de Médicomages est en effet plus imité que celui des infirmiers, les études étant plus longues et plus difficiles. Du moins c’est ce que veut la rumeur, personnellement je n’ai tenté que les secondes. Quoiqu’il en soit, il est certain que si Matt est absent mardi, je serai affecté à son département. J’ai déjà travaillé plusieurs fois à ses côtés et mon expérience en la matière a tendance à faire de moi une cible de premier choix au moment de chercher de la main-d’œuvre facile. Surtout que je fais confiance à Matt pour se venger de mes multiples emmerdes en s’arrangeant pour que je sois choisi. En ayant l’air de me complimenter, il peut parfaitement s’arranger pour que les supérieurs pensent que m’élire est une idée brillante. Il est fourbe comme ça, ce n’était pas une Vipère pour rien le salaud.

Bref, pas la peine de me prendre le chou pour ça, ce qui doit arriver arrivera. En attendant j’ai des spectacles à aller voir. Matt semble d’ailleurs bien décidé à m’accompagner qui fait une offre digne du Serpentard qu’il est aux jumeaux Potter. D’ailleurs à peine a-t-il énoncé ses conditions que James Potter himself fait son apparition, apparemment très amusé de la situation. Inconsciemment, je me tiens plus droit, comme s’il allait scruter le moindre de mes gestes. C’est totalement idiot sachant qu’il ne se souvient probablement pas de moi et que – Merlin en soit remercié – il ne sait pas que je courtise sa fille. Mais ça ne change rien à mon besoin instinctif de me tenir à carreaux. Autant mettre toutes les chances de mon côté si, par miracle, je venais un jour à lui être présenté comme le petit ami de sa fille. Enfin, quelque chose me dit tout de même que quoique je fasse, si ce jour vient à arriver, je serai foutu dans tous les cas. Je le laisse donc s’adresser à ses fils et, lorsqu’ils partent tous les deux en direction du buffet, je prends la parole pour me présenter. C’est un peu la moindre des choses non ?


-Enchanté Mr Potter. Je m’appelle Kyles Rulin, j’ai été un de vos élèves dans une vie antérieure et maintenant je travaille avec Matt à Sainte-Mangouste.

Je n’ose pas lui tendre la main par peur de présumer d’une proximité que nous n’avons pas. Il est en effet passé de figure d’autorité à celle de père de la fille que j’aime. Autant dire que je ne veux rien tenter qui baisserait son estime de moi. Par précaution, j’évite aussi de lui rappeler ma proximité avec Alix, on ne sait jamais ce qu’il pourrait avoir entendu sur moi. Le problème c’est qu’une fois cela dit, je ne sais pas quoi rajouter et je panique un peu à l’idée qu’un silence lourd ne s’installe. Je m’apprête donc à jeter un regard suppliant à Matt pour qu’il me sorte de cette impasse lorsque je tombe sur une scène assez incroyable. Près du barbecue, une chapka s’est mise à cramer, provoquant une colonne de fumée et une foule à la limite de l’hystérie. Mais, ce qui attire mon attention c’est un des gamins Potter à côté de l’attroupement. Et, quelque chose me dit qu’il n’y est pas complètement étranger.

-Ce ne serait pas votre fils à côte du barbecue en feu Mr Potter ?

OK, le faire paniquer sur le sort de son petit dernier n’est peut-être la meilleure idée que j’ai eue pour me faire bien voir mais vous vouliez que je dise quoi ? Si le gamin est vraiment en danger, il faut intervenir maintenant avant que ça ne dégénère. Alors, à mon avis, c’est plus de peur que de mal, comme à chaque fois qu’un incident est décuplé par la foule en panique, mais autant ne pas prendre de risques.



Al... qui ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asocial à temps plein
avatar
Asocial à temps plein

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : woody pepper
ϟ CELEBRITE : Ian Somerhalder

ϟ HIBOUX : 207
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 02/07/2012
ϟ GALLIONS : 137
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 27 ANS
ϟ PROFESSION : MEDICOMAGE

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Matthew Scott ϟ Posté Dim Sep 21 2014, 17:27






"Tous les joueurs"



je ne bouge qui si on a besoin de moi...



Mais je suis mal poli.

Allez savoir si c’est mon offre ou celle de leur père qui les a décidé mais le fait était là, j’allais avoir mes saucisses et ma figurine. L’un des deux est revenu avec ma commande, l’autre étant resté près du barbecue. Impossibilité à les reconnaitre. Il se pourrait que cela soit Léo, tout comme cela pourrait être Luka. J’ignore comment les reconnaitre. C’est un fait. Bon, déjà je connais les prénoms, c’aurait pu être pire. « Merci » lançais-je à l’intention du petit quand il m’a tendu ma commande. « On attend Luka et on va voir Gipsy » a dit James. Donc lui, c’est Léo. Merci pour le tuyau.

J’ai englouti ma première saucisse à la citrouille. Je ne suis pas très gourmand mais j’aime bien manger mais la saucisse à la citrouille, il n’y a que ça de vrai. C’est une saucisse d’âne que tu farces avec de la citrouille. Cela te donne un petit gout sucré absolument délicieux. Et si tu as le bonheur de tomber sur un petit morceau de citrouille, tu as un second effet fruité qui t’arrive aux papilles. Bref, un véritable délice. Je nettoie rapidement les bêtises de deux jumeaux, comme je l’avais promis. J’ai toujours tenu mes promesses… enfin j’essaie. Et puis bon, pour deux saucisses à la citrouille, je pouvais bien nettoyer quelques marres de punch parterre. J’écoute à peine Kyles faire la conversation à James, plus absorbé par ma saucisse.

J’ai levé la tête vers le barbecue, en entendant les cris. Le barbecue est en feu. Pour tout dire, il n’y avait pas que le barbecue qui était en feu. J’ai englouti ma deuxième saucisse sans la savourer, pour observer la scène. Etre sûr qu’ils aient besoin de moi avant d’intervenir. Pour le moment, personne ne prenait feu, si ce n’est le chapeau d’une dame mais déjà un homme venait de lancer un aqua sur les plumes. Je n’interviendrais que s’il y a une réelle nécessité à ce que je sois là. Oui, je suis médicomage mais non, je n’aide pas tout le monde tout le temps. Aucun intérêt que j’y aille s’il n’y a pas besoin. Je n’ai pas envie que tout le monde sache qui je suis et surtout, je n’aime pas montrer à tout le monde ce que je suis capable de faire. Remarquez vu la ventilation ultrarapide qui vient de mon côté gauche, je suppute que j’aurais besoin d’intervenir ici si Potter senior ne se met pas à respirer normalement.

« Respire un bon coup, il n’a rien » ai-je déclaré en tapant dans les côtes de James pour qu’il reprenne ses esprits. J’ai pas besoin de faire une réanimation aujourd’hui. Et puis, pour le moment, Luka – ou Léo, ou peu importe, ne craint rien… enfin si, peut-être des représailles de la part du gamin face à lui. La terre dans les yeux ça doit faire mal.





love you ♥️ Théo...

©️ Liloo_59

JAMES D. POTTER - ZEPHYR CASAR - ERWAN SANDERS
MORGAN J. EVANS & BELLATRIX LESTRANGE
Revenir en haut Aller en bas
Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises
avatar
Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Starry Eved
ϟ CELEBRITE : Jared Padalecki

ϟ Féminin
ϟ Cancer
ϟ Cochon
ϟ AGE : 34
ϟ HIBOUX : 1154
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 464
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ANS
ϟ PROFESSION : AUROR

(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de James D. Potter ϟ Posté Dim Sep 21 2014, 17:30






"Tous les joueurs"



mon fils est mal élevé... je crois.



J’aime l’attitude presque désinvolte de Matt. Le monde pourrait s’écrouler autour de lui, qu’il n’en aurait rien à faire, il continuerait de manger ses saucisses. J’observe Luka devant le barbecue supposant qu’il n’avait pas pu résister à l’envie de saucisse. Cela ne pas lui faire de mal. C’est plutôt bon, ce machin-là. Le jeune garçon avec Matt, je ne le connais pas ou alors je ne me souviens pas de lui. Ancien élève. Certes. J’en ai eu tellement, et pour être honnête je ne m’en souviens pas de tous. Ceux qui se font remarquer oui. Les cancres aussi. Les très bons. Les autres. C’est plus rare. Et là, je dois admettre que je n’ai aucun souvenir de lui. Ceci dit, j’ai la tête d’Erwan Sanders à l’esprit et je n’arrive pas à m’en débarrasser. Il a fait du mal à ma fille. Et puis, j’ai ma fille aussi qui est partie – je l’espère – à Sainte-Mangouste pour se faire soigner. Et honnêtement, j’ai un peu peur de ce qu’allaient me dire les médicomages. J’ai cependant fait un sourire au jeune Kyles. J’ai beau avoir des soucis, je n’en reste pas moins convivial et sociable. Pas comme l’autre d’à côté mais quand on le connait, on n’y fait même plus attention. J’ai tendu la main. « Bonjour Mr Rulin. Ravi de revoir un ancien élève. » Je crois qu’il était à Serdaigle. Ceci dit, il n’était pas avec Erwan Sanders ? A vrai dire, je n’en ai pas la moindre idée. « Je vous souhaite beaucoup de courage pour travailler avec Mr Scott ». Matthew a beau être un médicomage assez doué dans son genre, les relations sociales sont pourtant, pour lui, très limitées voire presque inconnues.

Mon fils en feu ? Je crois que j’ai mal entendu ce qu’il venait de dire. J’ai tourné la tête un peu trop vite vers le barbecue en flammes. Merlin. Luka se tenait face un autre gamin, derrière il y avait le barbecue qui crachait des flammes, un homme lançant des aqua un peu partout. Situation presque irréelle s’il n’avait pas s’agit de mon fils. J’ai senti ma respiration s’accélérer. Danger et Luka dans la même phrase, ça me fait hyperventiler. « Respire un bon coup, il n’a rien » *Aieuh*. Ceci dit, les battements de mon cœur sont presque revenus à la normale. Et oui, mon fils n’a rien. Pas encore. « Occupes-toi de Léo » ai-je lancé à Matt qui observait la scène sans bouger. Je supputais qu’il attendait sagement qu’on lui demande de venir aider. L’homme continuait ses aqua qui semblaient être efficace. De toute façon, je suis auror, pas sapeuromage. Je me suis élancé vers Luka pour le tirer par la manche loin des flammes au moment où il balançait de la terre au pauvre môme face à lui. « Ça va pas non ? Pourquoi tu lui as lancé de la terre ? Et j’espère que tu n’y es pour rien dans ce qu’il vient de se passer ! Et tu n’as pas à dire des gros mots ! » Oui, mon fils est mal élevé. En fait, il n’est pas élevé du tout. C’est ce qui fait défaut dans son éducation, c’est le fait qu’il n’en a pas. Et pourtant, on essaie. Enfin Lily essaie parce qu’en général, je passe derrière pour démonter tout ce qu’elle lui dit mais ça, n’allez pas lui répéter. Et puis, les deux petits partent avec un énorme handicap. Mes gènes. Et quand on possède mes gènes, on est rarement sages comme des images et étrangement, je supputais que Luka – même s’il était indirectement responsable – n’était pas étranger aux évènements qui venaient de se produire.






MATTHEW SCOTT & BELLATRIX LESTRANGE & ZEPHYR CASAR & MORGAN J. EVANS & ERWAN SANDERS

Papa d'Alix Potter & d'Hermione Granger
Papa-Gâteau de Luka Sirius James & Leo Remus Dimitri Potter
Marié à Lily Evans - paix à mon âme
Patron d'un toutou noir Patmol & d'un loulou blanc Lunard

Revenir en haut Aller en bas
http://avadakedavra.forumgratuit.fr
Contenu sponsorisé





(#) ♣ Re: Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

par la plume de Contenu sponsorisé ϟ Posté



Revenir en haut Aller en bas
 

Les Festivités de Pré-au-Lard [CLOSE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Règlement de l'école :Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avada Kedavra :: 
♔ autres ♔
 :: 
¤ Pré-au-Lard ¤
-