Partagez | 
 

 Tu as vu je suis venu aujourd'hui. [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  
Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises
avatar
Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises

Voir le profil de l'utilisateur


ϟ © AVATAR : Starry Eved
ϟ CELEBRITE : Jared Padalecki

ϟ Féminin
ϟ Cancer
ϟ Cochon
ϟ AGE : 34
ϟ HIBOUX : 1154
ϟ AVADAKEDAVERISE[E] LE : 24/06/2012
ϟ GALLIONS : 464
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 43 ANS
ϟ PROFESSION : AUROR

(#) ♣ Tu as vu je suis venu aujourd'hui. [LIBRE]

par la plume de James D. Potter ϟ Posté Ven Oct 20 2017, 17:18



Tu as vu je suis venu aujourd'hui




Les grilles me surplombent. J’ai le cœur serré et qui bat vite et fort. Je crois que j’ai les mains moites. Aujourd’hui, j’ai décidé de montrer le Gryffondor qui sommeille en moi depuis trop longtemps. Je suis déjà venu. Cela sera la troisième fois si je franchis les grilles. Simba m’observe avec un air de dire « Elle est franchement nulle ta ballade » Je sais. J’ai lancé les deux balles que j’avais dans la main, une dans des directions opposées. Iago est parti comme un malade à la poursuite de la balle rebondissante. Et merde. C’est celle des jumeaux. Bon, je ne suis pas près de revoir Iago. Avant qu’il ne la récupère, il se sera écoulé quelques heures. Il va vraiment falloir que je dise aux jumeaux d’arrêter de ranger leurs balles rebondissantes dans les affaires des chiens. La balle de Simba est une balle normale qu’il s’empresse de me ramener. Ou pas. L’embêtant avec ce chien c’est qu’une fois qu’il a quelque chose dans la gueule, il le garde. J’ai éteint ma cigarette en inspirant longuement. Hier, j’ai rencontré Sullivan qui m’a déclaré avoir récupéré deux nés-moldus de Poudlard et je pense que cela va continuer.

J’ai beau me dire que tout ira bien, et que l’on s’en est toujours sorti, aujourd’hui, je doute. L’ordre est actif mais il n’arrive à rien. Les Mangemorts ont toujours une longueur d’avance. Ils sont bien plus nombreux que l’on croit et ils ont des alliés. Improbables, certes, mais alliés tout de même. Les miliciens sont bien plus actifs que toute l’Angleterre réunie. Ils ont des avantages certains. Je n’aurais jamais imaginé qu’ils puissent accepter l’alliance que leur proposait Jedusor. Franchement. Qui souhaiterait devenir « tueur professionnel de Nés-Moldus » sans avoir le droit d’attaquer quelqu’un d’autre que ceux désignés alors qu’ils n’ont qu’à claquer des doigts pour avoir le monde à leurs pieds. Les vampires sont immortels, qu’ont-ils à gagner en s’alliant avec un mortel ? Parce que quoiqu’on en dise, Jedusor est mortel même en jouant avec son âme, on peut le vaincre. Et les lycanthropes ? Plus puissants que quiconque, ils peuvent faire de Voldemort un des leurs sans que ce dernier ne puisse y faire quelque chose. Tiens, c’est une idée. Je vais envoyer Moony s’en occuper, ça le fera sortir un peu. Il manque d’exercice le loulou. Je trouve qu’il s’empâte. C’est la paternité, ça.

En tout cas, j’espérais juste que les miliciens ne se réveillent pas trop vite et ne réalisent pas tout de suite qu’ils étaient entrains de se faire avoir par le Seigneur Noir, mon patron. C’est le plus désespérant. Au-delà d’avoir un psychopathe confirmé en patron direct, j’ai un sociopathe avéré en Patron Suprême. Dans quel monde vit-on ? Pas celui que je pensais, c’était une certitude. Le vent a soufflé faisant claquer une des grilles. J’ai sursauté. Je n’avais toujours pas bougé de mon trottoir, attendant… je ne sais pas. Le courage me manquait. Il me manquait souvent à ce moment-là. Harry. Tu me manques tellement. Même les jumeaux, Alix, Hermione ne comblaient pas ce vide qu’il m’avait laissé et pourtant, ils étaient tous les quatre la joie de vivre et je les aimais tellement. C’était dur de faire semblant, dire que tout va bien alors que non ce n’est clairement pas le cas. Dire que le deuil est fait mais non, mon deuil n’était pas fait et il ne le serait jamais. J’avais beau avoir retrouvé une vie à peu près égale à celle que j’avais lorsqu’il était là, ce n’était plus pareil. Plus rien ne l’était. J’avais grandi. Trop vite. Mon enfance, mes heures d’insouciance à Poudlard étaient loin. L’époque où seule la blague du jour comptait était loin. Cette époque où l’on vivait tous en harmonie me manquait. J’aimais me faire jeter par Evans. J’aimais quand elle s’adressait à moi par des « Potter ! Cancrelat ! Va voir ailleurs si j’y suis ! » Au moins, elle s’intéressait à moi. Et Peter. Après vingt ans, je n’arrive toujours pas à comprendre. Pourquoi. Que ne lui avait-on pas donné, que Voldemort avait comblé ? Aucune idée. La grille s’est réouverte après un second coup de vent. Il ne faisait pas froid mais les bourrasques de vent étaient plutôt violentes.

Simba aboya en me faisant sursauter. J’y vais, oui. Après on ira en forêt. Oublier les milices et les idées stupides de Voldemort. Ne penser qu’à lui. Ce qui, en soit, allait être compliqué. Vu que c’était à cause de Voldemort et de ses idées stupides si mon fils ainé se trouvait dans ce lieu aujourd’hui. J’ai entendu Iago revenir, courant toujours après la balle rebondissante. Il risquait de faire le tour du village à ce rythme-là. Au moins, il dormirait bien ce soir. J’ai fait un pas en avant, éprouvant la même peur que la première fois où j’ai croisé un milicien. J’espérais vraiment qu’ils ne se décident pas à renverser le gouvernement. On était plus que mal, sinon. Un Voldemort au pouvoir c’était de la survie, mais un vampire ou un lycanthrope c’était la mort de l’Angleterre. Un second pas m’a fait descendre du trottoir sur lequel j’étais. Un passant m’a salué, c’était un voisin. Je lui ai rendu son salut. Un moldu infiniment sympathique. Il avait un visage de poupon tout rond, et recevait ses petits-enfants toutes les semaines. Un qui, avait la belle vie. Parfois, j’aimerais être un moldu pour ignorer ce qu’il se trame dans mon pays. Les moldus, eux, ont la belle vie. Les pas suivant m’ont mené juste devant les grilles. J’ai les jambes qui tremblent, comme à chaque fois. J’ai inspiré. Aujourd’hui, j’entrerais. Pour Lui. Pour Elle. Pour Eux. Alix, ma belle Alix. Toi aussi, tu me manques. J’aurais tellement voulu te voir grandir, pouvoir t’aider dans tous tes instants de doute, accepter tes choix et tes non-choix. J’aurais voulu que tu la rencontres, ta petite sœur, que tu lui apprennes tout ce qu’elle aurait dû savoir sur Poudlard, sur la Magie, que tu la protèges des garçons un peu trop insistants à la façon « Potter ». Autant, j’adorais ce que j’avais fait avec Lily, autant si un mec avait fait ça à ma fille, je lui aurais éclaté toutes les dents. Alix, ma belle Alix comprendras-tu un jour que tu es ma raison de vivre, et que tu ne remplaces ni lui, ni personne et que sans toi, il n’y aurait vraiment plus rien de bon ? J’ai souri à sa pensée. J’aimais Lily comme jamais mais Alix… je l’aimais plus que tout, plus que sa mère, plus que tout. Elle avait été un espoir que tout n’était pas perdu, et que même après une tragédie on pouvait quand même continuer à vivre, et trouver du bonheur. Lily m’avait aidé a surmonter mes problèmes d’alcool mais ce n’était pas elle, l’élément qui m’avait fait prendre conscience que je devais arrêter. Mais Elle, mon Alix. Car oui, c’était mon Alix et peu importe ce que les autres disaient, peu importe que je ne fusse pas là durant les onze premières années de sa vie, c’était mon Alix et ça personne ne pouvait me l’enlever, pas mêmes les idées stupides du Premier Ministre, ni les retours incessants à l’ordre de mon Directeur qui se plaignait tous les jours que mon enquête n’avançait pas. En même temps, je n’allais pas chercher Sirius. De un, je savais où il créchait. De deux, je ne trahi pas mes amis, même pour le boulot. De là, où tu es, Peter, j’espère que tu m’as entendu. ON NE TRAHI PAS SES AMIS.

Je me suis surpris à me retrouver dans l’allée du cimetière. Celle de Harry c’était la numéro 2. Tombe numéro sept. Il dormait avec ses grands-parents. Mes parents. Ils veillent sur lui, c’est ce qui me fait tenir. Un peu. Je me suis assis devant la tombe sans vraiment m’en rendre compte. « Tu as vu, je suis venu aujourd’hui ».



MATTHEW SCOTT & BELLATRIX LESTRANGE & ZEPHYR CASAR & MORGAN J. EVANS & ERWAN SANDERS

Papa d'Alix Potter & d'Hermione Granger
Papa-Gâteau de Luka Sirius James & Leo Remus Dimitri Potter
Marié à Lily Evans - paix à mon âme
Patron d'un toutou noir Patmol & d'un loulou blanc Lunard

Revenir en haut Aller en bas
http://avadakedavra.forumgratuit.fr
 

Tu as vu je suis venu aujourd'hui. [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Règlement de l'école :Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avada Kedavra :: 
♔ autres ♔
 :: 
¤ Villes & Villages alentours ¤
 :: Godric's Hollow
-